Entre arabe et berbère, l’identité marocaine balance

Discussion dans 'Discussion générale' créé par morphin, 6 Décembre 2005.

  1. morphin

    morphin Visiteur

    J'aime reçus:
    2
    Points:
    0
    « Nous sommes tous musulmans et marocains. Il n’y a pas de différence entre Arabes et Berbères. Cette distinction a été faite par le colonialisme pour nous diviser. » Telle est la réponse de certains Marocains quand ils sont sollicités pour donner leur avis sur la discrimination qui existe envers la population berbère.
    Or, selon les experts, les conquérants arabes du IXe siècle ayant été peu nombreux, la très grande majorité des Marocains est d’origine berbère, bien que la plupart soient devenus arabophones, plusieurs tribus berbères ayant été arabisées de force très tôt. Les experts se sont en effet accordés sur le fait qu’il n’y a pas eu de migration de masse venue du Moyen-Orient dans cette région. Les Berbères sont présents au Maghreb depuis environ cinq mille ans. Cette communauté s’étend géographiquement sur une vaste région allant de la frontière égypto-libyenne à l’est, jusqu’à l’océan Atlantique à l’ouest.

    Le mythe

    Parallèlement à l’arabisation de la langue, une sorte d’arabisation de l’identité a eu lieu à travers des mythes mettant en exergue l’origine arabe des Marocains. Un observateur étranger remarquera l’insistance de certains habitants du royaume alaouite à affirmer leur identité arabe. Les Marocains vénèrent ainsi Idriss Ier, descendant de Ali, gendre du prophète Mahomet, venu d’Arabie et qui s’installa dans cette région au VIIIe siècle. « C’est grâce à lui que nous sommes aujourd’hui musulmans et arabes », affirment avec fierté les Marocains qui se considèrent « d’origine arabe ». Beaucoup plus tard, les alaouites fondèrent, au XVIIe siècle, la dynastie qui règne encore aujourd’hui. Moulay Ismaïl est le premier monarque de cette dynastie qui prétend, elle aussi, descendre du Prophète. Il gouverna pendant 50 ans (1672-1727), réorganisa le Maroc et en assura la pacification, après avoir mené une série d’expéditions militaires contre les tribus insoumises. Selon la légende, on lui attribue un harem de 500 femmes. Ce nombre impressionnant aurait, toujours selon la légende, des raisons politiques. Selon la légende, Moulay Ismaïl aurait en effet choisi une épouse dans chaque tribu berbère. Un moyen de pacifier le royaume. Mais, dans la ville de Meknès, où se trouve le mausolée du roi, le visiteur remarquera qu’enterrés à côté de Moulay Ismaïl, ne se trouvent que son frère, son fils et son épouse. Questionné sur le sort des 499 autres femmes, un guide local reste bouche bée. Outre la pacification du royaume, l’une des explications de ce mythe tient également en une volonté d’introduire du sang arabe au Maroc. Ainsi, malgré le nombre infime d’Arabes venus s’installer dans cette région, les partisans de l’arabité du pays peuvent s’appuyer sur ce mélange de sang, par alliance, pour affirmer « l’origine arabe des Marocains ».


    Victime du nationalisme arabe


    Fort de ses mythes, le Maroc, lors de son indépendance en 1956, proclame haut et fort son identité arabe. L’arabité, qui a alors le vent en poupe, est considérée comme un facteur d’unité, la diversité culturelle comme une source de division. Pendant plusieurs décennies, la spécificité berbère fut écrasée et opprimée au nom de l’arabité. Une pratique d’ailleurs courante dans d’autres pays dits arabes.


