Des soins palliatifs pour les cancéreux

Discussion dans 'Info du bled' créé par @@@, 8 Septembre 2009.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    · Programme d’aide médicale antidouleur à domicile

    · Depuis sa mise en place, près de 6.000 personnes en ont profité


    Assister les personnes atteintes du cancer au stade terminal, aussi bien dans le domaine médical que social, tel est l’objectif de l’Association marocaine de lutte contre le cancer (AMLCC). Celle-ci propose des soins palliatifs destinés à soulager la douleur et d’autres symptômes pénibles.
    L’association propose ainsi deux programmes. Orienté vers l’assistance médicale à domicile, le programme d’aide médicale antidouleur à domicile (AMAD) accompagne dans la dignité les patients cancéreux se trouvant en phase terminale de la maladie. «Les patients éligibles à ce programme sont recrutés auprès de tous les centres médicaux publics et privés de Casablanca en liaison avec l’assistante sociale de l’association», précise Omar Amraoui, président de l’Association marocaine de lutte contre le cancer. «Depuis sa mise en place, près de 6.000 personnes en ont profité, avec une moyenne de 500 à 600 personnes qui sont prises en charge en permanence. Une cinquantaine de patients sont recrutés par mois», explique le président de l’association.
    Les services sont proposés gratuitement grâce aux dons composés notamment de médicaments antidouleur dont la morphine. «Ce sont des médicaments qui coûtent très cher et sont très réglementés au Maroc. Nous pouvons aussi les acheter auprès de l’hôpital public sur ordonnance médicale», explique Amraoui. A noter que les cas douteux ou anormaux sont pris en charge par l’association en collaboration avec des gynécologues et des cliniques privées de Casablanca. L’association assure aussi via son deuxième programme Saidouni (aidez-moi), la livraison de paniers de denrées alimentaires non périssables, de couvertures, de matelas et ceci avec le soutien de différents partenaires.
    A noter que l’association siège au centre Dar Lamane à Casablanca. Le Centre est dédié aussi aux dépistages gratuits et bénévoles des cancers du col de l’utérus par la pratique des frottis à cervicaux vaginaux (près de 5.000 à 6.000 ont été réalisés à ce jour) et du sein par la pratique des mammographies (près de 600 à ce jour). C’est en 2008 que l’association a acquis un mammographe numérique de dernière génération en vue du dépistage du cancer du sein.
    A noter que les femmes devraient avoir des frottis du col de l’utérus de façon régulière entre 25 et 65 ans. D’autre part, le dépistage du cancer du sein s’adresse aux femmes de 50 à 70 ans.



    http://www.leconomiste.com/
     

Partager cette page