Espagne : 4 millions de chômeurs

Discussion dans 'Info du monde' créé par @@@, 24 Avril 2009.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    Frappée de plein fouet par la crise économique, l'Espagne a passé au premier trimestre la barre des quatre millions de sans emplois, du jamais vu depuis plus de 30 ans, et s'affiche plus que jamais comme le pays européen avec le pire taux de chômage.

    Le taux de chômage espagnol atteint au premier trimestre 17,36%, niveau le plus élevé enregistré en Espagne depuis fin 1998, contre 13,91% trois mois avant.
    L'Espagne conforte ainsi sa place de pays européen avec le plus fort taux de chômage alors que la moyenne européenne était de 7,9% en février (chiffre Eurostat).
    "C'est un coup de massue" a avoué le secrétaire d'Etat à la Sécurité sociale, Octavio Granado. "Nous sommes au pire de la crise, au beau milieu de la tourmente", a-t-il commenté.

    La ministre de l'Economie, Elena Salgado a reconnu elle aussi que ces chiffres étaient "mauvais, pires que prévus" alors que le gouvernement socialiste prévoyait en début d'année un taux de chômage de 15,9% pour 2009.

    "Le gouvernement fait tout son possible pour freiner la destruction d'emplois", a assuré la ministre qui a succédé début avril à Pedro Solbes aux manettes de l'économie.

    "Notre priorité est de combattre le chômage", a-t-elle martelé, soulignant que le gouvernement venait d'ajouter une nouvelle mesure de relance avec une enveloppe de 14 milliards d'euros pour aider les municipalités.


    Selon, la responsable, les diverses mesures "de stimulus" économique, adoptées ces derniers mois par le gouvernement de José Luis Rodriguez Zapatero, devraient commencer à faire effet à partir d'avril.
    D'après les statistiques de l'INE, le nombre de sans emplois a atteint avec 4,01 millions au premier trimestre, le niveau le plus élevé depuis le début de cette série statistique en 1976.

    Le nombre des chômeurs a grimpé de 1,836 million en l'espace de 12 mois et de 802.800 sur un seul trimestre. Les immigrés figurent parmi les plus touchés par la vague, avec un taux de chômage à 28,39% contre 21,26% au dernier trimestre 2008.
    Il existe désormais en Espagne plus d'un million de foyers espagnols où les deux parents sont au chômage, chiffre qui a explosé ces derniers mois, grimpant de 100% en un an.

    Le chômage grimpe surtout chez les hommes (+507.000 en trois mois) tandis que les femmes sont plus épargnées (+295.000), même si le taux de chômage masculin (16,86%) reste inférieur à celui des femmes (18,01%).
    Malgré l'engagement d'une politique de grands chantiers par le gouvernement, la construction s'affiche toujours comme un secteur en crise, avec la perte d'un demi-million d'emplois en un an.

    Mais c'est désormais le secteur des services qui détruit le plus d'emplois, avec la perte de 600.000 postes en un an, alors que le tourisme - grand employeur en Espagne, une destination très prisée des Européens du nord - est l'une des principales victimes de cette crise.

    Secoué d'abord par l'explosion de sa bulle immobilière puis par la crise financière et économique internationale, l'Espagne est entré brutalement en récession au deuxième semestre 2008.

    Le FMI qui a abaissé mercredi ses prévisions pour l'économie mondiale, estime désormais que l'Espagne connaîtra deux années de récession, avec une baisse de 3% de son PIB en 2009, puis de 0,6% en 2010 et un taux de chômage à 19,3% en 2010, record parmi les pays développés où la moyenne est estimée à 9,2%.


    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2...W00379-l-espagne-passe-la-barre-des-4-ms-.php
     

Partager cette page