Enfin des toilettes publiques à Casablanca au prix de 1 DH

Discussion dans 'Info du bled' créé par @@@, 10 Mai 2010.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    · Un appel d’offres sera lancé incessamment

    · La ville veut s’inspirer du modèle rbati


    Cette fois-ci, c’est la bonne! La ville de Casablanca se décide, enfin, à concrétiser son projet de mise en place de nouvelles toilettes publiques. Elle compte même se servir du modèle rbati pour s’en inspirer. Seulement, elle doit attendre sa validation par le Conseil de la ville de Rabat qui devrait l’adopter lors de la session d’avril encore ouverte.

    Il faut dire que le principe d’un mode de gestion déléguée est déjà approuvé par l’ensemble du Conseil de la ville de Rabat. «Nous serons les premiers à concéder ce service public à un gestionnaire privé. Et nous ne sommes pas contre l’émulation.

    L’essentiel, pour nous, c’est de réussir l’expérience en lançant un appel d’offres ouvert favorisant une concurrence créative en termes de gestion et de construction», indique Abdelmounim Madani, premier vice-président du Conseil de la ville de Rabat.

    Du côté de la métropole, les choses s’activent aussi. Le cahier des charges relatif à l’installation et l’exploitation des toilettes publiques a été repris pour modification. Il semblerait que «la première version finalisée en janvier 2008 ne répondait pas parfaitement aux besoins de la ville», indique Ahmed Taoufiq Naciri, chef de la division des autorisations commerciales au Conseil de la ville de Casablanca. Et d’ajouter: «nous avons, ainsi, décidé d’augmenter le nombre des nouvelles unités et de passer de 41 toilettes à 81».

    Ce qui a poussé les responsables à réviser les emplacements. Ces derniers devraient être tous validés par une commission technique composée, entre autres, des représentants du Conseil de la ville, de la wilaya, des arrondissements concernés et de l’agence urbaine. Maintenant, le nouveau cahier des charges est quasi prêt et le lancement de l’appel d’offres ne devrait pas tarder.

    Selon quelques articles du cahier des charges en cours de finalisation, l’exploitation des nouvelles toilettes sera accordée pour une durée de 5 ans renouvelable. Outre la construction, le futur concessionnaire sera, également, tenu de veiller à l’entretien, la propreté et la commodité des unités installées. Elles devront, ainsi, répondre aux attentes les plus exigeantes d’hygiène et être régulièrement entretenues pour une meilleure image vis-à-vis de l’usager.

    Par ailleurs, elles seront fonctionnelles 14 heures par jour, de 7 heures du matin à 21 heures. Des horaires qui pourront être prolongés pendant les périodes de fête, des festivals ou des cérémonies nationales.


    L’usager est tenu au paiement de 1 DH en contrepartie du service rendu. De ces recettes, le futur concessionnaire supportera toutes les charges. Toutefois, il bénéficiera d’une prérogative lui accordant le droit d’affichage sur les faces vitrées des toilettes installées.


    http://www.leconomiste.com/
     
  2. Enjoy

    Enjoy Visiteur

    J'aime reçus:
    41
    Points:
    0
    bonne initiative! reste à voir sur le terrain! l'entretien, hygiène...
     

Partager cette page