Cyclisme : verra-t-on enfin la mise à niveau des clubs en 2010?

Discussion dans 'Autres Sports' créé par Info du bled, 17 Décembre 2009.

  1. Info du bled

    Info du bled Writer

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    [​IMG]
    Le week-end dernier se sont tenues les assises du cyclisme à Casablanca. Ce grand rendez-vous annuel est toujours très attendu des clubs, en particulier ceux situés en dehors du Grand Casablanca et surtout depuis la sortie de crise et l'élection de nouvelles instances dirigeantes en mars 2008.
    Donc, après une première journée d'étude organisée l'an dernier à Meknès et plus exactement le samedi 13 décembre 2008, la Fédération Royale marocaine de cyclisme(FRMC) a programmé une deuxième cette année, à Casablanca en marge de son assemblée générale ordinaire et où il a encore été question de cette fameuse stratégie qui tarde à voir le jour ( trois étapes pour le développement du cyclisme national, prospection des jeunes talents, création de quatre ligues, formation, préparation de l'élite, élargissement de la base et dopage …).
    L'assistance a donc écouté un exposé du directeur administratif de la fédération sur le sujet, suivi du témoignage de l'envoyé spécial de l'UCI, Marco Benedetti, professeur des sciences de l'environnement et du sport à l'université de Venise en Italie. Il a parlé de l'expérience italienne dans ce domaine et dont notre cyclisme est encore, très loin malheureusement. Chef de la division INDH à la préfecture de Aïn Sebaâ Hay Mohammadi, M. Mejtaoui a surtout axé son exposé autour de la relation INDH-cyclisme. Et enfin, Mimoun Bentaleb, inspecteur général au ministère de l'Emploi et de la Formation professionnelle a brossé une table sur l'avenir du cyclisme et l'avènement du professionnalisme ou tout au moins d'une forme de professionnalisme adaptée au contexte marocain.
    Par ailleurs, il est à noter qu'avant d'entrer dans le vif du sujet, on a rendu hommage à certaines personnalités et dirigeants sportifs dont notamment le Gl. Housni Benslimane, président du CNOM, Hicham Benmansour de Comanav Voyages. Et pour bien marquer l'événement, l'envoyé de l'UCI a remis à Lahcen Boutayeb, 1er vice-président de la FRMC et à notre confrère de la radio et de l'Opinion, Abdellatif Chraïbi, insignes et diplômes faisant d'eux des ambassadeurs de l'Union cycliste internationale, titres honorifiques qui leurs ont été conférés par celle-ci pour les services rendus au cyclisme.
    Tout en louant cette heureuse initiative de la part de la fédération, nous regrettons cependant l'absence parmi les personnalités honorées à cette occasion d'anciens coureurs et dirigeants, qui ont servi la petite reine pendant de longues années. Nous pensons notamment aux regrettés Mohamed Bahloul, Ahmed Mamdouh, Abderrahman Farak et Gandora Lachhab, mais aussi à Salah Benomar, Abdallah Rami, Mohamed El Gourche(triple vainqueur du Tour du Maroc), Abdallah Kaddour(le seul coureur marocain à avoir remporté une étape de la Course de la Paix), Mustapha Belcaïd, Bouchaïb Belbouj, Mustapha El Bouhi, Nacer Ghiat(1er champion arabe en 1978 à Casablanca), Mohamed Adlaoui(2e champion arabe en 1980 à Bagdad), Mohamed Laâfissi, Khalid Touzani, Saïd Khamli, Lahcen Ambari, Aziz El Ouarayni, Mostafa Hafas, Abdellatif Rbib, Abdelouahed Latrach, Abdallah Farhane, Tayeb Eddaïf, Brahim