Débat : la modernisation et de l'ijtihad à l'ère des bouleversements mondiaux

Discussion dans 'Info du bled' créé par BOLK, 13 Août 2006.

  1. BOLK

    BOLK Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    309
    Points:
    83
    Les concepts de modernisation et d'Ijtihad dans le contexte mondial actuel ont été débattus jeudi à Assilah lors des travaux de clôture du colloque sur le thème "La dynamique du renouvellement dans le monde de l'Islam d'aujourd'hui" initié dans le cadre du 28-ème moussem culturel international de cette ville.

    [​IMG]
    PHOTO: Assilah, lieu de rencontres et de culture.

    Il a été ainsi souligné que le renouvellement des mécanismes de l'Ijtihad, qui s'impose avec acuité étant donné son importance capitale dans le monde d'aujourd'hui, doit être initié notamment par les jurisconsultes, théologiens et docteurs de la Charia.
    Dans un même contexte, le président du forum d'Assilah, M. Mohamed Benaissa, a estimé que la pensée et l'essence même de l'Islam ne doivent pas être réduites à l'époque actuelle.

    Il faut contrecarrer les idées qui s'insurgent contre le processus de modernisation de la pensée islamique et donc contre l'Islam, a-t-il dit, précisant que cette religion pacifiste ne prône pas la violence et n'incite pas à commettre des attentats suicide entraînant la mort d'innocents et d'enfants. Le dialogue s'impose, a-t-il ajouté.

    La modernisation ne consiste pas seulement à construire des autoroutes, des édifices avec une architecture moderne mais s'inscrit beaucoup plus en profondeur, a indiqué M. Benaissa, soulignant la nécessité d'initier une nouvelle dynamique, d'élaborer une pensée nouvelle et de se départir de la politique de marginalisation.


    Evoquant le Maroc, il a affirmé que la modernisation a touché tous les secteurs qui ont connu des mutations majeures notamment la réforme du code de la famille et l'adoption de la Moudawana, l'initiative nationale qui place l'élément humain au centre du développement, mettant en exergue les différents progrès réalisés au Royaume.

    Au Maroc, les Oulémas, juristes et hommes politiques ont procédé à la révision de la Moudawana, considérée comme un exemple de l'Ijtihad conjuguant les exigences actuelles aux préceptes de la Charia, a-t-il poursuivi.
    M. Benaissa a relevé que le début de tout processus éducatif commence dès le plus jeune âge, ajoutant que les générations montantes doivent apprendre à dialoguer avec l'Autre et à accepter le droit à la différence.

    Faire face aux défis actuels

    Pour sa part, le directeur général de Bayt Mal Al Qods Acharif et ancien ministre des Habous et des affaires islamiques, M. Abdelkébir Alaoui Mdaghri a traité des "mécanismes de modernisation dans le rite malékite".
    M. Alaoui Mdaghri a cité plusieurs exemples démontrant l'attachement du Malékisme à la préservation des intérêts généraux de la Oumma.

    Depuis plus de 14 siècles, l'Islam est le ciment qui a donné à ce peuple l'unité spirituelle, secret de la cohésion d'une nation aux origines diverses, et de la continuité d'un état séculaire, a-t-il.

    Ce colloque, selon ses initiateurs, part de l'hypothèse que le monde islamique traite, à des degrés différents, les sujets précités dans le cadre d'une approche multidimensionnelle (intellectuelle, politique et sociale), prenant en considération les principes de bonne gouvernance et adoptant des législations modernes.

    De nos jours, le champ de l'Ijtihad paraît s'être considérablement rétréci au profit d'interprétations simplistes et d'explications naïves qui prônent dans une lecture étriquée du patrimoine religieux, le littéralisme aux dépens de l'essence même de l'Islam.
    Le discours moderniste, dans son acceptation rationnelle, comporterait, à différents niveaux, des points d'intersection avec le discours d'ouverture religieuse.

    La rencontre a tenté de répondre à plusieurs interrogations notamment "l'ijtihad" est-il clos en atteignant tous ses objectifs ou en revanche les spécialistes en matière religieuse devraient faire face aux défis actuels, élaborer "un nouvel Ijtihad" alternatif prenant en compte les changements dans les domaines des connaissances humaines. Le thème du colloque s'articulait autour de trois axes à savoir l'Ijtihad et sa relation avec la modernité en Islam, le rôle des rites dans la modernité et le modèle du rite Malékite dans ses rapports avec le monde moderniste.


    Malika-Bouchra Basrhir


    Menara.ma
     
  2. adamaysa

    adamaysa Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : Débat : la modernisation et de l'ijtihad à l'ère des bouleversements mondiaux

    aucune idée sur le sujet :D
     

Partager cette page