Dans un monde precieux

Discussion dans 'Vos poésies' créé par 7amil almisk, 30 Juin 2005.

  1. 7amil almisk

    7amil almisk مهدي يعقوب عاشق الأحرف

    J'aime reçus:
    173
    Points:
    63
    Tres chere



    dans les tenebres des ames , seul un magicien peut etre a la hauteur et le beau et leparfait magicien c est celui ki ne jou pas tout ces cartes a la fois .. or pour etre un amoureux dans un royaume ou reigne le desordre des ames et pour reussir le tresor du coeur , la seule solution c est de regarder amoureusement le coucher de la lune ...

    Pour etre a la hauteur d une vague il faut qu on soit un bon nageur et pour etre un bon nageur il faut etre si claire comme la pureter de l eau , qui est tout de meme la source de la vie .. etre un amoureux dans les rues d une belle fille n est pas si facille comme la ppureter de l eau .. la ou l amour est roi, le desir des sentiments est un prince heritier et l orgasme delicieux des moments est comme un enfant desertant chaque instant ..

    comment pourais je ecrire des mots amoureux pour une fille qui adore ensorceler les ames avec la lumiere de ses beau yeux c est comme si un arbre essaye d aimer et desirer toute la nature .. impossible d etre a la hauteurs des beaux yeux on doit tout simplement oublier que nous sommes des cavaliers dans une piste vide d amour .. permet moi tres chere d offrire a tes beaux yeux ces quelques pauvres lignes nees simplement de mon instant meme .. bonne lecture

    Dans un moment précieux, je visitais pour quelques secondes des pages mortes de ta vie, j écoutais les chuchotements de tes merveilles… Tu te rappelles ?


    Tu te rappelle de tout se qu on a vécu ensemble ? Lorsque les harmonies de tes pensais jouais avec mes sourires sur le visages des vagues ? Lorsque c était merveilleux de rencontrer un poisson dégustant le jus de la nature !
    Tu te rappelles de nos secrets, de nos mots et de nos folies ? La ou tu essayer de comparer la beauté des étoiles avec la tristesse de la lune ? c était l été de notre amour de nos instant inoubliables , un été pas comme les autres comme c était notre vie

    Tu te rappelle, toi l hivers de mon c½ur, les jours ou on jouait aux amours sous les regard des c½urs chaleureux, je ne sais pourquoi les c½urs dans le monde des peurs n ont pas une logique belle pour vivre… Tu te rappelle des soirs ou tu as dessine avec le coucher de soleil mes mots ? Lorsque c était beau de découvrir que je suis compris, aime et adore par tes critiques simples ! La ou nos fruits ont trouver le chemin de la liberté ... parfois je croyais que la neige t a voler le secret de la beauté toi mon Hivers



    ;-) Ho9o9 annachr ma7fooda !
     

Partager cette page