Essaouira, la première ville du Royaume à se libérer totalement de ses bidonvill

Discussion dans 'Info du bled' créé par Casawia, 19 Mai 2005.

  1. Casawia

    Casawia A & S Forever

    J'aime reçus:
    145
    Points:
    0
    La ville d'Essaouira est devenue désormais la première cité au Maroc qui ne compte plus de bidonvilles, et ce après l'éradication totale de l'ensemble des bidonvilles de l'unique poche d'habitat insalubre qui se trouvait au centre Diabat.

    L'opération Diabat a concerné le recasement de 25 ménages et la restructuration de 108 unités, indique la Délégation Provinciale de l'Habitat et de l'Urbanisme d'Essaouira dans un document remis aux journalistes lors d'une visite, lundi, à ce centre, où il a été procédé à la démolition de la dernière baraque qui s'y trouvait.

    Toutes les démarches relatives à la réalisation des infrastructures de base, ajoute la Délégation, sont entreprises pour que la cité des alizés honore ses engagements pour fin 2005. Le programme de résorption de l'habitat insalubre à Essaouira rentre dans le cadre des orientations Royales contenues dans les discours prononcées par S.M. le Roi le 20 août 2001 et le 30 juillet 2003, de l'action gouvernementale pour la promotion de l'habitat social et la lutte contre l'habitat insalubre sous toutes ses formes, ainsi que des grands chantiers du Maroc à l'horizon 2010.

    Il puise également sa force, selon la même source, dans la mobilisation de tous les moyens humains, financiers et fonciers dans le cadre d'une approche participative des différents intervenants (autorités locales, municipalité d'Essaouira, ménages concernés et le ministère de l'Habitat et de l'Urbanisme) pour la réussite d'un programme-package pour le relogement de 1638 ménages.

    Outre l'opération Diabat, les efforts se conjuguent pour le relogement des ménages des habitations menaçant ruine au quartier Mellah (ancienne médina).

    Ainsi, les travaux de la première tranche du lotissement Tafoukt, devant abriter 600 familles, sont en cours de réalisation et seront achevés vers la fin de cette année. Couvrant une superficie de quatre hectares, ce projet a nécessité une enveloppe budgétaire de 52 millions de Dirhams. La contribution des bénéficiaires de cette première opération est de 30.000 DH par logement.


    Le coût réel de l'unité est de 90.000 DH, dont 30.000 DH est une contribution de l'Etat et les 30.000 DH restant de l'ERAC. Concernant la 2e tranche de ce projet (lotissement Tafoukt extension), il a été procédé à la mobilisation d'une parcelle de terrain d une superficie de 11 ha pour la construction de 900 logements d ici à la fin 2007. Les études techniques y afférentes sont en cours d élaboration, indique-t-on de même source.

    Source: LeMatin.ma, MAP

    PS: Mon commentaire: j'espere que ca sera le cas pour toutes les villes du Maroc
     

Partager cette page