Croatia ou les Groupes Urbains de Securité (GUS

Discussion dans 'Discussion générale' créé par mohamed1983, 1 Septembre 2005.

  1. mohamed1983

    mohamed1983 Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    Qui sont-ils?

    Quelles sont les missions principales des Groupes urbains de securité?

    Est ce qu'ils remplissent pleinement leurs missions?

    Quelles sont vos remarques et critiques quant à leurs missions et manière de communiquer avec les gens?


    Citation : [22h]
    Proverbe berbère: "Ishallel uhellal meqqar inna nniyt !" (Le menteur ment même quand il dit la vérité !)


    -Qui sont ils?
    des flics en tenu de plombier bleu et sans moustache ni bedaine
    -Quelles sont les missions principales.....?
    assurer la securité,mais leur fonction exacte est encore ambigue.
    -Est ce qu.............?
    pas plus que les autres.
    -Quelles...............?
    et ben comme presque tous les flics,abus de pouvoir et corruption

    Vous avez aimé les CMI, vous adorerez les GUS ! Lancés en grande pompe en octobre dernier avec flonflons et trompettes, les "Groupes urbains de sécurité" sont visibles. Un peu trop, même. Paradoxalement, ce "un peu trop" est voulu, pensé et encouragé. Difficile de ne pas tourner la tête au passage de ces voitures bleu nuit, gyrophare allumé, escortées par des motards assortis. Ce corps d’élite a été créé par la DGSN pour faire de "la police de proximité". Avec une formation spéciale pour ces nouveaux policiers censés apporter une réponse immédiate à toute forme nouvelle de crime. Les GUS sont d’excellents secouristes et parlent tous anglais. Ceci dit, ils n’ont pas le droit de vous retirer votre permis, de vous arrêter ou de vous dresser un PV.

    Actuellement, il en existe 6 groupes (à raison de 200 agents dans chaque groupe) dans les plus grandes villes du pays. Fin 2006, ils devraient atteindre 33 groupes.
    Quant aux PPP, Postes de police de proximité, ce sont des petits kiosques en dur qui pousseront pas très loin de chez vous. 2005 verra le déploiement de 300 postes de proximité dans les villes d’Agadir, Oujda, Meknès, Fès, Marrakech, Casablanca, Rabat, et Laâyoune.

    Les PPP sont rattachés à un arrondissement et sont appelés à intervenir, en principe, 24h/24. Ils comprennent entre 12 et 20 policiers en fonction de l’importance de la population. 300 PPP seront opérationnels à partir de janvier 2005.

    A terme, un millier d’autres postes seront opérationnels avant fin 2007, regroupant un effectif de 12.000 agents, pompés dans les 45.000 existants (pour 30 millions de Marocains, quand même). Un scénario optimiste prévoit de recruter 10.000 nouveaux policiers pour combler le déficit. Et récupérer certaines provinces, aujourd’hui squattées par la gendarmerie, comme Beni Mellal et Benslimane.

    Une remarque par rapport au déploiement de ces groupes, on remarque qu'ils vont surtout dans des quartiers ou ils peuvent dénicher des victimes qui ne sont nullement dangereux pour la population ou juste pour les déranger genre "un mec avec sa copine" et délaissent les quartiers qui ont réellement besoin de cette police de proximité et ou le taux de criminalité et d'agression est important.[​IMG]
      :(

    qu est ce que vous penser ?
     

Partager cette page