Discriminations : l'âge et l'origine en tête

Discussion dans 'Scooooop' créé par boulba, 6 Décembre 2006.

  1. boulba

    boulba Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Discriminations : l'âge et l'origine en tête
    Les détails de l'étude par profil de candidats

    Le candidat de 48-50 ans et la personne au patronyme maghrébin, en première ligne.


    Il ne fait pas bon être un senior. Le candidat de 48-50 ans a trois fois moins de chances d'être convoqué à un entretien d'embauche que le candidat de référence. Il sera par contre un peu mieux reçu s'il postule à un poste d'ouvrier plutôt qu'à un poste de cadre. "L'effet du jeunisme dans les postes de commerciaux est plus important que dans les postes d'ouvriers" commente Jean-François Amadieu. Les entreprises de plus de 200 salariés boudent en particulier ce type de profil qui aura aussi moins de chance d'intégrer le secteur tertiaire et des sociétés de l'est de la France, contrairement à celles localisées en Rhône-Alpes.

    La personne d'origine maghrébine, encore et toujours discriminée. Face au "français de souche", la personne au patronyme maghrébin reçoit – comme le senior – trois fois moins de réponses à sa candidature. S'il est cadre, il obtient même six fois moins de réponses positives. "Des diplômes de niveau élevé et une pénurie de certains profils ne protègent en rien ce candidat de la discrimination" note Jean-François Amadieu. Ainsi, pour les postes de soudeurs, de plombiers ou de commerciaux, la discrimination est particulièrement forte. Elle est aussi trois fois plus importante dans l'Est de la France qu'en Ile-de-France. Et dans les entreprises de 20 à 199 salariés, le candidat a trois fois moins de chances d'être retenu.
    Un progrès du côté de la personne handicapée. Comparée au testing de 2004, le candidat handicapé à 10 % de chances en plus d'accéder à un entretien d'embauche. "Ce résultat peut provenir de l'application de la loi de février 2005 qui durcit la contribution volontaire versée par les entreprises à l'Agefiph" explique Jean-François Amadieu. S'il reste discriminé sur les postes de commerciaux, il l'est moins sur les postes de cadres "sans doute par la pénurie de ce profil en situation de handicap", en particulier dans une entreprise de moins de 20 salariés "ce qui est plutôt inattendu vu qu'elles n'ont pas une obligation d'embauche". L'accueil est aussi plus positif dans le secteur tertiaire et en Ile-de-France. Par contre, il rencontre plus de difficultés en région PACA.

    La candidature d'une femme avec enfants aura plus de chances d'être retenue pour un poste de profession intermédiaire dans une entreprise de plus de 200 salariés plutôt que par une TPE ("sans doute pour une question de disponibilité" avance Jean-François Amadieu), plutôt dans le secteur industriel que dans l'industrie, en Ile-de-France qu'en Rhône-Alpes.

    Le candidat au visage disgracieux est le moins discriminé, en particulier s'il postule dans une entreprise de 200 salariés et plus, pour un poste d'ouvrier, plutôt dans le secteur de la construction et en Rhône-Alpes. Par contre, ses chances seront divisées par deux s'il postule dans un métier lié à la vente et s'il se trouve en Ile-de-France.


    Les résultats complets de l'étude (format pdf) sont disponibles sur le site de L'Observatoire des discriminations dirigé par Jean-François Amadieu, professeur à l'université Paris I - http://cergors.univ-paris1.fr/docsatelecharger/Barometre2006resultats.pdf
     
  2. Casawia

    Casawia A & S Forever

    J'aime reçus:
    145
    Points:
    0
    Re : Discriminations : l'âge et l'origine en tête

    merci bq pour cet article....c vraiment interessant  [06c]

    avoir la nationalite francaise ou autre ne resoud pas le probleme....un CV avec un nom maghrebin a de moins de chance d'etre lu par rapport a un CV avec un nom occidental...meme si les competences sont les memes!! ca reste une verite dure a accepter malheureusement
     
  3. boulba

    boulba Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : Discriminations : l'âge et l'origine en tête

    Que dire de plus Casawia, tel est notre sort aujourd'hui (en tant que "françaouis" :D) mais ça n'empêche qu'il ne faut pas jeter l'éponge...il faut redoubler d'efforts et mettre les bouchées doubles pour un candidat d'origine maghrébine.

    Allah m3ana o Sber Dwana ;-)

    PS: à tous les Wladbladinautes françaouis, n'oubliez pas de vous inscrire sur les listes éléctorales...
     

Partager cette page