Développement économique et les chances d'emploi au Maroc

Discussion dans 'Info du bled' créé par Le_Dictateur, 30 Mars 2007.

  1. Le_Dictateur

    Le_Dictateur Visiteur

    J'aime reçus:
    85
    Points:
    0
    Une rencontre sur "Le développement économique et les chances d'emploi au Maroc" a été organisée jeudi à Berlin pour les diplômés des écoles supérieures allemandes.

    "Le Maroc, société moderne, ouverte et dynamique comptant sur ses ressources humaines'' est l'exposé qui a ouvert cette manifestation à laquelle ont pris part de nombreux lauréats et étudiants marocains.


    La conseillère économique auprès de l'ambassade du Maroc, Mlle Zahra Maafiri devrait, dans ce cadre, souligner les efforts déployés pour asseoir un développement économique ''stable et sain'' à travers notamment l'amélioration du climat des affaires par le toilettage de l'arsenal juridique ou encore la définition d'objectifs à travers les contrats programmes.


    Dans le même ordre, elle fait référence à la consolidation du dialogue social, à la promotion de l'investissement et au lancement de vastes chantiers infrastructurels, citant à ce propos l'entrée en service prochaine du port "Tanger-Med'', 1 re plate-forme portuaire d'Afrique et 3e en Méditerranée''.

    En parallèle, a-t-elle ajouté, se poursuit le travail de libéralisation et d'ouverture ''organisées'' de l'économie marocaine, la poursuite de la politique de privatisation et la signature d'une panoplie d'accords de libre échanges.

    Evoquant les actions développées dans le cadre de la politique sectorielle, Mlle Maafiri a évoqué le plan ''Emergence'' et la promotion de l'Offshorring et des zones de sous-traitance, le Plan azur 2010 pour la promotion du tourisme ou encore l'Artisanat 2015 destiné à mettre à niveau le secteur en vue de réaliser une production nationale de l'ordre de 2,8 milliards de dollars et des exportations d'un autre milliard.

    "Le Maroc a une vision, un plan de travail et des objectifs à atteindre'', a-t-elle fait remarquer, soulignant que toutes les compétences marocaines ou qu'elles se trouvent sont invitées à participer à cette entreprise dont la finalité est de réussir ''un développement durable à dimension économique et social''.

    Une rencontre fort appréciée par les étudiants qui ont fait le déplacement et qui ont pu, à l'occasion faire connaissance, avec un cadre marocain formé dans les universités allemandes et qui fait partie du management du projet pilote de production d'électricité éolienne de Tahaddart (près d'Asilah).

    Le cycle supérieur allemand compte actuellement 8.200 étudiants ''première communauté étudiante du monde arabe en Allemagne qui en plus se distingue par ses qualités, son engagement et son excellence'', devait relever à l'occasion Amine Filali, conseiller en charge des affaires culturelles à la chancellerie marocaine à Berlin.

    Un exposé sur "Le marché de l'emploi allemand et les chances des lauréats étrangers" a, également, été fait lors de cette rencontre organisée par l'ambassade du Maroc et l'Université Technique (TU) de Berlin.

    Source - MAP
     

Partager cette page