Démission de soixante et onze membres du PJD à Sefrou

Discussion dans 'Info du bled' créé par @@@, 29 Janvier 2009.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    Soixante et onze membres du Parti de la Justice et de Développement (PJD) à Sefrou ont présenté, lundi dernier, une démission collective au secrétariat général de cette formation pour "absence de démocratie interne ".



    Une lettre portant la signature des 71 membres du parti explique que cette démission a été décidée pour protester contre l'amalgame et l'ingérence du Mouvement unicité et réforme (MUR) dans les affaires internes du parti et dans la constitution du secrétariat provincial de Sefrou.

    Selon eux, ce retrait massif du PJD intervient après plusieurs tentatives de palier aux dysfonctionnements et violations ayant entaché l'élection du secrétariat provincial du parti à Sefrou et qui ont été vouées à l'échec.

    La décision de démission, lit-on dans ce même texte, a été prise pour dénoncer "la politique de fuite en avant adoptée par ces +entités électorales+ afin de dépasser la déconvenue des précédentes élections" et pour s'assurer les premiers rangs dans les listes électorales du prochain scrutin.

    D'après Mohamed Radi, l'un des signataires de cette lettre, la démission vise à attirer l'attention sur les tentatives de porter atteinte à la crédibilité du parti.

    Il a rappelé que rien n'a été fait pour remédier à cette situation malgré les promesses formulées par le secrétaire général du parti dans ce sens.

    Contacté par la MAP, le secrétaire provincial du PJD à Sefrou, Mohamed Azegrar, s'est déclaré " étonné " par cette démission collective qui, selon lui, " n'a aucun fondement ".

    Selon Azegrar, 80 pc des démissionnaires n'auraient aucun lien avec le parti alors que les autres auraient fait l'objet de mesures disciplinaires par le parti.

    Revenant sur l'intervention du MUR dans l'élection du secrétariat provincial, Azegrar a relevé qu'il s'agit seulement d'allégations qui sont dénuées de tout fondement, précisant que 45 sur 65 membres ayant pris part au congrès provincial du parti n'ont aucun lien avec le MUR.


    Cette démission, selon lui, ne reflète que l'opinion d'une minorité qui a échoué, lors du dernier congrès provincial, à accéder aux postes de responsabilités au sein du secrétariat provincial.

    http://www.emarrakech.info/Demission-de-soixante-et-onze-membres-du-PJD-a-Sefrou_a17801.html
     

Partager cette page