Echo favorable des sit-in des Marocains résidant en Italie

Discussion dans 'Info du bled' créé par freil, 22 Novembre 2005.

  1. freil

    freil Libre Penseur

    J'aime reçus:
    52
    Points:
    48
    Les sit-in organisés par les Marocains résidant en Italie, devant les sièges des Conseils provinciaux et dans d'autres régions d'Italie, lors desquels ils ont remis aux présidents des instances provinciales élues des lettres se rapportant à l'intégrité territoriale du Royaume, ont trouvé un écho favorable auprès de ces instances.


    En coïncidant avec la célébration par le peuple marocain du cinquantenaire du retour d'exil de feu SM Mohammed V et de l'indépendance du Maroc, ces sit-in ont revêtu une dimension symbolique profonde puisqu'ils ont offert aux membres de la communauté marocaine l'occasion de se remémorer les positions courageuses et les sacrifices consentis pour le recouvrement de l'Indépendance et le parachèvement de l'intégrité territoriale du Royaume.
    Ces sit-in se sont déroulés dans une ambiance festive et dans le respect total de l¹ordre public, reflétant ainsi le degré d'encadrement et d'organisation de la communauté marocaine en Italie au sein d'associations jouissant du respect de la société italienne.
    Les présidents des conseils provinciaux ainsi que d'autres responsables, ont exprimé leur satisfaction vis-à-vis de cette initiative civique qui traduit la volonté des marocains d'établir des relations de dialogue et de compréhension pour appuyer les efforts visant une solution pacifique à la question du Sahara marocain.
    Les représentants de la communauté marocaine, ont appelé l'ensemble des forces politiques italiennes et les personnes éprises de paix à oeuvrer pour trouver une solution à ce conflit artificiel qui soit juste, définitive et acceptable par les parties concernées, dans le cadre de l'intégrité territoriale du Maroc et de sa souveraineté sur ses provinces du Sud.
    A ce propos, Mme Latifa Belkacem, conseillère à la commune de Biscara, a indiqué que cette rencontre, qui a réuni des représentants de la communauté marocaine avec le président du conseil provincial, était fructueuse, puisque les responsables italiens ont favorablement accueilli l'initiative de la communauté marocaine.
    Ces sit-in qui ont bénéficié d'une couverture médiatique exceptionnelle de la part des médias italiens, traduisent la solidarité de l'ensemble des Marocains en Italie avec leurs frères du Maroc et leur adhésion au projet d'édification d'une société démocratique et moderniste sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI.
    Ils coïncident également avec les décisions historiques prises par SM le Roi Mohammed VI au profit des membres de la communauté marocaine résidant à l'étranger.
    Pour sa part, le président de l'association «Alwafaa» des Marocains résidant à Bari, M. Abdelaâti Ibrahimi, a indiqué que le président du conseil provincial a émis le souhait d'organiser d'autres réunions pour jeter la question du Sahara marocain.
    Aussi, le président de l'association des marocains de la province de Campiana, M. Essayed Mohamed Saâdi, a indiqué que les responsables locaux ont favorablement accueilli la position du Royaume visant à trouver une solution politique à ce conflit artificiel.
    Les participants à ces manifestations, premières du genre en Italie, ont scandé des slogans dénonçant la campagne de dénigrement orchestrée par les adversaires de l'unité territoriale du Royaume et les mercenaires du «Polisario» visant l'opinion publique italienne.
    Pour sa part, le président du Rassemblement des Marocains de Torino et de Pimonti, M. Mohamed Zine, a indiqué que ces manifestations ont réussi à atteindre les objectifs escomptés.
    Le président de l'association Assalam, M. Hassan Boudwaha, a également souligné que les rencontres avec les instances élues ont démontré que celles-ci n¹était pas au courant des derniers développements de la question du Sahara.
    Le Maroc a choisi la culture de la citoyenneté, du dialogue et du respect des différences, lit-on dans les lettres adressées également aux président de la chambre italienne des députés, du Sénat et aux présidents des commissions des affaires extérieures des deux chambres et des régions.



    ALBAYANE
     

Partager cette page