Coopération économique : Des échanges commerciaux de l’ordre de 306 MDH avec le MALI

Discussion dans 'Info du bled' créé par Med Omar, 21 Février 2014.

  1. Med Omar

    Med Omar MoUl DéTaILS-GaRoU PiPaS Membre du personnel

    J'aime reçus:
    813
    Points:
    113
    Des échanges commerciaux de l’ordre de 306 MDH


    Le Maroc et le Mali agissent activement pour répondre aux attentes des chefs d’État des deux pays, pour rehausser le niveau du partenariat au même niveau de l’excellence des relations d’amitié et de fraternité entre les deux pays. Il est à souligner que le volume des échanges commerciaux bilatéraux a atteint 306 MDH, au titre de l’année 2012. La balance commerciale affiche un excédent en faveur du Maroc de l’ordre de plus 290 millions de DH pour la même année. Et ce, grâce à la progression des exportations sur le marché malien, notamment en produits électriques, huile de pétrole et lubrifiants et chaussures.
    Les importations marocaines en provenance de Bamako demeurent faibles avec une tendance à la baisse, durant les six dernières années, et concernent principalement le coton.
    L’un des premiers accords avec le Mali en matière commerciale remonte à 1989. Il s’agit de la signature à Casablanca d'un accord de coopération dans le domaine commercial entre les deux pays. En 1991, un autre partenariat, scellé également à Casablanca, consiste en des accords de coopération dans les domaines du tourisme entre le Maroc et le Mali permettant aux deux parties de se pencher sur l'examen des possibilités de développement en commun. Plus récemment, en 2007, la signature, à Marrakech, de deux mémorandums d'entente et de coopération avec le Mali a permis le développement des actions de coopération dans le domaine de l'énergie entre les deux pays. Les domaines de coopération couverts par ces accords ont concerné notamment la production, le transport et la distribution des hydrocarbures et de l’énergie électrique, la régulation du marché électrique, l’électrification rurale, le développement des énergies renouvelables, la maîtrise de l’énergie et la formation dans le domaine de l’énergie… Cependant, l’une des dates phares de la coopération économique entre les deux pays est celle du 10 novembre 2008. Date qui correspond à la signature, à Bamako, de l'acte de cession de 51% du capital de la Banque internationale pour le Mali (BIM-SA) au groupe Attijariwafa Bank, pour 40 milliards de FCFA (environ 60 millions d'euros). Ce qui va dans le sens de la nouvelle dynamique du partenariat maroco-malien pour l’activation de la signature de l’accord commercial et d’investissement Maroc-UEMOA, paraphé en novembre 2008.
    Il s’agit d’ailleurs de l’une des principales actions qui entrent dans le cadre de la stratégie marocaine d’investissement à l’étranger. Car, il faut le souligner, le Maroc occupe une proportion importante dans la part de l’Afrique en termes d’investissements. Rappelons-le, sur le plan mondial, la part des Investissements directs étrangers (IDE) mondiaux en Afrique est passée de 1,2% en 2007 à 3,1% en 2012. L’Afrique est ainsi l’une des rares régions à avoir enregistré une hausse des entrées d’IDE en 2011 et 2012 alors que les flux mondiaux baissaient sur la même période. Dans ce contexte, le Maroc représente une source croissante de flux d’investissements directs à l’étranger, générant des flux de près de 23 milliards de dirhams entre 2007 et 2012, suite à de nombreux projets émanant d’entreprises marocaines particulièrement dans les secteurs des banques et des télécommunications. Le Maroc est, de la sorte, présent avec des investissements directs dans une quinzaine de pays, appartenant principalement à l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique Centrale. Dans ce cadre, le Mali représente 34%, suivi du Gabon et du Sénégal (25% chacun) comme les principaux pays d’accueil des encours marocains dans la région.
    Les transactions les plus importantes ont été conclues dans les secteurs des télécommunications, avec l’introduction de Maroc Telecom au Mali, au Burkina Faso et au Gabon, et dans celui des banques grâce, notamment, aux acquisitions réalisées par Attijariwafa Bank au Gabon et au Mali et de la BMCE Bank au Mali.

    source : Coopération économique : Des échanges commerciaux de l’ordre de 306 MDH - LE MATIN.ma
     

Partager cette page