Coup de froid à l'Emirates

Discussion dans 'Angleterre' créé par simo160, 21 Avril 2012.

  1. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    [​IMG]

    La méthode a fait ses preuves mardi, en demi-finale aller de la Ligue des champions. Samedi, Chelsea a donc employé les mêmes moyens que face au Barça (1-0) : un bloc compact, campé dans sa moitié de terrain, prêt à exploiter le moindre contre. Mais Arsenal n'est pas tombé dans le panneau. A l'Emirates Stadium, les Gunners n'ont pas affiché plus d'adresse offensive que les Catalans. Mais eux, au moins, ont eu le mérite de contenir les Blues jusqu'au bout.


    Pour l'équipe d'Arsène Wenger, ce nul pourrait s'apparenter à une mauvaise opération. D'autant plus qu'il intervient cinq jours après une défaite devant Wigan (1-2). A trois journées du dénouement, les Gunners sont solidement installés sur la troisième marche du podium avec trois longueurs d'avance sur Newcastle, vainqueur de Stoke City (3-0), et six sur Tottenham, qui a chuté chez les Queens Park Rangers (1-0). Pour Chelsea, ce 0-0 est encore plus réducteur. Scotchés à la sixième place, avec sept unités de retard sur leurs hôtes du jour, les Blues ont laissé une belle occasion de revenir complètement dans la course à la C1. Pour préparer le périlleux déplacement qui les attend dans trois jours, au Camp Nou, on a connu mieux.

    Sur l'ensemble de la partie, Arsenal aurait clairement mérité de trouver la faille. Les Gunners se sont créés des occasions nettes. Mais par deux fois, Robin van Persie a manqué l'opportunité de battre Petr Cech. A Stamford Bridge, le Néerlandais l'avait trompé à trois reprises. Cette fois, RVP a trouvé le poteau (14e) puis la main ferme de Cech, décisif juste avant la pause (44e). Entre-temps, la tête de Koscielny, sur un coup franc de van Persie, n'avait pas connu davantage de réussite : elle s'était écrasée sur la transversale (42e). Trop préoccupé à défendre, Chelsea est sorti de sa coquille dans les dernières minutes. Donnant quelques sueurs froides au public de l'Emirates Stadium. La rentrée d'Abou Diaby, à la 65e minute, lui a cependant redonné le sourire. Après un mois et demi d'absence, le Français a signé son come-back dans l'entrejeu d'Arsenal. Cette fois, il n'est pas rentré prématurément aux vestiaires. Ça n'a sûrement pas échappé à Laurent Blanc.

    Eurosport
     

Partager cette page