Copenhague :Un accord «significatif» mais «insuffisant» sur le climat

Discussion dans 'Info du monde' créé par @@@, 18 Décembre 2009.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    [​IMG]

    Les chefs d'État de la planète ont dû jouer les prolongations à Copenhague, où un accord a été obtenu à l'arraché.

    Après presque deux semaines de négociations, un accord «significatif» a été obtenu vendredi soir à Copenhague, a indiqué un responsable américain sous couvert de l'anonymat. «Ce n'est pas suffisant pour combattre la menace du changement climatique mais c'est une première étape importante», a-t-il cependant tempéré.

    Ce modus vivendi a été trouvé au terme d'une rencontre entre le président américain Barack Obama, le premier ministre chinois Wen Jiabao, le premier ministre indien Manmohan Singh et le président sud-africain Jacob Zuma.

    Dans ce document, les dirigeants prévoient de limiter le réchauffement planétaire à 2 degrés, l'objectif affiché de la conférence sur le climat, selon la même source. Mais les objectifs de réduction d'émissions de gaz à effet de serre pour les pays industrialisés à horizon 2020 ne seront décidés qu'en janvier, selon des diplomates.


    Les négociations débutées depuis 12 jours butaient sur l'épineuse question de la répartition des efforts pour contrer le réchauffement. Washington et Pékin notamment s'opposaient sur ce point. Par deux fois vendredi le président Obama a rencontré le premier ministre chinois Wen Jiabao sur les sujets qui opposent toujours les deux premières puissances mondiales : les garanties de vérification des engagements, le financement de la lutte contre le réchauffement et le niveau des émissions.

    Toute la matinée, les dirigeants du monde entier réunis à Copenhague ont rivalisé de volontarisme, comme pour ne pas avoir à porter plus tard la responsabilité d'un échec annoncé. Exemple avec Barack Obama. Dans son discours, le président américain avait appelé ses homologues à conclure un accord, même «imparfait». «Nous n'avons plus beaucoup de temps», avait-il prévenu, soulignant que le changement climatique est un risque inacceptable pour la sécurité, l'économie et la planète. Les négociations ont donné lieu à «beaucoup de tensions», avait résumé Nicolas Sarkozy en fin de matinée, «on ne veut pas d'un accord médiocre».




    http://www.lefigaro.fr/environnemen...ague-obama-veut-un-accord-meme-imparfait-.php
     

Partager cette page