Des sit-in et une marche nationale sont prévus : La protestation contre la cherté de

Discussion dans 'Info du bled' créé par Info du bled, 10 Septembre 2009.

  1. Info du bled

    Info du bled Writer

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    Les récentes augmentations des prix de certains produits alimentaires, souvent le fait d’intermédiaires et de spéculateurs peu scrupuleux, n’ont pas laissé indifférentes les coordinations nationales contre la cherté de la vie. Ces dernières ont en effet décidé de relancer la mobilisation en vue de dénoncer ces augmentations injustifiées qui grèvent sensiblement le budget des familles. Un poids d’autant plus supplémentaire pour les petites bourses qu’il coïncide avec la rentrée scolaire, autre occasion budgétivore.
    Aussi, la coordination locale contre la cherté de la ville au niveau de Rabat, Témara et Skhirat organise-t-elle aujourd’hui à partir de 21H30 sur la place de la Poste un sit-in de protestation en vue de dénoncer la baisse des pouvoirs d’achat des Marocains. «Ce sit-in est le couronnement d’une série de mouvements de protestation organisée en raison des hausses successives des prix des produits alimentaires, mais également des services. C’est le cas de l’augmentation inopinée des prix des billets des trains qui n’a fait qu’aggraver la situation», a souligné à Libé Tarek Sbaâi, au nom de la coordination, avant d’ajouter que «ces hausses ne font qu’anéantir le pouvoir d’achat des citoyens sachant que les salaires n’ont pas bougé d’un iota et que certains établissements n’appliquent même pas le SMIG».
    Ce sit-in ouvrira la porte à d’autres mouvements similaires qui seront organisés un peu partout au Maroc, notamment à Salé où le sit-in est prévu pour le 17 septembre. L’objectif étant d’amener «le gouvernement à assumer sa responsabilité en vue d’arrêter cette offensive contre les consommateurs», poursuit M.Sbaâi.
    Aujourd’hui et face à une probable stagnation des prix actuels, les coordinations nationales contre la cherté de la vie envisagent de poursuivre la mobilisation. En plus des sit-in, les coordinations nationales prévoient d’organiser une marche nationale en vue de tirer la sonnette d’alarme sur une situation des plus insoutenables.








    Source : libe.ma
     

Partager cette page