Crise économique Mondiale

Discussion dans 'Questions / Réponses' créé par banoutta, 5 Octobre 2008.

  1. banoutta

    banoutta Visiteur

    J'aime reçus:
    27
    Points:
    0
    Crise économique Mondiale:

    - cause?

    - conséquence?

    - Position du Maroc par rapport au autres pays

    - remèdes !!​

     
  2. ikossan

    ikossan Accro

    J'aime reçus:
    65
    Points:
    48
    banouta wach hada chi fard manzili?
     
  3. alexander

    alexander Weld Azrou Membre du personnel

    J'aime reçus:
    230
    Points:
    63
    les causes sont l irresponsabilite financiere des americains, que ce soit le gouvernement ou le peuple. les gens ici achetent avec leur credit carte ce qu ils n arrivent pas a payer. par consequent les bancs et les societe n arrivent pas a reprendre leur argent. (tu achete avec 600$ et tu paye 10 par mois!!!!)

    l etat car durant ces 8 dernierres annees, les usa ont perdu plus de 3 000 milliards de dollars en guerre en iraq et afganistan. en plus de mauvaise decision politiques (les tensions et rumeurs de guerre avec l iran et venizwella sont deriere la grande hausse du petrole) et economique (chute permanente du dollars depuis au moins 2 ans). pire l incapacite d exercer assez de pression sur la chine qui cause un grand domage a l economie americaine (fuite d investissement et donc perte de travail en plus de concurence des produits americains)

    il y a aussi l iresponsabilite financiere des societes qui ont fait de tres mauvaises decision, ce qui coutera a l etat 700 milliards de $ dans ce plan de billout qui vise a aider les grande societe soufrantes de ces derapages.
     
  4. banoutta

    banoutta Visiteur

    J'aime reçus:
    27
    Points:
    0
    b7al dakchi...kankoun mechghoula f la cuisine et en même temps kansme3 les news mn lbiite ...wkantrewene makan3refch 3lach kayna had la crise..hadchi 3lach sawalte :rolleyes:
     
  5. banoutta

    banoutta Visiteur

    J'aime reçus:
    27
    Points:
    0
    ce que j'ai retenue, si la crise est en usa alors ca sera partt dans le monde ou koi,?

    j'ai entendu k'aussi en Europe, et aujourd'hui les marchés asiatique sont également touché par cette crise !!:confused:
     
  6. ikossan

    ikossan Accro

    J'aime reçus:
    65
    Points:
    48
    l'espagne 7atta hia 3andha crize obghaw yabdaw bilmgharba 3tawhom lmoghadara taw3iya.
    merci alexandre 3la had tawdi7, kont chaft un reportage fil jazeera 3la lmochkil dial l'immobilier f l'usa 7atta howa une cause f had la crise.
    lmaghirb maghadich ytadarér min had la crise? usa et espagne? matandanch
     
  7. alexander

    alexander Weld Azrou Membre du personnel

    J'aime reçus:
    230
    Points:
    63
    les usa sont la 1ere force economique mondiale, alors comme ont dit si les usa a une rume le monde aura la fievre.

    mais cette crise semble plus grave que les anciennes rhume. il semble qu a la fin de cette periode difficile l amerique perdra sa position dominante sans pour autant l aparition d un nouveau maitre du monde. un phase de transition jusqu a ce que la chine prend les commandes, chose qui se realisera d ici un demi siecle.


    tout les secteurs en USA souffre mnt, les premiers etait le secteur d achat de maisons. les gens ne pouvaient plus paye les hautes tarifs de mortrage (je me rappel plus de son equivalent francais, en arabe c est atta9sit).
     
  8. Pe|i

    Pe|i Green heart ^.^

    J'aime reçus:
    501
    Points:
    113
    banouta stp evite ces couleurs, ca agresse l'oeil [03c]
     
  9. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    Crise économique mondiale : Le Maroc sera-t-il touché ?

    Les chiffres alarmants de l’économie mondiale se répercuteront-ils sur les fondamentaux marocains ? Une question légitime à l’heure où des secteurs dynamiques tels que l’immobilier et l’industrie de transformation connaissent pour le moins un tassement de plus en plus inquiétant. Analyse.

    Commençons par le nerf de la guerre: Selon le cabinet d’intelligence économique de l’Oxford Business Group (OBG), «Le secteur financier marocain n’a guère souffert des perturbations qui ont affecté les marchés financiers internationaux». Le célèbre cabinet va jusqu’à valider les efforts consentis par l’autorité financière nationale dans le sens de l’assouplissement du régime monétaire. D’autant que les prêts classés comme douteux (prêts non performants) ont baissé au cours des quatre dernières années, passant de 19 % à 6,5 % des actifs. Par ailleurs, «les taux d’intérêt ont enregistré une baisse tandis que l’essor des activités économiques non agricoles comme le tourisme, la construction et l’industrie automobile, ont permis jusqu’à maintenant au Royaume de diversifier sa base économique», indique le groupe britannique, soulignant que l’investissement direct étranger (IDE) affiche une tendance haussière. Le FMI, quant à lui, estime le taux de croissance pour 2008 à 6%, alors que ce taux n’a point dépassé les 2,7% en 2007. En vérité, malgré ces indices encourageants, l’environnement mondial fait craindre une rechute de l’économie nationale. Ne serait-ce que par le biais de l’emboîtement organique de notre économie avec celles de nos plus proches partenaires, notamment la France et l’Espagne, sans compter les USA dont la monnaie constitue une bonne partie du panier monétaire définissant la valeur du dirham. En Espagne, l’immobilier a chuté de près de 35% en quelques mois. L’économie de ce pays connaît des difficultés touchant les secteurs les plus vitaux. Au point que le gouvernement Zapatero, bravant ainsi l’un de ses dogmes les plus emblématiques, a verrouillé toute immigration saisonnière. Quant à la France, elle s’achemine résolument vers la récession en 2009. Pour l’année en cours, les prévisions les plus optimistes, à commencer par celle du chef de gouvernement, tablent sur un taux de croissance ne dépassant point un minuscule 1%. Les économistes les plus crédibles de l’Hexagone se prononcent, quant à eux, pour 0,5%. Par ailleurs, la France est au rouge au vu des critères européens de convergence : taux d’inflation, déficit chronique, massification continue de la dette.

    l’immobilier s’essouffle
    Autre indicateur de taille : l’immobilier s’essouffle en France à raison de 3 à 5% de baisse chaque trimestre C’est dire l’état lamentable dans lequel se trouvent les deux principaux partenaires du Royaume. Si les constantes que sont l’aide publique au développement, la coopération scientifique et culturelle et l’accompagnement dans la mise à niveau ne seront probablement pas modifiées, les investissements directs et une plus grande ouverture face aux exportations marocaines ne seront peut-être pas au rendez-vous durant les deux ou trois prochaines années. Aussi, la question qui taraude nombre d’économistes est la suivante : A l’heure où les fonds de souveraineté ont connu un bond historique jamais atteint, principalement par la hausse du prix du pétrole et des principales matières premières, comment expliquer cette crise qui menace l’économie mondiale, à commencer par les pays les plus développés ? Et puis une question toute marocaine : les dégâts collatéraux d’une telle crise auront-ils un impact significatif sur notre économie si frêle ?

    http://www.lagazettedumaroc.com/articles.php?r=5&sr=957&n=591&id_artl=18089
     
  10. HANDALA

    HANDALA Bannis

    J'aime reçus:
    91
    Points:
    0

Partager cette page