Des béquilles et des minerves pour tous

Discussion dans 'Maroc' créé par Info du bled, 13 Novembre 2009.

  1. Info du bled

    Info du bled Writer

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    [​IMG]
    Des joueurs en carton, en paille même, cela existe ? Absolument, il n’y a qu’à voir ce nombre impressionnant de blessés pour de vrai ou pour la circonstance. Le truc à ne pas comprendre, et, surtout trop difficile à gober, c’est de voir tous ces gaillards p… le feu, quatre vingt-dix minutes durant, avec leurs clubs respectifs. Et ce n’est qu’après qu’ils trouvent le moyen de se blesser. On ne pourrait douter de l’honnêteté de ces disciples d’Hippocrate, nous leur saurions gré, tout de même, de bien vouloir préciser ces lieux si dangereux où les fameuses blessures ont dû être contractées. Préciser, par exemple, s’il s’agit du lit, du fauteuil ou du divan puisqu’il ne se passe décidément rien d’aussi méchant sur un terrain.
    Arrêtons, toutefois de faire preuve de mauvaise foi. Quand on constate que même le toubib du Onze national se trouve contraint de s’embarrasser d’une minerve, on devrait peut-être se demander s’il n’y a pas une malédiction quelque part.
    Au fait, entre le Onze national et la minerve, il y a une vieille histoire d’amour. On doit à feu Hassan II d’avoir ordonné à Blinda, alors sélectionneur national, d’affubler de minerves, pendant les séances d’entraînement, tous les joueurs, histoire de maintenir leur tête en extension.
    Le Roi n’appréciait pas trop de les voir évoluer avec les yeux rivés sur le ballon au lieu de garder la tête bien haute pour scruter, non pas l’horizon, mais coéquipiers et adversaires.
    Là, par les temps qui courent, ce ne sont pas des minerves qu’il nous faut, mais du plâtre, des béquilles …
    Avec tous ces culs-de-jatte et qui font parler d’eux en ce moment, peut-être cela servirait-il.








    Source : libe.ma
     

Partager cette page