Deportivo 1- 3 FC Barcelone: confirmation à l'extérieur

Discussion dans 'Espagne' créé par simo160, 10 Décembre 2009.

  1. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    Souverains, les blaugranas ont ramené 3 points de Galice à la suite d'un match plein de maitrise. Les barcelonais préservent leur invincibilité en Liga cette saison.

    [​IMG]

    Les faits et le jeu
    Forts d'une victoire à l'extérieur en Liga face au promu et lanterne rouge Xeres mais surtout de 2 victoires consécutives de prestige face aux milanais de l'Inter et au Real Madrid, c'est en conquérant que le FC Barcelone se déplaçait au Riazor pour affronter le Depor. Si appeler 'Super Depor' de nouveau le club galicien peut sembler prématuré, la Liga en étant seulement au premier tiers, il n'en reste pas moins que ce club a retrouvé une partie de ses lettres de noblesse, avec une solide 5ième place. Comment dans ce cas ne pas s'inquiéter pour les blaugranas, connaissant leur fébrilité à l'extérieur cette saison, qui plus est dans un stade qui ne leur a jamais vraiment convenu ?

    Après avoir fait largement tourner son effectif 3 jours plus tôt face à Xerez, Pep décidait logiquement d'aligner une équipe de tout premier plan pour affronter un des gros de cette Liga 2009-10. Derrière, du très classique avec le quatuor Abidal-Puyol-Piqué-Alvés. Dans l'entrejeu, confiance est accordée au trio Busquets-Xavi-Iniesta. Enfin, Ibrahimovic, Messi et Henry se voient confier les clés de l'attaque.


    Le premier quart d'heure de jeu voit un Depor jouer sans complexe. Les galiciens n'hésitent pas à occuper les espaces et montrent une certaine vélleité offensive, surtout sur le côté gauche, bien exploité par le mexicain Guardado. Il n'empêche, c'est bien le Barça qui contrôle les débats en ce début de rencontre, toujours avec les mêmes caractéristiques: positionnement haut et circulation du ballon fluide et efficace, malgré quelques passes faciles et contrôles ratés, synonymes d'ajustement.
    Passé la première vingtaine de minutes, le Barça augmente la cadence et investit pleinement la moitié de terrain galicienne, parvenant enfin à créer du danger, à chaque fois par l'entremise de Messi, fraîchement auréolé de 'son' ballon d'or: d'abord à la 20' en tentant une jolie frappe après s'être débarrassé de 3 joueurs puis à la suite d'un centre sur lequel Zlatan tente un improbable retourné et qu'Henry reprend maladroitement. La troisième fois sera toutefois la bonne: Alvés remise vers l'argentin qui d'une belle frappe du gauche crucifie Aranzubia. 1-0 (27') et un but qui vient récompenser une grande maitrise collective.

    Malheureusement et comme souvent cette saison, les blaugranas se relâchent et encaissent un but quelques dix minutes plus tard. Une action qui rappelle étrangement le but concédé face à Bilbao voilà 2 semaines: à la suite d'un long dégagement du gardien, Busquets remise de la tête en arrière. Adrian, profitant d'une lente réaction de Puyol et Abidal, place une tête qui surprend Valdés, pas vigilant sur ce coup. Un but made in Barça. 1-1 (38').



    Les blaugranas mettent du temps à digérer l'égalisation et débutent timidement la seconde période. En face, les galiciens croient dur comme fer en leur chance de prendre un point voire carrément les 3 points, confortés par des statistiques solides au Riazor face à Barcelone. La densité physique et l'engagement de part et d'autre aboutissent sur un jeu hâché dans lequel les fautes se multiplient. Les barcelonais ne renieront cependant pas les principes fondamentaux qui les ont vu dominer la scène espagnole et européenne cette année et persévérent: jeu au sol diabolique, quadrillage permanent du terrain et déplacements intelligents font plier le Depor mais celui-ci résiste.

    Pep décide alors de lancer Pedro, qui prend la place d'un Henry bien faible ce soir, pour donner plus de percussion au couloir gauche. Sage décision puisque le canterano se montre décisif quelques minutes après sa montée en jeu. Subtilement servi par Alvés, il adresse un centre parfait à Messi qui trompe pour la seconde fois Aranzubia. 2-1 (79'). Les barcelonais, plus en verve depuis l'entrée de Pedro, intensifient davantage le rythme. Conséquence: les locaux ne voient plus le cuir et vont vivre un dernier quart d'heure difficile. Relâchés, remplis de confiance après avoir repris l'avantage au score, les blaugranas expriment admirablement leur supériorité technique face à un Depor qui comprend désormais qu'il a laissé passer sa chance. C'est donc sans surprise que survient le troisième but, résultat d'une remarquable action collective ponctuée par un centre parfait d'Abidal pour Ibrahimovic. Le néo-barcelonais fusille du plat du pied le gardien galicien. 3-1 (88').



