En Égypte, les deux camps se défient avant de nouvelles manifestations

Discussion dans 'Info du monde' créé par titegazelle, 25 Juillet 2013.

  1. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113


    En Égypte,
    les deux camps se défient avant de nouvelles manifestations
    L’Égypte s'apprête à vivre une fin de semaine explosive. L'armée et les Frères musulmans appellent chacun leurs partisans à descendre dans les rues vendredi 26 juillet, avec des mots d'ordre particulièrement directs.

    Le chef de l'armée égyptienne et ministre de la défense, le général Abdel Fattah Al-Sissi, a appelé, mercredi 24 juillet, "tous les Égyptiens honnêtes à descendre dans la rue vendredi pour me donner mandat pour en finir avec la violence et le terrorisme".

    Quelques heures après, un dirigeant des Frères musulmans, Essam Al-Erian, a rejeté ces "menaces" et a assuré qu'elles ne dissuaderaient pas "des millions de gens de continuer à manifester" pour le retour de Mohamed Morsi à la présidence. "La déclaration de Sissi est un appel à la guerre civile", ont dénoncé les islamistes.

    La confrérie a annoncé qu'elle se retirait des négociations organisées par le président par intérim, Adli Mansour. Un journaliste d'Al-Jazira a indiqué que les Frères musulmans ont rejeté l'invitation à la réunion de réconciliation nationale prévue mercredi.

    En outre, le procureur général égyptien a, une fois de plus, ordonné mercredi l'arrestation du numéro un des Frères musulmans, Mohamed Badie, ainsi que celle de huit autres responsables de la confrérie. Ils sont accusés d'incitation à la violence, après les heurts sanglants survenus le 8 juillet devant le siège de la garde républicaine au Caire.

    "ON NE PEUT PAS REVENIR SUR LA FEUILLE DE ROUTE"

    Également vice-premier ministre dans le nouveau gouvernement, le général Al-Sissi s'est engagé à respecter le processus de transition politique annoncé à la suite de la destitution de Mohamed Morsi.

    "Nous avons présenté trois fois à l'ancien président trois analyses stratégiques sur la situation", a-t-il également indiqué, assurant que M. Morsi avait rejeté toute proposition de compromis avec les opposants exigeant sa démission.

    "On ne peut pas revenir sur la 'feuille de route'" de transition, a-t-il prévenu, se disant "prêt à des élections sous supervision internationale du monde entier".

    WASHINGTON SUSPEND SES LIVRAISONS DE CHASSEURS F-16

    Face à ce regain de violence, les États-Unis ont par ailleurs décidé de suspendre la livraison de quatre chasseurs F-16 à l’Égypte prévue par un contrat conclu en 2010. Le porte-parole du ministère américain de la défense a assuré que les États-Unis restaient "engagés dans le partenariat de défense" conclu avec l’Égypte, tout en rappelant que Washington appelait toujours au retour au pouvoir d'un gouvernement "démocratiquement élu".

    Les États-Unis fournissent une aide de 1,3 milliard de dollars à l'armée égyptienne chaque année ainsi que 250 millions de dollars d'aide économique, soit près de 80 % des dépenses d'équipement de l'armée égyptienne et près du tiers de son budget.

    Deux attaques dans le pays

    Ces déclarations interviennent dans un contexte de montée des violences dans l'ensemble du pays. Un soldat a été tué mercredi par des hommes armés dans le Sinaï, région frontalière d'Israël et de la bande de Gaza, ont annoncé des sources de sécurité. Dans la nuit de mardi à mercredi, un policier a également été tué et 28 autres personnes blessées dans l'explosion d'un engin dans le gouvernorat de Dakahlia, dans le delta du Nil.

    Source : http://www.lemonde.fr/afrique/artic...fester-contre-le-terrorisme_3452932_3212.html

     
    kechia aime ça.
  2. kechia

    kechia Accro

    J'aime reçus:
    211
    Points:
    63
    Les dirigeants des frères musulmans ont été doublement piégés, la première fois par leur propre naïveté et leur manque d’expérience dans la gestion de l'affaire de l’État égyptien, et la deuxième fois par leur confiance aveugle en l'armée avec qui ils ont une histoire noire de meurtres et d'arrestations , sans oublier que cette dernière est l'un des principaux alliés des États Unis dans le moyen orient..l'armée a attendu le bon moment pour récupérer officiellement le pouvoir et affaiblir la position des frères musulmans, et une telle situation ne peut qu’être programmée d'avance par des forces internes qui ont profité de la situation économique dégradante que connait le pays pour pousser le peuple a se manifester contre le régime, mais aussi par des forces de mal externes : les états unis qui dirige la situation du pays a travers les représentants de l'armée et les pays du golf (Emirates, Arabie saoudite et qatar) qui se satisfait de la chute des frères musulmans, une chose qui garantira sans doute l'hégémonie de leur courant islamique radicale dans la zone, d'ailleurs ils se sont empressés à féliciter le coup d’État et à soutenir le régime de l'armée.
     
    titegazelle aime ça.
  3. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113
    Quel que soit x, l'Islam 8ouwa l'Islam o ma ghadi yab9a gher l'Islam bghaw aw kar8o
    b nessba lmassr Allah Yanssar l7a9
     
    RedEye aime ça.

Partager cette page