Deux néo-nazis envisageaient d'assassiner Obama

Discussion dans 'Info du monde' créé par Info du bled, 28 Octobre 2008.

  1. Info du bled

    Info du bled Writer

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    Deborah Charles - Deux néo-nazis, militants de la cause de la suprématie blanche, ont été arrêtés dans le Tennessee alors qu'ils se préparaient à commettre une série de meurtres et une tentative d'assassinat contre le candidat démocrate Barack Obama. [​IMG]

    Les deux hommes, Daniel Cowart et Paul Schlesselman, ont été inculpés de menaces contre un candidat à l'élection présidentielle, de détention illégale d'un fusil à canon scié et de complot en vue de dévaliser une armurerie.

    Les documents présentés lundi lors de l'audience qui a abouti à leur inculpation montrent que le complot restait sommaire et encore à l'état de projet.

    "Nous ne sommes pas sûrs qu'ils avaient les capacités et les moyens de mettre à exécution leurs menaces", a précisé une source proche de l'enquête.

    Le sénateur Obama, né d'un père kényan et d'une Américaine blanche, est largement en tête des sondages à une semaine de l'élection présidentielle du 4 novembre. Les craintes à propos de sa sécurité personnelle ont conduit le Secret Service, le service officiel de protection des hautes personnalités aux Etats-Unis, à assurer une protection 24 heures sur 24 depuis le début de sa campagne.

    Les deux "skinheads" se sont rencontrés sur internet il y a environ un mois, a expliqué l'agent Brian Weaks, membre du bureau de lutte contre les trafics d'alcool, de tabac, d'armes à feu et d'explosifs (ATF), témoignant sous serment.

    "Ces individus ont commencé à évoquer la possibilité de perpétrer une série de meurtres et ils prévoyaient l'exécution de 88 personnes et la décapitation de 14 Afro-Américains", a précisé Weaks.

    Un autre agent de l'ATF a expliqué que le nombre 88 possède une valeur symbolique chez les militants néo-nazis. Le chiffre huit correspond à la lettre "H" dans l'alphabet et 88 signifie "Heil Hitler".

    Animés par une folie meurtrière, les deux hommes avaient dérobé des armes à feu à leurs familles et s'étaient procuré un fusil à canon scié.

    Selon leur plan, ils projetaient de se lancer dans une randonnée meurtrière passant d'un Etat à l'autre en s'attaquant en priorité à des écoles noires et en effectuant des cambriolages.

    "Ils ont également expliqué que le clou de cette équipée devait être de tenter d'assassiner le candidat à l'élection présidentielle Barack Obama", a ajouté Weaks.


    Pour ce dernier acte de violence, ils envisageaient de s'habiller de smokings blancs et de chapeaux haut de forme et de faire usage de leurs armes à feu en passant à vive allure dans leur voiture à hauteur du candidat démocrate.

    Des formules et des symboles racistes, dont une croix gammée et les nombres 14 et 88, avaient été peints sur la carrosserie de la voiture de Cowart.

    Les deux individus avaient prévu leur premier cambriolage le 22 octobre, mais ils y avaient renoncé au dernier moment. Ils s'étaient fait interpeller un peu plus tard ce jour-là dans le comté de Crockett dans l'ouest du Tennessee . Placés en détention, ils comparaîtront à nouveau devant la justice jeudi.

    A une semaine de l'élection du 4 novembre qui l'opposera au républicain John McCain, Barack Obama est en tête des sondages et pourrait devenir le premier métis à présider les Etats-Unis.

    Une première alerte s'était fait jour lors de la convention démocrate de Denver (Colorado), en août, en marge de laquelle trois hommes avaient été arrêtés en possession d'armes à feu.

    Les trois suspects avaient déclaré vouloir tuer le candidat démocrate lors de son investiture officielle par son parti, mais les autorités avaient jugé qu'ils ne présentaient pas une menace réelle pour la vie du sénateur de l'Illinois.








    Source : emarrakech.info
     

Partager cette page