[COPIER/COLLER] L'ELABORATION DES CARTES D'IMPLANTATION S’IMPOSE !

Discussion dans 'Discussion générale' créé par MIMALION, 12 Août 2008.

Statut de la discussion:
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.
  1. MIMALION

    MIMALION Visiteur

    J'aime reçus:
    439
    Points:
    0
    Apres la grogne des femmes institutrices qui avaient protesté contre leurs affectations dans les zones rurales, c’est au tour des femmes médecins du secteur public qui se rebiffent et qui protestent contre leur affectation dans des régions qu’elles jugent éloignées.

    Il est vrai qu’il est du droit pour chacun de nous de s’inquiéter de son confort personnel et de celui de sa petite famille, et les institutrices et les médecins femmes sont aussi concernées comme tout le monde, mais ne devrait-on pas aussi savoir hiérarchiser les droits et les obligations ?
    Où va-t-on alors placer la vocation dans tout ça ?
    Et puis quand on choisit un métier, ne doit-on pas accepter ses règles du jeu ?

    C’est vrai que le médecin dont la mission est de sauver les vies humaines doit faire passer avant tout autre considération la noblesse de sa mission ; mais cela ne veut pas absolument dire que l’Etat ne doit prendre ses responsabilités en assurant un minimum de confort acceptable à tous les médecins affectés dans ces zones et ce n’est pas le cas actuellement.

    Ce qui fait raller les médecins femmes affectées dans des centres hospitaliers ruraux ne peut être cantonné dans l’éloignement des localités où elle exercent aux grandes villes ; il a aussi ses raisons dans le manque d’infrastructures de base comme les routes, l’eau potable, le téléphone, mais aussi de petits commerces dont l’importance n’est palpable que lorsqu’on en manque (boulangerie, journaux, hammams etc).


    Je pense qu’il est temps d’arrêter de mettre des rustines et de rapiécer. Nous n’allons pas continuer à envoyer nos malades à Meknès, Rabat ou Casa pour se soigner, nous n’allons pas continuer à interrompre la scolarité de nos filles par manque de collèges et de lycées dans nos campagnes, l’Etat qui se dit lutter contre l’exode rurale ne fait que l’aggraver en concentrant tout le développement du pays sur l’axe El Jadida / Kenitra.

    Chaque ministère doit sans tarder élaborer et mettre en place une stratégie qui tout en permettant la couverture et un bon maillage de tout le territoire du royaume, offre des conditions normales de travail pour. Des cartes d’implantation d’hôpitaux, de tribunaux de collèges et lycées doivent être préparées et discutées comme en discute une loi de budget.

    Il y va de l’avenir de notre pays et cet avenir ne sera que ce que nous sommes en train de faire de lui.

    Ainsi va le Maroc
     
  2. ABOU IMANE

    ABOU IMANE SAHBANE

    J'aime reçus:
    153
    Points:
    63
    atta3yinate 3andna felblade katekhda3 lman6i9 azzabounya ou lm3arefe..n3awed8a lik b7al khrafa..lamma tkhrrejte men CPR 3aynouni fe biougra..sawelte lmouddafe ..fine jate..ba3de machafe la carte du maroc gallya:c'est un quartier a agadire..lmou8imme mchite..ou ba3de ba7te moudni ou cha99e l9ite biougra..ou mal9itche le college..kanou 3ade kay7afrou li8 assasse..
    fel blade ida 3andek lm3arefe tamchi fine bghiti ..ma3andekche lik lla8..ou bache tesla7 lmassa2il khasse bezzafe ...
     
  3. MIMALION

    MIMALION Visiteur

    J'aime reçus:
    439
    Points:
    0
    mataf9a m3ak 3ala 6oul alkha6e, kayna ma7soubia o kayna zabounia o dhane ssir yssir.