    Le réveil berbère



    Ce n’est qu’au début des années 90 qu’une revendication de l’identité berbère apparaît au Maroc. Le 5 août 1991, plusieurs associations réclament publiquement la reconnaissance de la langue et de la culture amazighes. Le terme « amazigh », masculin, signifie « homme libre ». Le féminin « tamazight » lui est généralement préféré pour désigner la langue. Les Berbères préfèrent le nom qu’ils se donnent dans leur langue, les Imazighen. Quelques années plus tard, une poignée de manifestants sont arrêtés par les autorités pour avoir défilé avec des banderoles rédigées en langue berbère. Sous la pression de l’opinion publique nationale et de certains mouvements locaux, qui furent d’abord culturels avant de devenir politiques, le gouvernement marocain a proclamé son intention de développer une politique multiculturelle et a reconnu, avec plus ou moins de bonne volonté, la place tenue par l’identité berbère dans la composition de la nation marocaine. Le 20 août 1994, le roi Hassan II a décidé que la langue des Berbères, le tamazight, parlée par plus d’un tiers de la population du royaume, serait désormais enseignée « au moins au niveau primaire ». Cette décision, qui fera date, a ouvert la voie à une réparation historique, même partielle, à l’égard de la communauté berbère, dont la langue, la culture, l’identité et les droits ont été longtemps méprisés.

    En 2000, un groupe d’intellectuels diffuse un « manifeste berbère » signé par plus de 200 personnalités. Le texte, qui réclame à nouveau la réhabilitation de la langue, de la culture et de l’identité berbères, est remis au porte-parole du nouveau roi Mohammed VI. En 2001, le monarque signe un décret créant l’Institut royal de la culture amazighe « Ircam ». Son rôle consiste à conseiller le souverain sur tout ce qui concerne l’identité berbère. Sa priorité aujourd’hui est d’accompagner la mise en place de l’enseignement du tamazight dans les écoles. Cette reconnaissance illustre ainsi par excellence le processus marocain de transition démocratique. Il s’agit, dans ce cas, d’une sorte d’interaction entre les propositions faites par la société civile, d’une part, et le pouvoir central, d’autre part. Actuellement, les associations amazighes réclament que la monarchie aille plus loin : elles demandent la reconnaissance officielle de la langue berbère dans la Constitution, en faisant valoir que près de 40 % de la population du pays sont berbérophones. En attendant sa pleine réhabilitation, la « berbérité » s’affiche. La population s’organise à travers des associations sociales et culturelles de plus en plus nombreuses, alors que les festivals de musique amazighe attirent un public croissant. Article lus sur bladi.net.
     
  2. casawi68

    casawi68 Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    Re : Entre arabe et berbère, l’identité marocaine balance

    franchement pas du tout interessant !!!!!!!!!! je suis marocains pt barre !! ils me font pitié ceux qui se compliquent la vie a ce pt
     
  3. morphin

    morphin Visiteur

    J'aime reçus:
    2
    Points:
    0
    Re : Entre arabe et berbère, l’identité marocaine balance


    Félicitations, tu fais partie de la partie citée dans les premiers lignes.

    persone n'a demandé ta pitié
     
  4. casawi68

    casawi68 Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    Re : Entre arabe et berbère, l’identité marocaine balance

    merci pr t felicitations sa ma touche
    c pas grave je voi tres bien que tu merite ma pitié
     
  5. topsecretmaroc

    topsecretmaroc Visiteur

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    Re : Entre arabe et berbère, l’identité marocaine balance

    non non c'est une realité
    et il faut juste reconnaitre et respecter la diversités des marocains

    Le Royaume du Maroc, Etat musulman souverain, dont la langue officielle est l'arabe, constitue une partie du Grand Maghreb Arabe

    oui musulman  mais la langue officielle c'est l'arabe la c grave
    je vous laisse 5minutes de reflexion sur le sujet mais en arabe classique biensur......c tres rare un marocain qui parle l'arabe
    finahia daarija
    finahia tachl7iit tarifite tamazirt    est ce de la discrimination???

    oui la constitution de reflete pas la realité de la diversité marocaine et on cherche a faire disparaittre cette realité

    et vue que c comme ça " une identité humiliée est une identité radicalisée" on gardant bein qu'on est tous marocains mais pas tous arabes et pas tous berberes
     
  6. casawi68

    casawi68 Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    Re : Entre arabe et berbère, l’identité marocaine balance

    je suis daccord avec toi !! mais il faut pas que sa nous devise !! voila donc on lui donne la valeur qui mérite c tt
     
  7. morphin

    morphin Visiteur

    J'aime reçus:
    2
    Points:
    0
    Re : Entre arabe et berbère, l’identité marocaine balance

    t'es marrant toi  [22h] et tu te bases sur quoi pour me juger ò dieu de la misericordie ?!
     
