Driss Jettou souligne que la compétitivité est étroitement liée à la paix sociale

Discussion dans 'Info du bled' créé par michele2010, 22 Novembre 2006.

  1. michele2010

    michele2010 Visiteur

    J'aime reçus:
    7
    Points:
    0
    Le Code du travail est un instrument qui renforce la protection sociale et l'immunité de l'entreprise

    Le Code du travail est incontestablement un instrument qui contribue à renforcer à la fois la protection sociale et l'immunité de l'entreprise marocaine, a indiqué le Premier ministre, Driss Jettou.
    Présidant, hier à Rabat, la séance d'ouverture d'un séminaire de deux jours sur le bilan de plus de deux ans d'application du nouveau Code du travail, M. Jettou a ajouté que ce Code a instauré, au sein de l'entreprise, une nouvelle relation entre l'employeur et l'employé, qui dépasse la logique du conflit pour faire de cet espace une source de richesse au service de l'employé.

    M. Jettou a souligné, à cette occasion, l'intérêt d'organiser ce séminaire qui puise son essence dans la volonté d'unifier les approches, visions et opinions des différents intervenants pour parvenir à une application saine du nouveau Code du travail.

    Parvenir à une approche unifiée en harmonie avec les objectifs du nouveau Code du travail est la principale finalité de cette rencontre, a indiqué M. Jettou, rappelant que ce Code vise à dynamiser le marché du travail, cerner les relations entre les parties concernées pour garantir une protection juridique des droits des travailleurs et améliorer l'environnement d'investissement et de productivité des entreprises.

    Pour M. Jettou, l'amélioration de l'attractivité de l'économie nationale et de sa capacité à drainer les investissements, exige l'augmentation de la compétitivité des entreprises, qui, selon lui, est étroitement liée à la paix sociale et l'amélioration de la situation des travailleurs.

    M. Jettou a rappelé, à ce propos, que le gouvernement a veillé à enrichir l'arsenal juridique national par un nouveau Code du travail moderne en phase avec les mutations qui s'opèrent dans le monde, en plus du Code de commerce et des lois sur les sociétés et l'investissement.

    Il a également indiqué, que comme tout texte législatif, quel que soit son degré de perfectionnement, le Code du travail est susceptible de rencontrer certaines difficultés au niveau de son application, eu égard aux contradictions qui peuvent surgir en raison des lectures et des interprétations différentes des textes, ce qui selon lui, ravive le débat et impose la tenue de telles rencontres pour unifier les visions et clarifier les concepts et les intentions du législateur.

    De son côté, le ministre de l'Emploi et de la formation professionnelle, Mustapha Mansouri, a indiqué que cette rencontre constitue une occasion pour dresser un premier bilan de plus de deux ans d'application du nouveau Code du travail.

    Il s'agit d'une opportunité de mener une réflexion sur les problématiques relatives à la multitude d'interprétation de certains articles du Code du travail qui peuvent donner lieu à des opinions contradictoires entre les différents acteurs.


    M. Mansouri a ajouté, à ce propos, que certains nouveaux mécanismes adoptés par le nouveau Code du travail, ne peuvent être intégrés par les modes de gestion des entreprises sans une adaptation et une mise à niveau de ces dernières, soulignant que le nouveau Code s'inscrit dans le cadre de la réforme du système économique et social afin de promouvoir l'élément humain et consacrer l'Etat de droit.

    Par ailleurs, le ministre a mis l'accent sur l'importance d'assurer un équilibre entre les droits et les coûts de production pour éviter les conséquences négatives sur l'investissement et l'entreprise, ainsi que l'exploitation économique des ressources humaines, ajoutant que cet objectif est stratégique pour le nouveau Code du travail qui vise la mise à niveau de l'économie nationale et son intégration dans l'économie internationale.

    Ce séminaire de deux jours, organisé par les ministères de la Justice et de l'Emploi et de la Formation professionnelle connaît la participation d'une pléiade d'académiciens, de magistrats, d'inspecteurs de travail et de représentants des centrales syndicales et des organisations professionnelles.

    Il vise à lever l'ambiguïté sur certains articles du Code du Travail et sur les différentes interprétations contradictoires, ainsi que les principales lacunes de ce texte et identifier l'origine des dysfonctionnements en matière d'application.

    Les participants à cette rencontre débattront de plusieurs sujets ayant trait notamment au bilan d'application du Code du travail, au contrat de travail, aux mécanismes de gestion des conflits de travail, à la gestion des difficultés de l'entreprise à travers le Code du travail et à la problématique du cumul des indemnités sur le licenciement et celles relatives au licenciement arbitraire.

    MAP​
     
  2. ذات النقاب

    ذات النقاب أختكم في الله

    J'aime reçus:
    102
    Points:
    48
    Re : Driss Jettou souligne que la compétitivité est étroitement liée à la paix sociale

    il est ou ce code de travail , il est incomplet et tres depasse
     
  3. morphin

    morphin Visiteur

    J'aime reçus:
    2
    Points:
    0
    Re : Driss Jettou souligne que la compétitivité est étroitement liée à la paix sociale

    Avant ils ne faisaient rien mais ne disez rien non plus, daba trop de blabla qu´on se dit waaw on sait jamais [22h]
     

Partager cette page