    Ayi wa7ad tayfakkar f ra7to rah 7aja 3adia, lakine 7ta line almana6i9 na2ia tab9a ma96ou3a o lli mrade maywsale l markaze al3ilaje 7ta tzah9 rou7o, men na7ia 7it ma7dah 7ta markaze o men na7ia 7it dawla mamwafrach almoustalzamate alma3achia darouria lli taj3ale al a6iba2 o almoumaridine ykhadmo fi had almana6i9 ila kane fiha markaze
    nafse chay2 bi nisba li ta3lim
    allah yessawab o khlasse
     
  4. ABOU IMANE

    ABOU IMANE SAHBANE

    J'aime reçus:
    153
    Points:
    63
    mousta7ile twaffere 6bibe awe 7atta moumarride lkoule douware..la dawla 3and8a l2imkanyate..wala l9i6a3 lkhasse,7ite l9adya bennisba li8 mafi8a rba7..
    aye wa7ed kay7leme ye3iche ou yekhdeme fe mdina mouwafra li8 jmi3 lmouta6allabate..8ada 8ouwa lwa9i3..
    ou kima goulti lla8 yessawebe...
     
  5. benguerir

    benguerir Accro

    J'aime reçus:
    148
    Points:
    63
    a mon avis le systéme rotatif peut faire l'affaire mais qd on liste les établissement qui forment ce genre de personnels ils sont trop peu c'est ca qui complique trop la situation pour l'état. comment faire former des gens de la région ?? c'est pas faisable voir mm quasi impossible !!!

    Doit exiger une loi pour les nouveaux recrus ??? c'est pas pratique, surtt que la majorité viennent des grande villes, et trés souvent les gens s'engagent dans le métier pour le confort et le bien reporté ultérieurement, alors comment ils vont se voir installer dans un coin loin de 1000 bornes de chez eux !!

    l'investissement à faire par l'état est énorme et une étude de dossier est impérative, mais legnous pour appliqués n'existent pas !!!! c'est plutot ca la question à poser !!
     
  6. MIMALION

    MIMALION Visiteur

    J'aime reçus:
    439
    Points:
    0
    no96a bi no96a ya7mal alwade, 7a9i9a annana maymkanch lina nwafro marakize 6ibia o madrassia li koule douware mais nabdaw da9a da9a o koulma zadna darouri chi majmou3a ghadia tastafade
     
  7. MIMALION

    MIMALION Visiteur

    J'aime reçus:
    439
    Points:
    0
    donc on adopte pas cette solution elle n'est pas faite selon les mesures (capacités) marocaines

    Bonne idée, et ça fera penser les gens qui s'engagent pour le confort 10000000000 fois avant qu'ils ne le fassent. Car après tout "en principe" choisir d'être médecin c'est surtout pour service l'humanité là où il y a besoin. Alors nous ne sommes pas responsables des gens qui voient les choses autrement, mais biensûre il faut leur assurer un minimum de confort tout de même


    Pourquoi ouvre-t-on la porte aux investisseurs étrangers dans ce sens, les encourager.......... vouloir c'est pourvoir
     
  8. inspiration08

    inspiration08 allahoma ghfir denoubana

    J'aime reçus:
    229
    Points:
    0
    allah yekhalikom dima metaf9in [20h] 3ala tol o fkol majalat [22h]
     
  9. benguerir

    benguerir Accro

    J'aime reçus:
    148
    Points:
    63
    tu connais qlq1 qui a choisit d'être medecin park'il est humain ?? pour ce genre de gens qui choisissent d'etre medecin paskil aime aider et sauver les gens la question se pose mm pas pour lui tu le pose au z7iliga tu le pose au kinko il est la il est pret pour sauver les gens !!!! peu importe l'endroit ou il exerce le métier
    tu vois pas les hopitaux ?? mm dans sa propre ville il est pas serviable le minimum syndical comme on dit n'existe pas chez lui !!!! c'est pas question d'endroit je confirme c'est question personnalité et éducation

    les investisseurs étrangers ne s'impose pas dans un terrain ou les interet sont nul ou les gains n'existe pas

    a ton avis quel est l'avantage d'un investisseur étrangé de s'investir ou de s'installé et perdre une montagne d'argent dans un DOUAR ??
     
