d'Al-Qaida au Maghreb islamique aurait participé à un sommet des cartels colobiens

Discussion dans 'Scooooop' créé par Dexter, 18 Novembre 2010.

  1. Dexter

    Dexter Visiteur

    J'aime reçus:
    89
    Points:
    0
    Un émir d'Aqmi aurait participé à un sommet des cartels colombiens de la cocaïne fin octobre en Afrique (journal)




    Abdelkrim le Touareg, un émir d'Al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi), aurait pris part à un sommet de la drogue, qui a réuni les cartels colombiens, fin octobre en Afrique, pour établir les nouvelles routes de la cocaïne, croit savoir jeudi "France Soir".

    Se référant à "un document diplomatique confirmé par plusieurs sources", le quotidien français indique que "la CIA vient d'alerter les autorités de Guinée-Bissau qu'un sommet de la coke s'est déroulé sur son sol à la fin du mois d'octobre".

    L'ordre du jour de cette réunion, qui a eu pour cadre une île de l'archipel des Bijagos, était de "passer en revue les routes de la coke du golfe de Guinée jusqu'en Europe et nommer les nouveaux responsables de son acheminement, une série d'arrestations ayant ces dernières semaines décapité leur réseau de distribution", écrit-il.

    La participation d'"Abdelkrim le Touareg" à ce sommet de la coke "apporte la preuve de l'intérêt croissant de l'organisation terroriste pour le narcotrafic", souligne le journal, notant qu'Aqmi, qui opère dans une immense zone désertique située aux confins de l'Algérie, de la Mauritanie, du Mali et du Niger, est "un passage obligé de la +Sahel Connection+".

    Un policier fin connaisseur de l'Afrique, cité par le quotidien dit s'attendre "à de nouvelles méthodes" et soutient que "les Colombiens et Aqmi ne se sont pas déplacés pour rien".


    "Il y avait urgence", souligne le journal, rappelant que "la police marocaine a démantelé le mois dernier une branche du réseau, tombée pour avoir envoyé au moins 600 kg de cocaïne en Europe via le Mali, le Maroc et l'Algérie".

    Le quotidien se fait l'écho des déclarations du ministre de l'Intérieur, M.

    Taieb Cherqaoui qui a affirmé, récemment, que ce réseau international était dirigé par les cartels basés en Amérique latine.

    "La drogue en provenance de Colombie et du Venezuela arrivait dans le nord du Mali, où elle était stockée. De là, Aqmi lui faisait traverser le Sahara par la Mauritanie ou l'Algérie pour l'acheminer au Maroc, voire jusqu'en Europe", avait-il dit.

    Le journal publie, par ailleurs, le portrait d'Abdelkrim le Touareg, qui avait été choisi pour représenter les intérêts de l'organisation terroristes auprès des barons de la drogue colombiens, précisant que cet émir d'Aqmi est soupçonné également d'être l'assassin de l'otage français Michel Germaneau, en juillet dernier.

    MAP

    http://www.aufaitmaroc.com/monde/ma...-de-la-cocaine-fin-octobre-en-afrique-journal
     

Partager cette page