Etre immigré au Maroc

Discussion dans 'Info du bled' créé par Le_Dictateur, 27 Juillet 2006.

  1. Le_Dictateur

    Le_Dictateur Visiteur

    J'aime reçus:
    85
    Points:
    0
    Le Maroc accueille des milliers d’immigrés par an, ces derniers étant souvent originaires d’Afrique subsaharienne, avec des profils divers (étudiants, sportifs, hommes d’affaires...etc).

    Une fois au Maroc, ces étrangers doivent s’adapter, voire adopter les manières et la culture de leur pays d’accueil. Chez les étudiants, par exemple, le changement est parfois énorme, les systèmes éducatifs ne sont pas souvent les mêmes, ce qui peut provoquer un déséquilibre, une déstabilisation, qui compliquent davantage leur intégration.


    Cette situation concerne surtout les étudiants en provenance des pays anglophones ou lusophones ; pire encore, ces jeunes, qui étaient censés étudier la médecine ou suivre d’autres filières scientifiques, se retrouvent dans les facultés de lettres et de droit où même leurs camarades francophones peinent à s’en sortir. Résultat, ils redoublent plusieurs fois leurs classes et sont parfois rapatriés. Chez les étudiants francophones aussi se pose la barrière linguistique.

    En effet, les Marocains sont plus arabophones que francophones, alors tout dialogue devient impossible ; or il ne peut y avoir d’intégration sans la compréhension de la culture de l’autre, qui passe par la maîtrise sa langue. Autre obstacle, les étrangers ont tendance à se regrouper en communautés et à s’isoler. Par conséquent, certains peuvent passer plusieurs années au Royaume sans être en mesure de parler la langue nationale. C’est le cas de cet étudiant togolais qui explique : " Je suis au Maroc depuis sept ans, mais je ne parle ni l’arabe, ni le darija, on est toujours resté en communautés, je ne côtoie pas beaucoup les Marocains... "


    En dehors de ces étudiants, il y a ceux qui travaillent au Royaume ; les hommes d’affaires, les diplomates, les fonctionnaires pour ne citer que ceux-là. Ces gens-là parviennent plus facilement à s’insérer dans la société marocaine, certains sont aujourd’hui un modèle de réussite dans la création d’entreprises, la communication et autres secteurs. Cette catégorie d’immigrés entretient des relations étroites avec les Marocains. Ils se sentent chez eux au Royaume ; certains ne rentrent au pays que pour quelques jours de vacances comme l’affirme Moustapha, un Sénégalais qui vit au Maroc depuis une dizaine d’années : " je me sens bien au Maroc, c’est ma seconde patrie, j’y ai étudié et maintenant j’ai mon entreprise, c’est le pays le plus accueillant du Maghreb..."

    Source - SejourMaroc.Net
     
  2. nadr

    nadr Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : Etre immigré au Maroc

    Pas mal comme temoignage mais reste que c'est difficile de s'intégrer sans la langue, un vrai obstacle...
     
  3. elmellalia

    elmellalia Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    Re : Etre immigré au Maroc

    Je ne savais pas qu'il y'avait des africains qui décidaient de vivre au Maroc par leur propre volonté, Je pensais que notre pays servait seulement de "pont" entre l'Afrique et l'Europe...c'est assez interessant comme témoignage, d'autant plus qu'il donne une certaine valeur à notre pays... Dommage pour les pauvres aficains qui ont du mal à s'intégrer.
     

Partager cette page