Dortmund au septième ciel

Discussion dans 'Allemagne' créé par simo160, 1 Mai 2011.

  1. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    Vainqueur de Nuremberg (2-0) lors de la 32e journée, le Borussia Dortmund a décroché le 7e titre de champion d'Allemagne de son histoire. Le BVB compte huit longueurs d'avance sur le Bayer, battu à Cologne (2-0) et ne peut plus être rejoint. Le Bayern a cartonné Schalke (4-1) et revient au 3e rang.

    [​IMG]

    Après neuf ans de disette et une déroute financière qui a failli lui être fatal, le Borussia Dortmund a retrouvé sa place samedi parmi les grands d'Allemagne avec une équipe historiquement jeune et un entraîneur, Jürgen Klopp, sans palmarès ni complexe. A la 32e minute du match contre Nuremberg, le Paraguayen Lucas Barrios a ouvert la marque et propulsé les 80 000 spectateurs tout de jaunes vêtus du Signal Iduna Park au septième ciel. Comme le Bayer Leverkusen, dernière équipe à pouvoir empêcher le sacre de Dortmund, s'est incliné à Cologne (2-0), Dortmund, finalement vainqueur 2 à 0, compte huit points d'avance et ne peut plus être rejoint à deux journées de la fin.

    Le triomphe du Borussia a pris beaucoup d'observateurs de court, mais ne souffre d'aucune contestation, comme l'ont prouvé ses démonstrations devant le Bayern Munich (2-0 et 3-1), le Bayer Leverkusen (3-1) ou encore son voisin détesté, Schalke 04 (3-1 à Gelsenkirchen). Leader depuis la 8e journée, le nouveau champion est l'une des meilleures équipes de l'histoire de la Bundesliga avec ses records de victoires à l'extérieur (11 dont huit consécutives), de précocité (23 ans de moyenne d'âge) et de buts concédés (19).

    La saison avait pourtant très mal débuté: après l'inquiétante défaite à domicile contre le Bayer Leverkusen (2-0), la colère des supporters grondait déjà contre Klopp qu'ils accusaient d'avoir négligé son équipe et bâclé son recrutement pour se concentrer sur ses activités de consultant télé durant la Coupe du monde en Afrique du Sud. Mais l'ancien joueur et entraîneur de Mayence a reconduit son équipe pour le match suivant avec la recrue japonaise Shinji Kagawa, le prodige Mario Götze et les nouveaux venus Marcel Schmelzer et Kevin Grosskreutz. Et Dortmund a balayé Stuttgart (3-1,) puis Wolfsburg (2-0) et Schalke 04 (3-1) jusqu'à déloger l'étonnante équipe de Mayence de la tête lors de la 8e journée.

    "Un groupe rare"

    Leaders pour la première fois depuis 2002, les "Jaune et Noir" qui concéderont leur première défaite mi-décembre (1-0 à Francfort), écoeurent la concurrence avec leur enthousiasme offensif, leur engagement physique et leur esprit d'équipe. Grâce aux éliminations prématurées en Coupe d'Allemagne et Europa League, le club de la Ruhr a réussi à digérer sans trop de dommages la longue indisponibilité de Kagawa, une sortie d'hiver délicate (huit points engrangés entre les 26e et 31e journées) et le baroud d'honneur de Leverkusen.

    "Mes joueurs sont affamés et forment un groupe rare. Comme l'a résumé l'un d'entre eux, ils préféreraient se blesser pour les autres que les laisser tomber", admire Klopp. L'entraîneur de 43 ans a accompli la mission pour laquelle il avait été recruté en 2008. Dortmund, au bord du dépôt de bilan en 2005 avec 120 millions d'euros de dettes, est redevenu une puissance de Bundesliga et peut envisager sereinement l'avenir avec sa talentueuse jeunesse et des finances assainies. Même si l'action du seul club allemand coté en Bourse a progressé de... 200% depuis juillet, sa marge de manoeuvre reste réduite.

    Le Bayern reprend la 3e place

    Large vainqueur de Schalke 04 (4-1) à domicile, le Bayern Munich s'est emparé de la troisième place du championnat, synonyme de tour préliminaire de Ligue des Champions. Les coéquipiers de Ribéry ont conclu cette 32e journée de Bundesliga de la plus belle des manières. Après avoir appris le sacre de Dortmund, tombeur de Nuremberg (2-0), les Bavarois ont profité de la défaite de Hanovre à domicile face à M'Gladbach (1-0) pour remonter sur la troisième marche du podium.


    Munich a maîtrisé son sujet de bout en bout et a probablement livré sa prestation collective la plus aboutie de la saison. Enthousiastes, efficaces et précis, les hommes de Andries Jonker ont étouffé un Schalke 04 insipide et brouillon qu'ils n'avaient plus battu à l'Allianz Arena depuis 2007. Le Bayern a bien rebondi après une semaine agitée au cours de laquelle ont couru des rumeurs d'implosion du vestiaire. Les dissensions d'hier ont laissé place à une entente impressionnante du quatuor offensif : Müller (auteur d'un doublé), Gomez (un but et une passe décisive), Robben (un but et une passe décisive) et Ribéry. À deux journées de la fin du championnat, les Bavarois sont à 5 points du Bayer, deuxième.


    Eurosport
     
  2. Joseph22

    Joseph22 Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Et c'est mérité ! C'est la seule équipe d'Allemagne vraiment stable au niveau de ses résultats tout au long de la saison
     

Partager cette page