Elle raconte son avortement sur Twitter et reçoit des menaces de mort

Discussion dans 'Faits divers' créé par @@@, 4 Mars 2010.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    Depuis 10 jours, quelques témoignages postés sur Twitter par une Américaine provoquent une polémique aux Etats-Unis: ceux de d'Angie Jackson, 27 ans, qui y décrit son avortement.


    1. C'est quoi cette histoire?

    Le 19 février, Angie Jackson explique sur son blog qu'elle a décidé de pratiquer un avortement par voie médicamenteuse.
    Dans le même temps, elle explique sur son compte Twitter comment se passe son avortement et créé le hashtag "livetweetingabortion" (avortement en direct sur Twitter).

    Dans ses messages, elle décrit heure par heure ce qu'elle vit.


    [​IMG]
    "Je finis par saigner un petit peu depuis quelques minutes. Les crampes sont très douces (mais j'ai des vertiges). J'y vais doucement." écrit-elle le 21 février.


    Le lendemain, lundi 22 février, elle poste sur YouTube une vidéo expliquant sa démarche, et répond à ses premier détracteurs...


    "Je veux démystifier l'avortement", explique-t-elle notamment dans cette vidéo.


    2. L'avortement qui enflamme le Web

    En quelques jours, son compte Twitter passe de 800 à 2.600 followers. Des "pro-life", ces militants anti-avortement, l'interpellent sur Twitter. De son côté, Angie Jackson défend son droit à l'avortement et en devient le symbole: la chaîne ABC lui consacre un reportage, tout comme plusieurs médias australiens et britanniques, indique Le Nouvel Observateur.

    Sa vidéo publiée sur YouTube a été vue près de 120 000 fois... et commentée à plus de 8.000 reprises. D'autres vidéos suivront.


    Parmi les nombreux commentaires, des menaces de mort, parfois dirigées vers son compagnon, mais aussi de nombreuses félicitations et marques de sympathie.

    "Angie Jackson est très courageuse, et nous avons besoin de 100 000 autres femmes comme elle", a expliqué Peg Johnston, directrice de l'organisation Abortion Care Network à Newsweek,




    http://www.lepost.fr/article/2010/0...ur-twitter-et-recoit-des-menaces-de-mort.html
     

Partager cette page