Dixième place pour le Maroc aux Jeux méditerranéens : L’athlétisme a sauvé la face

Discussion dans 'Autres Sports' créé par Info du bled, 7 Juillet 2009.

  1. Info du bled

    Info du bled Writer

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    [​IMG]
    Vingt et une médailles, telle a été la moisson de la participation marocaine à la seizième édition des Jeux méditerranéens qui ont pris fin dimanche dans la ville italienne de Pescara.
    Six breloques en or, neuf en argent et six en bronze, 21 podiums donc qui ont permis au contingent national dépêché à ce rendez-vous tricontinental de terminer à la dixième place, au moment où la pole position est revenue à l’Italie avec 176 médailles dont 64 en or, 49 en argent et 63 en bronze, devant la France (140 médailles : 48 en or, 53 en argent et 39 en bronze) et l’Espagne (82 médailles : 28 en or, 20 en argent et 34 en bronze). Quant aux premières nations de la rive sud du pourtour méditerranéen, l’on trouve la Tunisie, sixième (37 médailles : 13 en or, 11 en argent et 13 en bronze), et l’Egypte, septième (34 médailles : 11 en or, 10 en argent et 13 en bronze). Sachant que sur les 23 pays ayant pris part à l’édition italienne, 21 pays ont figuré dans le tableau du classement.
    Pour ce qui est de la participation marocaine dans cette manifestation d’envergure régionale, ayant regroupé un peu moins de 4200 sportifs, il n’ y a pas lieu de bomber le torse pour autant. Nombreuses ont été les disciplines engagées qui ont montré leur limite, voyant leurs champions rentrer bredouilles, démontrant une fois encore qu’ils sont loin du niveau international. Fort heureusement qu’il y a l’athlétisme, mais le satisfecit doit être mesuré, pour la simple raison que le niveau des Jeux méditerranéens est au dessous de celui des Mondiaux ou des Olympiades.
    Là c’est une autre paire de manche, mais pour rester sur une dynamique positive, il y a lieu de saluer la prestation des athlètes du terroir qui ont ravi pas moins de quatorze médailles sur les 21 remportées. Les Nationaux ont dominé pratiquement toutes les courses de demi-fond et fond, grâce à Hanane Ouhaddou (5000m), Amine Laâlou (800m), Jamal Chatibi (3000m steeple), Hicham Bellani (5000m), Anis Selmouni (10.000m) et Ahmed Beday (semi-marathon).
    Toujours dans le registre des satisfactions, il y a lieu de citer notamment les bonnes prestations de Yahya Berrabah, médaillé d’argent au saut en longueur, et Khalid Idrissi Zougari, médaillé de bronze au 400m. Des exploits dans des épreuves, technique et sprint, qui n’ont jamais été le fort de l’athlétisme national.
    En boxe, le bilan a été mi-figue mi raisin.
    L’on s’attendait à ce que la récolte des pugilistes marocains soit beaucoup plus prolifique, mais la réalité du ring a déchanté aussitôt le staff technique de l’équipe nationale. Pour sauver la face, il y avait Driss Moussaid et Mehdi Khalsi, concourrant respectivement dans les catégories des moins 64 et 69 kg, qui sont allés jusqu’en finale pour voir leurs efforts récompensés en médailles d’argent. Hicham Mesbahi (-54 kg) et Mohamed Arjaoui (-91 kg) n’ont pas été en reste après avoir décroché le bronze du tournoi. En judo, seul Mohamed El Assri (-90 kg) a pu accéder en finale, mais il a buté en finale sur le champion olympique grec, Iliadis Ilias. Au moment où son partenaire Safouane Attaf (-81 kg) a dû batailler dur aux deux combats de repêchage pour s’assurer la troisième marche du podium.
    En tennis, la distinction a été en double grâce à la paire composée de Fatima Zahra El Allami et Nadia Alami Laâroussi qui se sont adjugé la médaille de bronze.
    A signaler en dernier lieu que la 17ème édition des Jeux méditerranéens aura lieu en 2013 dans la ville grecque de Volos.

    Jose Carlos Mozer au Raja
    Le nouvel entraîneur du Raja de Casablanca est le Brésilien Jose Carlos Nepomu Ceno Mozer. Il vient de signer hier un contrat avec les Verts d’une durée d’une année, renouvelable par tacite reconduction. Jose Carlos, qui a succédé au Portugais Jose Romao, aura pour mission de conserver le titre de champion du Maroc et de mener les Verts le plus loin possible dans la Ligue africaine des clubs champions. Sachant que le Raja entamera son programme de préparation le 15 juillet, à la veille de la tenue de l’AG du club.
    Le technicien brésilien avait entraîné Inter Luanda, club avec lequel il avait remporté en 2006 le championnat et en 2008 la super coupe d’Angola.








    Source : libe.ma
     

Partager cette page