En vue d’initier et d’approfondir le débat : Un Espace de dialogue de la gauche voit

Discussion dans 'Info du bled' créé par Info du bled, 5 Septembre 2009.

  1. Info du bled

    Info du bled Writer

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    [​IMG]
    Après le succès enregistré par l’Espace casablancais de dialogue de la gauche initié depuis le début de l’année 2008, des acteurs politiques, partisans, associatifs et syndicalistes appartenant à la gauche se sont réunis le jeudi 3 septembre dernier au siège du Parti socialiste unifié à Rabat. L’objectif de cette rencontre était de débattre de la possibilité de créer un nouvel espace de dialogue de la gauche à Rabat.
    Cette rencontre-débat a vu la participation des militants de différentes structures partisanes, associatives et syndicales. Dans son mot introductif, Mohamed El Aouni, journaliste et membre du bureau exécutif du PSU, a souligné que cette initiative devrait permettre une relance du projet de la gauche dans la capitale. Il a ajouté que le rôle de l’espace est d’initier et d’approfondir le débat et le dialogue entre les différentes composantes de la gauche marocaine. Et cela, en vue de surmonter les obstacles historiques et organisationnels qui entravent le travail commun des organisations et partis politiques qui constituent cette gauche militante et engagée.
    De son côté, Abdelkader Azraih, militant syndicaliste et membre du secrétariat du Forum social marocain, a affirmé que cet espace de dialogue devrait constituer un pas primordial vers la refondation de la gauche. Il a précisé que celle-ci connaît à l’heure actuelle une véritable crise qui menace à la fois sa structure et son existence. L’intervenant estime que la gauche devrait rejoindre la société. Chose qui ne peut se concrétiser, sans pouvoir élaborer un projet de société réalisable, moderne et capable de répondre aux besoins des citoyens et à leurs aspirations.
    Mohamed Grine, membre du bureau exécutif du Parti du progrès et du socialisme, a précisé que la gauche au Maroc manque d’initiatives susceptibles de favoriser l’union de ses structures organisationnelles. Pourtant, même si elle traverse cette période historique délicate, elle pourrait toujours jouer un rôle prépondérant dans la société et le champ politique marocain, et encadrer également une bonne partie des populations et répondre à leurs besoins concrets.
    Cette rencontre a connu également la présence d’autres militants, notamment des membres de la jeunesse usfpéiste, Mehdi Ben Khoja et Montassir Sakhi. Ce dernier a indiqué que l’Espace de Rabat de dialogue de la gauche, comme son homologue casablancais, peut servir d’école pour la formation des cadres et la promotion des valeurs de la gauche, à travers l’organisation de rencontres, séminaires, assises et ateliers autour de différentes thématiques se rapportant aux préoccupations de la gauche, tel que « le modernisme, le parti, le socialisme, la religion… ». Toute initiative et action qui pourront rapprocher les points de vue et visions des militants de la gauche marocaine.
    Avant la clôture de cette rencontre, les participants ont insisté sur la nécessité de procéder à l’élargissement de l’espace, et se sont mis d’accord sur la prochaine activité qui aura lieu à la mi-septembre.







    Source : libe.ma

     

Partager cette page