Enseignement: Ce que l’Etat va investir en 2011

Discussion dans 'Info du bled' créé par @@@, 27 Octobre 2010.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    [​IMG]


    · Une enveloppe de 4 milliards de DH

    · 3 écoles nationales des sciences appliquées(Ensa) à Kénitra, El Jadida et Tétouan


    Troisième année de mise en œuvre du programme d’urgence pour le secteur de l’enseignement au Maroc, 2011 est considérée comme l’année du renforcement du cadre de référence devant permettre la réalisation des objectifs de la Charte nationale d’éducation et de formation. Pour

    l’Education nationale et l’Enseignement supérieur, l’enveloppe budgétaire allouée est environ de 48 milliards de DH, dont 4 milliards pour les dépenses d’investissement. Soit 1 milliard de moins que l’année 2010. Elle est dispatchée entre l’Education nationale (40 milliards) et l’Enseignement supérieur (8 milliards). L’Emploi et la Formation professionnelle recevra 955millions de DH. Revue de détails par secteur.

    · Enseignement scolaire

    Le département prévoit la construction de 1.100 nouvelles unités dont 624 établissements au niveau du monde rural. Par niveau, ce sont près de 225 écoles primaires, 578 collèges et 297 lycées qui seront réalisés en 2011. Cette action touchera également les internats. De ce fait, l’on assistera à la construction de 38 internats pour le primaire, 571 dans l’enseignement secondaire collégial et 142 dans l’enseignement secondaire qualifiant. Le nombre de bénéficiaires devrait passer à 97.019 en 2010-2011 contre 82.036 en 2009-2010, soit une augmentation de 18%.

    Par ailleurs, le département prévoit la poursuite de l’initiative royale «1 million de cartables» avec la distribution de 4 millions de cartables et l’élargissement du programme «Tayssir» de transferts monétaires conditionnés, qui devrait toucher à terme 660.000 élèves.

    Concernant les cantines scolaires, une augmentation de l’effectif des bénéficiaires est prévue. Ce dernier va passer à 1.163.893 au titre de l’année 2010-2011contre 1.093.367 en 2009-2010. Le coût global des opérations relatives aux internats et aux cantines scolaires est estimé pour cette année à 694 millions de dirhams.

    Le volet pédagogique, va être appuyé par le programme «Genie» avec notamment l’équipement des salles de classes par des ordinateurs dans 629 établissements scolaires, l’équipement de 7.339 en valises multimédias et de 100 établissements en tableaux interactifs.

    A noter que plusieurs mesures ont déjà été prises afin d’améliorer l’accès des élèves à cet enseignement scolaire, notamment le relèvement du montant de la bourse trimestrielle de 700 DH à 1.260 DH.

    · Enseignement supérieur

    L’objectif ici est l’augmentation des effectifs des étudiants au niveau des universités, pour atteindre 357.500 candidats. Le doublement des effectifs des nouveaux inscrits dans les filières techniques et d’ingénierie est aussi au programme. Par ailleurs, une révision de la licence par la mise en place de la «Licence Nouvelle Approche » est planifiée.

    Cette dernière sera caractérisée par la rénovation des contenus, la mise en place de parcours professionnalisant, l’introduction de modules d’entreprenariat, de langue et d’informatique et l’instauration d’un système de tutorat pour les étudiants.
    Pour la promotion de la recherche scientifique et technique, l’accent sera mis sur le renforcement du mécanisme d’encadrement, de suivi et d’évaluation du personnel, sur la pérennisation des sources de financement de la recherche et l’augmentation du nombre d’analyses, de brevets et de publications.

    L’optimisation de la gestion des ressources humaines dans ce domaine est caractérisée par le lancement d’un programme visant à assurer la formation continue de 9.530 enseignants des universités et de 9.788 cadres et agents administratifs et techniques relevant de ces établissements.

    Au programme aussi, la construction de deux nouveaux sièges des écoles nationales des sciences appliquées et de l’école nationale de commerce et de gestion de Mohammedia. Aussi, les travaux de construction et d’équipement de la faculté polydisciplinaire d’El Jadida et la faculté de Droit d’Aïn Sebaâ à Casablanca, seront achevés. Ajoutons à cela, la mise en place de trois écoles nationales des sciences appliquées situées à Kénitra, El Jadida et Tétouan et deux écoles supérieures de technologie à Laâyoune et Guelmim.

    · Formation professionnelle

    Les actions 2011 s’inscrivent dans la continuité du plan 2009-2012 du ministère. Ce dernier veut atteindre un effectif de 257.600 stagiaires dans le secteur public contre 244.300 en 2010. Il s’agit aussi de développer le dispositif de la formation par apprentissage pour atteindre un effectif de 40.300 apprentis en 2011.

    A noter que plus de 13.900 entreprises ont contribué à la formation des apprentis au cours de cette année. Le nombre d’établissements de formation professionnelle privée passera de 1.900 en 2010 à 2.000 en 2011. Les établissements accrédités passeront quant à eux de 350 à 400. Autre projet stratégique, l’accompagnement du pacte national pour l’émergence industrielle. Dans ce cadre, 2011 sera marquée par le démarrage de l’institut spécialisé dans les métiers de l’aéronautique.

    L’Agence pour l’emploi devra poursuivre son programme à travers le programme Idmaj avec l’insertion de 55.000 chercheurs d’emploi contre 50.000 en 2010, avec le programme Taehil. Ce programme permettra l’identification de la formation pour l’insertion de 18.000 chercheurs d’emploi, principalement dans les domaines de la communication, de l’informatique et de la méthodologie de recherche d’un emploi. Enfin, le programme Moukawalati prévoit pour 2011 l’accompagnement 2.000 bénéficiaires. Les réalisations pour ces trois programmes à fin juin 2010 portent sur l’insertion de 31.190 jeunes pour atteindre un objectif de 63.000 insertions à fin 2010.


     

Partager cette page