Enchères de la Mamounia: 3 millions d’euros de recettes

Discussion dans 'Scooooop' créé par @@@, 26 Mai 2009.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    Les calèches retirées de la vente au dernier moment


    · Une paire de bustes achetée par un couple marocain à 40.000 euros

    EVÉNEMENT de l’année, la vente aux enchères de la collection du mobilier du prestigieux palace La Mamounia de Marrakech a remporté un grand succès. Dirigée par une main de maître par Claude Aguttes, commissaire-priseur français, la vente de 5.000 lots du mobilier de La Mamounia aux enchères s’est achevée dimanche dernier dépassant toutes les estimations des organisateurs. Les recettes sont estimées à 3 millions d’euros. Les acquéreurs ont payé, en sus des enchères, des frais de 23% en commissions à l’organisateur. Cela n’a pas freiné les collectionneurs qui se sont, littéralement, arrachés des lots.
    Par ce résultat et après six mois de travail, Aguttes, qui organise en moyenne trois ventes par semaine, signe une remarquable performance. Aguttes rappelle d’ailleurs que la vente lui a été confiée sans objectif financier particulier. «L’idée était de réaliser un bon catalogue et une belle présentation qui soient au niveau de la maison La Mamounia qui est une maison de qualité complètement internationale où passent des milliers de visiteurs exigeants, avec une vente qui sort de l’ordinaire», indique Aguttes.
    La vente, organisée en 9 sessions, s’est déroulée dans une salle comble au Palais des congrès devant un parterre de plus de 500 enchérisseurs. Une clientèle nationale et internationale avec des acheteurs provenant de France, d’Italie, d’Espagne et de Grande-Bretagne et même du Gabon. La vente a connu quelques empoignades sympathiques entre collectionneurs, habitués à ce genre d’enchères.
    Ceux qui n’ont pas pu être présents ont surenchérit par téléphone. Quatre cents lignes téléphoniques ont été prévues durant les quatre jours de vente, ainsi qu’un service de livraison assuré par la société Menna, stockage et transitaire.
    Les objets de décoration, tableaux marqués du célèbre sigle à l’élégant graphisme Art déco ont eu le vent en poupe. En effet, l’univers de luxe et de prestige des lieux a attiré de très nombreux visiteurs durant l’exposition publique et a retenu un nombre tout aussi important d’acheteurs potentiels.
    Tout est parti au moins au double de la mise de départ, si ce n’est dix fois plus: fauteuils, tables, lampes, lanternes orientales en fer, commodes, buffets, guéridons, tapis, bustes, tableaux, décors, pièces d’argenterie, harpe, services de table, buffets, des milliers de verres, services du restaurant, théières en métal argenté, linge de maison... Seules les calèches du célèbre établissement annoncées sur le catalogue n’ont pas été proposées à la vente. Trois jours avant la vente, le propriétaire de l’hôtel a décidé de les retirer de la vente sans aucune explication. Mais la pièce phare de la vente a été une paire de bustes d’atlantes habillés de conques, coquilles et nacres qui meublaient l’entrée du spa de l’hôtel, emportée pour 40.000 euros, frais compris (estimée de 800 à 1.200 euros) par un jeune couple marocain de Casablanca, le premier jour de la vente. C’est la pièce la plus originale et la plus curieuse de ces lots, a annoncé le commissaire-priseur. Par l’achat de ces bustes, le couple marocain voulait que cet héritage de La Mamounia ne sorte pas du territoire national. Au total, ce couple a passé des ordres d’achat d’environ un million de DH. Notons qu’une autre vente sans enchères de quelque 5.000 lots, avec des pièces un peu accidentées, sera organisée fin juin à Marrakech.


    http://www.leconomiste.com/
     
  2. fax02

    fax02 Stranger in the life Membre du personnel

    J'aime reçus:
    128
    Points:
    63
    les prochains enchères vont apporté plus il y aura 50000 objets à vendre, l mamounia ghadi yweli hotel 5***** moderne
     
  3. miss foly

    miss foly Visiteur

    J'aime reçus:
    37
    Points:
    0
    b9ina lihom ghir 7na lli maba3onach
     
  4. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    car nous ne sommes pas des objets.

    je voudrais juste signaler que bcp de riches marocains investissent leur argent dans des objets qui restent collés au mur ou posés à l'entrées d'une demeure au lieu par exemple d'investir dans le domaine de recherche scientifique, sport et autres.
     
  5. miss foly

    miss foly Visiteur

    J'aime reçus:
    37
    Points:
    0
    wa kone ghir lmgharba lli chriw had chi le problème c ke les etranger ki achète notre patrimoine é notre terre wa khayro dalil marrakech
     

Partager cette page