  8. morphin

    morphin Visiteur

    J'aime reçus:
    2
    Points:
    0
    Re : Entre arabe et berbère, l’identité marocaine balance

    elle'est ou cette valeur ! regardes ta premiére reaction
     
  9. casawi68

    casawi68 Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    Re : Re : Entre arabe et berbère, l’identité marocaine balance

    je me base sur ta mentalité
     
  10. RedEye

    RedEye - أبو عبدالرحمن - Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4153
    Points:
    113
    Re : Entre arabe et berbère, l’identité marocaine balance

    avant d'etre marocain, je suis musulman, c'est celle la ma vrai et unique nationalité
     
  11. casawi68

    casawi68 Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    Re : Entre arabe et berbère, l’identité marocaine balance

    la valeur c'est que c un pblem d'identité chez certain et voila c tt sans parler d'une arabasiation ou chai  pas koi ! tu parles berbere  si tu veux personne ne va te couper la langue
     
  12. Angelika

    Angelika Visiteur

    J'aime reçus:
    21
    Points:
    0
    Re : Entre arabe et berbère, l’identité marocaine balance

    Red : Bravo tj le mot k'il faut ;-)
    Morphin : tbarklah 3lik ;-)
     
  13. Casawia

    Casawia A & S Forever

    J'aime reçus:
    145
    Points:
    0
    Re : Entre arabe et berbère, l’identité marocaine balance

    kantmenna nfi9 chi nhar w manb9ach nassma3 ha 3arbi, ha chle7, ha fassi, ha casawi, ha rbati ha ma3raft chno!!!! wa kolna b7al b7al a 3ibad llah, kolna wlad tsse3 ch8or, jai des amis chlou7, 3robiya et fwassa et casawa w bikhiiiiiirrrr, 3amerni mal9it probleme m3ahom, ana kanchouf belli on doit etre fier d'avoir une telle diversite culturelle ds notre pays, c une richesse qui n'est pas presente ds les pays....wa kolna mgharba wa kolna mssalmiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiinnn

    yalah peace yo
     
  14. rounhi

    rounhi Touriste

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    18
    Re : Entre arabe et berbère, l’identité marocaine balance

    trés bon sujet qui resume en quelques lignes certains passages de l'histoire du Maroc le Maroc d'origine berbere devenue arabo-berbere suivant plusieurs changements que nous sommes fieres d'avoir vecu,la langue arabe a accompagné l'ISLAM donc elle a été la bienvenue on la garde bien sur mais ca serai pas juste si ce fait soit au depit d'une langue que parlait les gens qui ont bien acceuilli la religion de dieu,et je crois que parmis les moral que l'islam a apporté avec lui c qu'il faut donner a chaque partie son droit d'exister sous l'ombre d'une armonie totale.

    c'etait ce que je pense PERSONNELLEMENT....re merci pour le sujet
     
  15. morphin

    morphin Visiteur

    J'aime reçus:
    2
    Points:
    0
    Re : Entre arabe et berbère, l’identité marocaine balance

    mdddrr finalement qlq'1 qu'a pris du temps pour lire l'article au lieu de critiquer ma persone ou de m'accuser d'haire les arabes ou leure luangue.