Lacheb, Hamid Jibou. . . , sans oublier tous ces anciens dirigeants qui, après avoir tant donné au cyclisme, se sont retirés en silence et qu'on a vite fait d'oublier malheureusement. On serait bien donc inspiré si, chaque année, on rendait hommage à quelques-uns d'entre-eux, mais en revoyant le protocole de cette cérémonie qui doit être organisée dans le menu détail. Très attendue, l'assemblée générale tenue le dimanche matin, n'a pas apporté de surprises. Sur les 56 clubs affiliés pour la saison 2008/2009, 49 s'étaient fait représenter, et parmi eux figuraient , bien sûr, les 15 votants totalisant 20 voix. Les rapports moral et financier ont été naturellement approuvés, à main levée, par dix-neuf voix(19) pour et une abstention (celle du représentant du WAC, 01 voix).
    Le tiers sortant que les membres devaient connaître avant la tenue de l''assemblée a finalement été rendu public. Il était composé de Lahcen Kharsi(OSC-Casablanca), Samir Ouazzani Kbibou(KAC-Kénitra), Mohamed Souabni(ACFM-Mohammedia) auxquels se sont ajoutés deux postes vacants : celui de feu Mohamed Bahloul, 3e Vice-président (décédé) et Mrhari El Abbès(NMC-Meknès), assesseur démis de ses fonctions pour absences aux réunions.
    Cinq dirigeants étaient candidats au bureau fédéral, Jacky Chanel(CCS-Safi), Mohamed Merdas(ACT-Tit Melil)- Touhami El Bachir (JOOC-Ouezzane), Sassi Jari (ANSA-Agadir)et Mostafa Hafas(VCA-Agadir).
    Après le vote, à bulletin secret, le scrutin a donné les résultats suivants:1°)Lahcen Kharsi :18 voix(réélu), 2°) Mohamed Merdas :18 voix(élu), 3°)Jacky Chanel :16 voix(élu), 4°)Samir El Ouazzani Kbibou:15 voix(réélu), 5°)Mohamed Souabni:14 voix(réélu).
    Par contre, Touhami El Bachir (02 voix), Sassi Jari (00voix), Mostafa Hafas(00voix) n’ont pas été elus. Ce fut donc un résultat attendu. Toutefois, on peut craindre le pire lorsqu'on constate qu'un ancien champion comme Hafas devenu entraîneur, puis président de club, qui aurait pu être le porte-parole des anciens à la fédération, n'a même pas obtenu une seule voix. Espérons que l'on n'est pas en train de mettre en place les structures d'un nouveau règne sans partage comme ce fut déjà le cas en août 1994, ce qui pourrait faire encore plus de dégâts qu'auparavant.
    Quoi qu'il en soit, le bureau fédéral sera donc composé du président Mohamed Belmahi(CODM-Meknès), Lahcen Boutayeb(USC-Casablanca), Mohamed Saïd Benzekri(ACCC-Casablanca), Abdelkhaled Khaldoun (CCAS-Casablanca), Lahcen Kharsi(OSCC-Casablanca), Dris M'hani(CM-Casablanca), Samir Ouazzani Kbibou (KAC-Kénitra), Layachi Bahchach(CJSC-Safi)), Abdelkrim Zouhaïr(UTC-Témara) , Mohamed Souabni(ACFM-Mohammedia) , Jacky Chanel(CCS-Safi), Mohamed Merdas(ACT-Tit Melil). Mohamed Najid Cherkaoui(président de la Ligue de l'Oriental)membre du Conseil fédéral. Bien que figurant à l'ordre du jour de cette assemblée, le calendrier national des courses pour la saison 2009/2010 n'a finalement pas été arrêté. C’est ainsi qu’une circulaire a été remise, sur place, aux représentants des clubs les invitant à fixer leur choix et à le communiquer par écrit à la fédération(Commision nationale des Courses et des commissaires). C'est donc cette dernière qui mettra au point ledit calendrier et l’adressera aux clubs une fois approuvé par le bureau fédéral.








    Source : libe.ma

     

Partager cette page