El Khyari plaide pour une forte implication des jeunes dans la vie politique

Discussion dans 'Info du bled' créé par Info du bled, 1 Novembre 2008.

  1. Info du bled

    Info du bled Writer

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    Le secrétaire national du Front des Forces Démocratiques (FFD), Thami El Khyari, a plaidé, vendredi à Fès, pour une forte implication des jeunes dans le vie politique afin d'assurer le succès des prochaines échéances électorales. [​IMG]
    Intervenant lors d'une rencontre sur "la moralisation de la vie politique, base de l'Etat de droit", Khyari a aussi insisté sur une mobilisation générale pour remédier à tous "les dysfonctionnements qui pourraient entacher ces échéances".

    Il a relevé que les jeunes sont actuellement appelés plus que jamais à contribuer au chantier de moralisation de la vie politique et publique et d'édification d'une économie forte et un Maroc moderne.


    Après avoir rappelé les répercussions négatives de la corruption sur la vie politique, El Khyari a appelé les différents intervenants notamment les partis politiques, la société civile et les citoyens, à jouer pleinement leur rôle dans la lutte contre ces dérives et pour "redonner aux institutions leur crédibilité".

    Il a, par ailleurs, plaidé pour l'unification des efforts des "partis démocratiques" dans la perspective de relever les défis auxquels fait face le Maroc, notamment l'analphabétisme, la corruption, la pauvreté et le chômage.

    Dans le même sillage, il a dénoncé le phénomène de transhumance des élus qui "marque le champ politique marocain", relevant que son parti a décidé de poursuivre en justice deux députés élus en son nom et qui ont adhéré à deux autres groupes parlementaires.

    Le secrétaire national du parti a précisé que ce phénomène est de nature à porter atteinte à l'institution parlementaire et aux règles déontologiques ainsi qu'à la charte conclue avec les citoyens lors du scrutin, appelant à durcir les lois en la matière.

    El Khyari a ajouté que cette action en justice contre ces députés s'inscrit dans le cadre des efforts menés par le FFD pour moraliser la vie publique et politique et défendre le processus démocratique engagé dans le pays.

    Les autres intervenants ont insisté sur la nécessité d'impliquer davantage la femme dans le vie politique en adoptant le principe de "la discrimination positive" qui permet de renforcer la représentativité de la femme au sein des conseils locaux élus.




    Source : emarrakech.info
     

Partager cette page