Crise gouvernementale : le cas El Ouafa

Discussion dans 'Info du bled' créé par RedEye, 12 Juillet 2013.

  1. RedEye

    RedEye - أبو عبدالرحمن - Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4153
    Points:
    113
    Pour Hamid Chabat, Mohamed El Ouafa a commis un acte grave en refusant de démissionner. Il sera exclu des rangs du parti, laisse-t-il entendre.

    Cinq ministres du Parti de l’Istiqlal ont effectivement déposé leur démission du gouvernement, mardi dans l’après midi. Mohamed El Ouafa, ministre de l’Education nationale, lui, a refusé d’exécuter la décision prise par les instances du parti. Il avait bénéficié d’un délai supplémentaire qui a expiré mercredi à midi. Mais M. El Ouafa s’est muré dans un silence lourd de sens. Mercredi en début d’après-midi que menara.ma a pu avoir une petite déclaration de M. El Ouafa. « Si vous voulez me poser la question sur la démission, je ne vous dirai rien… » avant de lâcher « c’est SM le Roi qui m’a nommé. » Et puis rien.


    Chabat : le refus d’obtempérer d’El Ouafa est un cas de haute trahison Pour Hamid Chabat, secrétaire général du Parti, que menara.ma a contacté, il dit ne pas parvenir à comprendre l’attitude de M. El Ouafa. « Mohamed El Ouafa, ministre au nom du Parti de l’Istiqlal, chargé du département de l’Education nationale, n’a pas démissionné comme les autres ministres du Parti. Le Comité exécutif s’est réuni, on lui a donné un délai qui a expiré mercredi 10 juillet en fin de matinée. Et comme il n’a pas voulu respecter les décisions du parti en préférant garder son poste ministériel, le Comité exécutif s’est réuni dans la soirée et a décidé de soumettre son dossier au conseil de discipline. Mais d’ores et déjà, ses activités au sein du parti sont désormais gelées. Je l’ai dit et le répète, il s’agit pour nous au parti de l’Istiqlal, d’une haute trahison et de laquelle M. El Ouafa devra répondre… ».

    Rester au gouvernement sans étiquette politique ?

    Mais quelle explication donne M. Chabat à la dissidence de M. El Ouafa qui a assumé diverses responsabilités au parti depuis une quarantaine d’années ? « Il est le seul à pouvoir répondre de ses actes. Mais, permettez-moi de vous dire que dès la décision du Conseil national, le Chef du gouvernement et certains cadres du PJD ont commencé leurs contacts avec les ministres istiqlaliens pour les dissuader de démissionner. Ils leur ont dit de ne pas suivre Chabat et de rester au gouvernement sans étiquette politique. Autrement dit, lePJD veut fausser la donne politique en invitant les Istiqlaliens à faire défection, de la transhumance que notre parti a toujours combattue… », précise M. Chabat.

    Le cas Karim Ghellab

    Reste le cas de Karim Ghellab, président du parlement et chez qui a eu lieu la réunion des cinq ministres pour rédiger et signer leur lettre de démission, lundi. Pour l’Istiqlal, la présidence de la chambre des représentants par M. Ghellab ne pose aucun problème. « La constitution est claire. Il a été élu président lors de la première session de la législature, il ne peut être démis que lors de la session d’avril prochain, si toutefois ses opposants parviennent de voter contre lui », nous déclare un dirigeant du parti qui ajoute que « Hamid Chabat, le secrétaire général de l’Istiqlal dit souvent que les postes importent peu. Ce qui compte pour les Istiqlaliens c’est de servir les intérêts du pays et défendre les citoyens. » Rapportée à Abdelaziz Aftati, député PJD, la position de l’Istiqlal au sujet de la présidence du parlement lui paraît pour le moins injustifiée politiquement et indéfendable moralement. « C’est quoi ce jeu ? L’Istiqlal claironne qu’il passe dans les rangs de l’opposition et veut garder la présidence du parlement ? C’est à ne rien comprendre. Il est président du parlement sur la base d’un accord passé avec la majorité… », déclare-t-il à menara.ma.



    Source
     
  2. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113
    Il était un petit navire.....
    Il était un petit navire....
    qui n'avait ja ja jamais navigué
    qui n'avait ja ja jamais navigué
    ohé ohé ooooooohéééé! :p
    .......
     
    RedEye aime ça.
  3. Goa2013

    Goa2013 Accro

    J'aime reçus:
    486
    Points:
    63
    Je ne vois pas une démission de ELOUAFA, il fait bcp d'effort pour améliorer l'éducation, il veut travailler. Le seul problème c'est qu'il est issu d'un parti de Mr cycliste "chabat", qui veut tout détruire en laissant ses "TAMASSI7" jouer librement.

    La nouvelle constitution, a laissé le choix aux membres du parti de démissionner en groupe ou bien une démission un par un, dans ce cas ELOUAFA a choisi la deuxième pour avoir plus de temps de réflexion, afin de lui permettre de garder son poste après la benidiction du roi, qui lui seul peut confirmer les démissions. Alors ELOUAFA suit les traces de Mr AKHENNOUCH qui était lui aussi parmi les RNI, après les élections, et l'echec qui a eu le parti RNI, il a choisi de s'y retirer afin de garder son poste de ministre d'agriculture.
     
    RedEye aime ça.

Partager cette page