DJ Ucef : «Ma carrière a débuté au Maroc et ne s¹y est jamais interrompue»

Discussion dans 'Scooooop' créé par Le_Dictateur, 19 Juin 2006.

  1. Le_Dictateur

    Le_Dictateur Visiteur

    J'aime reçus:
    85
    Points:
    0
    Interview avec DJ Youcef : «Ma carrière a débuté au Maroc et ne s¹y est jamais interrompue»


    Tout petit, Youssef s¹est imbibé de musique. Tout autour de lui, à commencer par ses parents, l¹inspirait. Adolescent, il savait déjà qu¹il n¹y aura de vrai dans sa vie que la musique. Avant de jeter l¹ancre en France où il prospérera, il s¹est évertué à se faire une réputation à la mesure de son talent à Casablanca. En Hexagone, il s¹est inspiré des tendances musicales qui y prévalent, sans rompre avec sa culture et son patrimoine musicaux qu¹il a dans la peau. Résultat : un style qui lui est propre et que les jeunes ont adopté, est né. Il en est fier et ne s¹arrête pas en si bon chemin. Ses propos le démontrent.


    Vous êtes déjà célèbre en France, comment y étaient vos débuts ?

    J¹ai commencé par organiser des petites fêtes de collégiens et de lycéens. A l¹époque je mixais avec des lecteurs K7, un ami à moi m¹avait trafiqué un variateur de vitesse pour pouvoir enchaîner les titres.

    Ensuite, j¹ai été sollicité pour travailler en tant qu¹aide de disc jockey dans une discothèque. C¹était la première fois à Casablanca à l¹âge de 15 ans.
    A 17 ans ma mère m¹a offert des platines Vinyl, imaginez la joie que c¹était pour moi. Avec ça je n¹avais plus de limites.

    Je suis venu en France pour finir mes études. C¹est à Toulouse où tout a, donc, démarré.
    J¹ai commencé par animer des mariages, J¹ai fait, aussi, les premières parties de grands artistes maghrébins comme Jedwane, Cheb Bilal, Khaled, Cheb Mami...

    Après avoir obtenu mon diplôme d¹ingénieur du son, je suis parti m¹installer à Paris, où je vis actuellement. J¹ai monté mon propre studio où j¹ai réalisé plusieurs compilations comme Sun Raï (coffret 3 cd), Maroc by Night, Marrakech by Night...

    Aujourd¹hui, grâce aux nouvelles technologies, je mixe avec des platines CD. C¹est la ville où tout est centralisé au niveau de la musique. Et, Dieu soit loué, aujourd¹hui tout se passe bien.
    Votre carrière a débuté au Maroc. Cela vous tente-t-il de s¹y lancer à nouveau?
    Ma carrière a débuté au Maroc et ne s¹y est jamais interrompue. J¹espère qu¹elle s¹y développera encore plus. Je suis marocain et très fier de mes origines. Je reviens très régulièrement pour m¹y ressourcer.

    Avez-vous une idée sur la scène artistique marocaine ?

    Je connais très bien la scène artistique marocaine car je travaille souvent avec des artistes marocains en France. Récemment, j¹ai produit l¹album de Cheba Maria sur lequel j¹ai invité Hamid Bouchnak et Youmni Rabii. Je suis bien sûr toute l¹actualité de la musique marocaine à travers mes différents contacts sur place et aussi à travers les chaînes de TV, qui aident beaucoup les jeunes talents marocains.

    Après quelques années d¹expérience vous vous êtes forgés votre propre style. Voulez-vous nous en parler?

    J¹ai beaucoup voyagé à Dubaï, Beyrouth, Genève, Bahrein... Ce sont des voyages qui ont forgé ma culture musicale. Grâce à ces rencontres, j¹ai créé mon propre style de musique qui allie modernité et tradition. C¹est un style qui correspond, tout à fait, à la jeunesse d¹aujourd¹hui. Je suis très éclectique, je peux passer de la musique Chaâbi à la musique house etc. Je sais m¹adapter aux différents publics qui m¹enrichissent à chaque fois.

    Parlez-nous de votre compilation «Raï à L¹ancienne/Raï Nouvelle Génération» ?


    C¹est une compilation 2cd qui incluent un premier cd où j¹ai compilé tous les anciens tubes de raï des années 80/90 qui ont marqué le public.
    Sur le deuxième cd, j¹ai enchaîné et mixé tous les tubes d¹aujourd¹hui avec pleins d¹exclusivités.
    La compilation sera disponible au Maroc à partir du 10 juillet prochain, ainsi qu¹un peu partout dans le monde.

    Qu¹en est-il de «Marrakech by Night» ?

    Au jour d¹aujourd¹hui en Europe, j¹ai osé sortir la première compilation mixée avec 100% de musique marocaine «Maroc By Night». Personne ne croyait au projet, mais j¹ai réussi. Aujourd¹hui plusieurs milliers exemplaires ont été vendus.
    «Marrakech by Night» est la deuxième compilation 100% marocaine que j¹ai réalisé, j¹espère qu¹elle suivra son chemin, comme les autres.
    C¹est une compilation avec pleins de titres inédits comme par exemple l¹orchestre Jedwane, Najat Aatabou enregistrés en live au Zénith de Toulouse.
    Le meilleur reste encore à venir...

    Qui sont les artistes qui vous ont inspiré le plus ?

    Lors de mon enfance, mes parents écoutaient beaucoup de musique orientale et traditionnelle. Aujourd¹hui, je suis ces influences et les adapte aux nouvelles tendances. Pendant ma jeunesse, j¹écoutais beaucoup de danse, de hip hop, du funk. Je n¹écoutais pas de musique marocaine. C¹est lors de mon arrivée en France que je me suis rendu compte qu¹il y avait une forte demande de la part du public. C¹est alors que j¹ai converti mon répertoire musical et que je me suis spécialisé dans les musiques marocaines, raï et orientales.

    Quels sont vos projets destinés au Maroc ?

    J¹ai une tournée à travers tout le Maroc en projet pour le mois d¹août 2006. D¹autres projets sont en cours, vous en serez tenus au courant très bientôt.

    Source - AL BAYANE
     
  2. Nietzsche

    Nietzsche Visiteur

    J'aime reçus:
    6
    Points:
    0
    Re : DJ Ucef : «Ma carrière a débuté au Maroc et ne s¹y est jamais interrompue»

    Merci stur pour l'Interview
    l3azzzzzzz
     

Partager cette page