Cyclisme : Décès du coureur belge Frank Vandenbroucke

Discussion dans 'Autres Sports' créé par simo160, 13 Octobre 2009.

  1. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    Selon une source proche du coureur, l'ancien prodige du cyclisme belge Frank Vandenbroucke est décédé lundi à l'âge de 34 ans dans une chambre d'hôtel au Sénégal, où il était en vacances. L'épilogue d'un destin tragique.

    L'ancien prodige du cyclisme belge, Frank Vandenbroucke, est décédé lundi au Sénégal dans une chambre d'hôtel à l'âge de 34 ans, selon une source proche du coureur. La cause de sa mort n'est pas encore connue mais les circonstances rappellent évidemment la fin d'un autre grand nom du cyclisme, Marco Pantani, victime en 2004 d'un oedème cérébral et pulmonaire, provoqué par une surdose de cocaïne. Après avoir explosé à la fin des années 1990 - avec des succès sur Paris-Nice et Gand-Wevelgem en 1998 et sur le Het Volk et Liège-Bastogne-Liège en 1999 -, "VDB" avait vu sa carrière fortement perturbée par de multiples affaires de dopage et des problèmes personnels.

    En 2007, l'ancien coureur de Cofidis, miné par des problèmes d'ordre personnel, avait tenté de mettre fin à ses jours. Dans son autobiographie parue il y a un an, le coureur donnait une vision pleine d'ironie de cet épisode. «Je suis allé chercher la bouteille (de vin) la plus chère de ma cave - un Château Petrus 1961 - et j'ai porté un toast à ma vie, avait-il écrit. J'avais demandé conseil à un médecin : avec de l'insuline, ça devait passer.» Il avait de nouveau essayé d'en finir en juin 2008 mais, depuis quelques mois, il semblait aller mieux et avait même semblé en bonne forme lors des derniers Mondiaux de Mendrisio, en Suisse, où il fut consultant pour une chaîne belge. Depuis l'âge d'or connu avec la Mapei (1995 à 1998) puis avec Cofidis (1999 et 2000), le natif de Mouscron avait multiplié les équipes et perdu ses repères, malgré l'embellie de 2003 sous les couleurs de la Quick Step (2e du Tour des Flandres, 4e du Het Volk).


    À la recherche d'un employeur depuis le 31 août 2009 et la fin de son contrat avec la modeste équipe Cinelli (Continental), il avait assuré ces dernières semaines vouloir revenir dans le peloton, estimant être encore capable de gagner des courses. «À 34 ans, ce ne sera pas évident de trouver une nouvelle équipe car tout le monde pensera que les vieux démons vont ressurgir pour moi», concédait-il. Il avait également demandé à Aldo Sassi, entraîneur de Cadel Evans, de le remettre en forme... Un souhait qui ne sera jamais exaucé. En avril dernier, dans un entretien accordé au quotidien belge Le Soir pour les dix ans de sa victoire à Liège, "VDB" s'estimait surtout être «fier d'être encore en vie». «(En 1999), je me voyais gagner Liège encore deux fois, le Tour des Flandres, un ou plusieurs Championnats du monde, expliquait-t-il. Mais je ne connaissais pas ma fragilité humaine.»


    http://sport.fr.msn.com

     

Partager cette page