Espagne: Arrestation de 8 marocains dans une opération contre le terrorisme

Discussion dans 'Info du bled' créé par @@@, 16 Octobre 2008.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    Huit Marocains soupçonnés d'avoir couvert des individus impliqués dans les attentats du 11 mars 2004 à Madrid (191 morts) ont été arrêtés dans la nuit de mercredi à jeudi en Espagne dans une opération contre le terrorisme islamiste, a annoncé le ministère espagnol de l'Intérieur.Ces arrestations, effectuées en Catalogne (nord-est), à Madrid et en Andalousie (sud), ont permis "le démantèlement d'une cellule liée au terrorisme islamiste, qui soutenait et couvrait" des membres d'Al-Qaïda, selon un communiqué du ministère de l'Intérieur.Les individus interpellés sont soupçonnés "d'avoir couvert et aidé à fuir" cinq des personnes "impliquées dans les attentats islamistes du 11 mars" 2004 à Madrid, a ajouté le ministère.Cette opération, menée par la police nationale espagnole, est dirigée par le juge Baltasar Garzon de l'Audience nationale, le tribunal antiterroriste espagnol, a indiqué une source judiciaire à l'AFP.Elle intervient dans le cadre d'une enquête ouverte en 2005, qui avait permis le démantèlement en Espagne d'une "structure terroriste qui s'occupait d'endoctriner, de recruter, de financer et d'envoyer des terroristes en Irak, avec pour mission de perpétrer des actions suicides contre les troupes étrangères", selon le communiqué.Le 31 octobre 2007, l'Audience nationale avait condamné 21 des 28 accusés des attentats contre des trains de banlieue de Madrid, le pire carnage terroriste jamais commis en Espagne, dont trois à des peines record de 40.000 ans de prison, limitées dans la pratique à 40 ans chacun.Quatre de ces condamnés ont été acquittés en appel par le Tribunal suprême espagnol le 17 juillet dernier.Plusieurs opérations policières avaient déjà été menées ces derniers mois en Espagne dans les milieux islamistes, particulièrement en Catalogne.Au début de l'année, la garde civile avait démantelé un groupe d'islamistes radicaux, majoritairement pakistanais, soupçonnés de préparer un attentat à Barcelone (nord-est).Ce coup de filet avait conduit à l'interpellation de 15 personnes, dont 12 Pakistanais et deux Indiens. Des composants servant à la fabrication d'explosifs et de bombes avaient été retrouvés.En juin, huit islamistes présumés algériens, soupçonnés d'être liés à l'organisation Al-Qaïda au Maghreb islamique, avaient été interpellés à Castellon (est), Barcelone (nord-est) et Pampelune .


    http://www.tangermagazine.com/__n40...operation_contre_le_terrorisme_islamiste.html
     

Partager cette page