Effervescence à la Bourse de Casablanca

Discussion dans 'Info du bled' créé par freil, 29 Décembre 2006.

  1. freil

    freil Libre Penseur

    J'aime reçus:
    52
    Points:
    48
    La place boursière vit un contexte particulier. Elle est caractérisée par la domination des prises de bénéfices et des mêmes valeurs en dépit de l'animation générale.

    Le groupe Addoha est reparti vers la conquête de ses plus hauts pics, après quelques points perdus depuis le début de semaine dernière marqué par la domination des prises de bénéfices. La réaction de ce groupe au marché bouriser est surprenante, d'autant plus que les déclarations de M.Chaâbi ont alimenté une grande polémique qui aura certainement des suites. Pourtant, la valeur a clôturé la semaine dernière sur un gain de 0,49 %, soit 2.900 dirhams dans un volume conséquent: 917 millions de dirhams sur un marché global de 1,3 milliard de dh, tirant ainsi les indices vers le haut. Masi et Madex ont gagné respectivement 1,09 et 1,11% à 9.539,52 et 7.800,59 points. L’ONA s’est offert 1,31% clôturant la séance boursière à 1.626 dirhams. Le CIH a pris 2,21% à 601 dh dans un volume de transactions dépassant 90 millions de dh.

    La dernière recrue de la Bourse Involys a gagné 2,6 points à 460 dirhams alors qu’elle avait perdu quelques points en début de semaine. Papelera a signé la plus forte hausse de la séance (+5,99%) à 169,05 dh.
    S'agissant de l'année qui s'achève, la Bourse de Casablanca a enregistré une hausse estimée à 70% avec une moyenne quotidienne des volumes de près d'un milliard de dh durant le mois courant.

    A trois jours de la fin de l'année, la Bourse de Casablanca a cumulé des performances jamais réalisées dans l'histoire de cette place financière. Les indices poursuivent leur flambée dans des volumes pour le moins faramineux. Et ce n’est que le début. Compte tenu des prévisions financières et des annonces des opérateurs économiques, 2007 ne peut être que comparable sinon meilleure que cette année.

    Les analystes en intermédiation boursière considèrent que les nouvelles introductions annoncées pour l’année prochaine maintiendront l'intérêt grandissant des investisseurs pour le marché boursier. Les liquidités apportées pour participer à ces opérations dynamiseront davantage les transactions.

    A titre de rappel, l'introduction en bourse du groupe Addoha a largement animé cette bourse qui a connu également d'autres introductions courant 2006.

    A noter que les placements boursiers sont de plus en plus prisés par les investisseurs de la place qui n’ont pas encore fait le plein de papiers frais. Ils sont aussi fortement présents sur le marché pour réorganiser leurs portefeuilles en fonction es fluctuations des nouveaux titres.

    Outre les introductions en Bourse, les sociétés cotées tablent presque toutes sur des résultats annuels rassurants pour 2006. L’anticipation de ces données est aussi un facteur de dynamisme pour les transactions. Leur confirmation en mars prochain donnerait un élan supplémentaire au marché. Les volumes de l’année prochaine seront, d'après les experts boursiers, égaux, voire supérieurs à cette année.


    En dépit de ces prévisions prometteuses, les opérateurs boursiers restent toujours sur leur garde par rapport à la menace de correction. Un phénomène que de nombreux analystes n'écartent pas. Lequel phénomène est de nature à rapprocher le marché de ses fondamentaux.
    Les analystes estiment cependant que la conjoncture qui a prévalu de 1999 et 2002 n'a rien à voir avec le contexte actuel.


    Liberation
     

Partager cette page