    Autant la victoire de mercredi face à Xeres était attendue et pleine de logique, autant celle de ce soir rassure les culés au plus haut point. Ramener 3 points du Riazor constitue déjà un petit exploit en soi, mais ramener 3 points avec la manière et en ayant dominé de façon quasi ininterrompue la rencontre représente la cerise sur le gateau. Les catalans ne reviennent pas de Galice sur la pointe des pieds car les 3 points ont été amplement mérités. Les hommes de Pep conservent leurs 5 points d'avance sur les merengues (avec un match en plus) et Ibra s'empare de la tête du classement des buteurs, en compagnie de Villa. Que demander de plus ?
    Il y a un mois de cela, le soir de la victoire face à Mallorca (4-2), nous disions que le Barça avait besoin d'une spirale de victoires positives pour définitivement lancer sa saison. C'est désormais chose faite avec 4 victoires consécutives dont 3 échéances importantes.

    Les joueurs
    Valdés: 5.5 Performance satisfaisante dans l'ensemble mais quelle bourde sur le seul but galicien ! Il doit apprendre à sauver les meubles quand sa défense commet une étourderie. C'est aussi cela un grand gardien.

    Alvés: 7 gros gros volume d'activité avec un nombre de centres incalculable. On avait cru que la présence de Guardado le briderait mais l'emprise totale du Barça sur son adversaire a fait qu'il a joui d'une liberté totale sur son couloir. Juste ce qu'il aime. Passeur décisif sur le premier but et décisif également sur le dernier. Incontournable.

    Puyol & Piqué: 6.5 la charnière centrale de luxe du Barça. Appliquée et pleine de sérénité. Un véritable océan de tranquillité cependant entâché par ce but stupide.

    Abidal: 6.75 Performance pleine de maitrise du français qui a vraiment pris une nouvelle dimension au sein du collectif blaugrana. Il joue vraiment sans complexe depuis le début de la saison et ca se voit dans ses statistiques: seconde passe décisive (à la suite d'un centre s'il vous plait) cette saison. Un roc défensivement.

    Busquets: 5.5 Comme souvent, il a offert une performance contrastée. Bien en place en pivot, il a accéléré les relances avec des remises instantanées. Son placement intelligent est également un atout. Au chapitre passif, il n'arrive toujours pas à être consistant sur 90 minutes et a une fois de plus 'donné' un but.

    Xavi: 6.5 Propre et régulateur. Du Xavi en mode automatique.

    Iniesta: 6 Peu à son aise en première période avec quelques gestes trop faciles et un manque d'application. Un meilleur rendement par la suite. Il n'a toujours pas lancé sa saison. Remplacé par Keita (89').

    Henry: 3.5 Que dire ? On ne peut pas éternellement louer son travail défensif sur son couloir gauche, à un moment il faut savoir offrir autre chose quand on est attaquant. Lent, pas inspiré et très prévisible. Sa saison ressemble à un véritable chemin de croix. Logiquement remplacé par Pedro (70') dont l'apport au jeu est immédiat.

    Ibrahimovic: 5.75 Peu à son avantage avec une participation limitée au sein du 11 blaugrana. S'en sort tout de même bien avec son but habituel.

    Messi: 7.25 A assumé son titre de meilleur joueur du monde en offrant une prestation de haut niveau. Sa finition n'est cependant toujours pas au niveau de la saison dernière.

    Fiche Technique
    Deportivo La Corogne: Aranzubia; Manuel Pablo, Colotto, Lopo, Filipe Luis; Antonio Tomas (Bodipo; min.83), Sergio; Adrián (Juca; min.62), Juan Rodriguez, Guardado (Pablo Alvarez; min.87) et Mista

    FC Barcelone: Valdés; Alves, Piqué, Puyol, Abidal; Xavi, Busquets, Iniesta (Keita; min.89); Messi, Ibrahimovic et Henry (Pedro; min.70)

    Buts: 0-1, min.27: Messi. 1-1, min.39, Adrián. 1-2, min.79, Messi. 1-3, min.88, Ibrahimovic

    Arbitre: Fernández Borbalán. CJ: Dani Alves (min.48), Abidal (min.77), Mista (min.58)

    Stade: Riazor (34.000 spectateurs)


    source
     

Partager cette page