Des enfants exposent aux anciens abattoirs de Casablanca

Discussion dans 'Art' créé par @@@, 8 Septembre 2009.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    [​IMG]


    · Les déchets les plus insolites transformés en drôles d’animaux

    · Objectif: développer leur créativité


    Les anciens abattoirs de Casablanca (transformés depuis peu en lieu culturel) abritent en ce moment une exposition originale, dont les auteurs sont une quarantaine d’enfants âgés de 8 à 15 ans, venant de l’association Initiatives Urbaines du quartier Hay Mohammadi. Pendant un mois, du 15 juillet au 15 août, ils ont réalisé, sous la supervision de la designer plasticienne Khadija Kabbaj, de drôles d’animaux à partir de déchets. Jusqu’au 30 septembre, les visiteurs peuvent découvrir des chiens, chats, cochons, poissons, hiboux, réalisés à partir de canettes vides, de bouteilles en plastique, de cartons, d’emballages divers, et de bien d’autres objets insolites. C’est Khadija Kabbaj et Casamémoires qui ont eu l’initiative de ces ateliers. «L’objectif est de sensibiliser les enfants à l’environnement et au recyclage, mais aussi d’éveiller leur curiosité et leur imaginaire, et de développer leur goût de la découverte par l’exploration de différentes formes et matières», indique l’artiste. Il s’agissait aussi de leur communiquer l’envie de créer et de les inciter à s’exprimer par le biais d’une activité artistique récréative. Les enfants y ont découvert le processus de création, les différentes phases de la réalisation, ce qui leur a permis petit à petit d’évoluer et de trouver leur autonomie au sein du groupe. «Au lieu de traîner dans les rues en cette période de vacances, cette initiative leur a permis de canaliser leur énergie sur une activité positive», souligne encore Khadija Kabbaj.
    D’après cette dernière, l’opération sera renouvelée au cours de l’année scolaire, avec des classes d’écoles et des associations, qui vont participer au projet.
    Rappelons que le bâtiment des anciens abattoirs a été dédié par la Ville de Casablanca à l’art et à la culture en avril dernier. Construit en 1922, ce monument national s’étale sur une superficie de 55.000 m2, dont 22.000 couverts. Sa gestion a été confiée en avril dernier pour une année à l’association Casamémoires, qui a reçu de la Ville un budget de 2 millions de DH pour des animations artistiques diverses étalées tout le long de l’année.
    Mais les abattoirs sont en mauvais état et nécessitent une rénovation. «Le budget de rénovation s’établit à plusieurs millions de DH car la superficie à rénover est énorme, mais il faudrait procéder par étapes », précise Abderrahim Kassou, président de Casamémoires. Des organismes publics et privés, au Maroc et à l’étranger, sont sollicités pour aider financièrement à faire aboutir le projet de rénovation.



    http://www.leconomiste.com/
     

Partager cette page