    Redeye: qu'est ce que l'islam et la nationalité ont perdu dans ce sujet ? la richesse culturelle est nullement une menace pour une societe, au contraire elle fait son union et ca force.

    casawia: kantmenna chi nehar nfi9 f sseba7 o nel9a tamazight reconnu comme luangue officielle, que les petits enfants prennent des cours a l'ecole bellogha dyalhom, que l'histoire de ce bled arrete de nous raconter des supercheries sur notre passé.... lla 7na machi b7al b7al, tant que ces droits ne sont pas aquits ya un gros trou dans notre societe
     
  16. hamid25

    hamid25 Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : Entre arabe et berbère, l’identité marocaine balance

    Personnellement je suis berbère, je suis marocain donc je suis arabe et musulman aussi,
    Il y a une culture berbère, on doit vraiment la préserver tout en gardant  le facteur d’unité entre les marocains,

    Je vous donne  juste un exemple, moi je fais les études d’architecture, et au Maroc  il y a une architecture berbère, qui n a rien avoir avec l’architecture arabo-musulmane, qui commence à disparaître, je trouve ça inadmissible !!!

    il ne faut pas  qu’on tombe dans la discrimination, on est tous des marocains, il y a juste une culture à préserver ,
     
  17. morphin

    morphin Visiteur

    J'aime reçus:
    2
    Points:
    0
    Re : Entre arabe et berbère, l’identité marocaine balance

    heuuuu ??
     
  18. hamid25

    hamid25 Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : Entre arabe et berbère, l’identité marocaine balance

    morphin pourquoi ?       heuuuu
    T ES PAS D ACCORD AVEC MOI ? pourquoi t as enlevé la premiere partie c est important aussi ?
     
  19. Casawia

    Casawia A & S Forever

    J'aime reçus:
    145
    Points:
    0
    Re : Entre arabe et berbère, l’identité marocaine balance

    @morphin: tout d'abord je ne t'ai ni critique ni t'accuser d'haire les arabes. que la langue tamazight soit reconnue comme une langue officielle, donc baghi traja3 lmaghrib un pays musulman machi arabe...on sait belli l2assl dyal lmaghrib howa chlou7 walakeen comme c indique ds larticle, y a eu bq de causes internes et externes pour ce changement....les enfants apprennent la langue tamazight a l'ecole, a la tele on trouve les news en chel7a, les films, les pieces theatrales aussi, et mnt il y a meme une radio!! alors quand meme on peut dire qu'il y a une grande integration des berberes, chose qui n'etait pas avant. en fin de compte, si tu consideres que nous ne sommes pas b7al b7al alors la je suis decues.....le vide c vous qui l'avait concu inconsciement
     
  20. nournat

    nournat Wld l3iyachiya

    J'aime reçus:
    344
    Points:
    83
    Re : Entre arabe et berbère, l’identité marocaine balance

    sujet tres interessant , on a discuté cela n fois mais bon , fi ttikrar ifada !

    juste pour rectifier une faute :

    l'islam cher frére n'est pas du tout notre nationalité , c'est plutot notre identité !

    et quand on croit que c'est l'arabe ou tamazight notre identitée , c'est là ou commence les probleme !

    on ne doit pas dire le berbere c'est mon identitée ! mais plutot j'ai l'identite musulmane et je suis d'origine bérbére
    on ne doit pas dire j'ai une identitée arabe mais plutot j'ai l'dentitée musulmane et j'ai des origine arabes

    et qui de nos jours peut confirmer qu'il a des origines bérbéres ou arabes pures ? ... personne !

    99% des familles marocaines sont mixtes ! peut etre nos origines se sont mixer dans ce grand bol qui est le Maroc ! mais bon ! moi personellement je m'en tappe , le plus important pour c'est mon identitée - l'ISLAM
    parce que si je perd mes origine je serais un musulman d'origine inconu
    si je perd mon identité je ne serais plus

    ça n'empeche que l'histoire des origines du peuple marocains doit etre rectifiée et des droits culturels doivent etre reconnu ... et c'est juste pour rendre a cézar ce qui appartient a cezar sans toucher ce qui appartient a dieu !

    wa llahou2a3lam !
     

Partager cette page