  10. MIMALION

    MIMALION Visiteur

    J'aime reçus:
    439
    Points:
    0
    j'en connais pas, mais si on les fait signer à leur inscription qu'il devront servir là où ils seront affecter, à au moins il se verront obligés de servir le poste qu'on leur confie...

    ils seront payés pour les services qu'ils font, l'Etat devrait les encourager en annulant au moins les charges (taxe.......)

    je ne sais pas, mais il faut que tout le monde réflichisse à des solutions, qui ne tente rien n'a rien
     
  11. ethique

    ethique Naturelle

    J'aime reçus:
    6
    Points:
    0
    Salam
    je sais qe c'est trés dur de "s'exiler" dans un environnement souvent difficile srout pour les personnes des grandes villes

    Mais c'est le prix a payer chacun de nous doit prendre ses responsabilités

    je me joint a tot le monde, de dire que les personnes des régions éloignées du "maroc utile"(on a le devoir des rendre cette espression au passé) ont le droit s'accéder aux soins et à l'éducation au pied d'égalité que les autres

    cela n'empêche pas que l'etat doit prendre ses respnsabilités en terme de conditions de vie

    je nes vais pas parler de femmes et des hommes car l'égalité est une responsabilité qui s'assume

    Amicalement
     
  12. hindoutha

    hindoutha fmpf

    J'aime reçus:
    4
    Points:
    0
    etre medecin,c l metier l plus noble d l univers,c un metier ki te permet d tracer a nouveau d sourire sur lé visages d té patients,a vré dire dés k tu déposes t pieds pr la 1ére foi en fac,tu doi t en rendre compte k tu sré dévoué a tn metier,dévoué a accomplir une tache ki né po tjs facile mé ki frais d toi un certain ange ki appaise lé souffances de personnes dont la vie dépond d dieu bien é videmment,puis d toi ,dc ya un lourd fareau sur lé épaules,un fardeau k tu doi assumé sinn tu choisis un autre metier...
    dc bosser f9roune jbal,ou a casa,c pareil pr toi...n empeche k pr accomplir une telle tache tu doit t sentir bien,en dépit d tte lé contrainte du metier:lé gardes ,lé cries la fatigues...
    bosser ds lé milieux rural c d notre devoir,mé on exige un certains niveau d comfort é d sécurité,on demande po une villa ou un chalé pr chacun dmedecin mé qd meme un local,é surtt la sécurité,pk on met po auprés d centres d santé ds lé villages d ptes chambres ac 2 ou 3 personne du villages ki assurent la sécurité,hmdo lah l éléctricité é l eau potable é l réseau téléphonik ne sont plus un blem,whta ila makanouch bnadm ysbr ltkrfiss,é faut po s attendre k qqn t dit k tu fé un excellent boulot,faut just etre a l aise ac soit meme wykon lah radi 3lik....
    mé est ce tts c k j dis é vré,é est c k chak future medecin a de telles conviction,j doute k nn!!!!!!chui un medecin externe en 3é année,j vois c future medecin a la fac,ds notres quartier é a l hopital,é j c t bien k il ya qqn uns ki s en tappe ,ki sousestime leurs jobe é surtt ki ns aprennent d mauvaise habitudes é surtt ns racontes k l autres revers du metier,kaywswssou jrs é nuits ds nos oreils k la med c la fatigue,c l chaumages,c l salaires minable,c la longues durée d études.....é g bien peur k vus k ils sont plus gd k ns,ca a d l effet ,é k on commence a detester l hopital avt d y accédé....
    c ca la vie d futures medecin,j parle po d tt l monde mé c la majorité k g connu,c pr ca k j cherche mnt ailleurs,j m ss inscrites ds c forum a la recherche d nouvelles personne é d nouveaux amis plus murs é surtt ki raisonnent.........
     
Statut de la discussion:
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.

Partager cette page