Exceptions au jeune !

Discussion dans 'Discussion générale' créé par Friend, 24 Septembre 2006.

  1. Friend

    Friend Bannis

    J'aime reçus:
    24
    Points:
    0
    Ces malades dispensés de jeûner pendant le Ramadan

    23.09.2006 | 16h43
    Le jeûne du Ramadan tel qu'il a été prescrit dans l'Islam ne concerne que les personnes en bonne santé. Car le verset coranique qui institue cette obligation de l'Islam exclut d'emblée le malade et le voyageur. «Ô croyants ! le jeûne vous a été prescrit comme pour ceux qui vous ont précédés (…) Quiconque d'entre vous est malade ou en voyage, devra jeûner par ailleurs un nombre égal de jours. Néanmoins ceux qui ne le supportent qu'avec grande difficulté, peuvent nourrir un pauvre ou des pauvres en échange», (Sourate La Génisse).


    Mais qui sont ces malades exemptés du jeûne? «Il n'y a pas de consensus chez les exégètes. Mais il semble que tout le monde est d'accord pour dire qui si une personne est atteinte d'une maladie qui la fait souffrir et dont elle a peur qu'elle s'aggrave avec le jeûne, il lui est permis de ne pas faire le Ramadan», explique Mohamed El Hassan Gharbi, membre du Conseil régional des Ouléma de Rabat et professeur d'endocrinologie-diabétologie à la Faculté de médecine et de pharmacie de la capitale.

    Ainsi, ceux ou celles qui souffrent de maladie du c½ur, d'insuffisance rénale, d'antécédents hépatiques ou de diabète sucré déséquilibré (mal traité) doivent être dispensés du jeûne. «En principe, tout diabétique doit s'abstenir de jeûner. Et là, je m'adresse particulièrement à ceux qui s'injectent de l'insuline ou prennent des comprimés à très forte dose», ajoute M. Gharbi.

    Toutefois, malgré leur état de santé, certains diabétiques n'en font qu'à leur tête, refusant les conseils de leur médecin. Résultat, les hôpitaux connaissent pendant le mois sacré une recrudescence des malades. Certains diabétiques vont se présenter aux urgences pour telle complication aiguë. D'autres verront leur maladie s'aggraver. Quant à ceux qui s'injectent l'insuline, ils prennent le risque d'avoir une hypoglycémie.

    Autre catégorie de diabétiques pointés du doigt, celle qui se permet des écarts de régime alimentaire : cela risque d'entraîner un déséquilibre de leur maladie qui peut les conduire tout droit vers le coma.
    Quant aux diabétiques qui optent pour la voie de la raison, il leur est bien conseillé de ne pas manger sucré ni gras et de répartir leur ration habituelle (petit déjeuner, déjeuner et dîner) sur deux repas : «Ftour» (rupture du jeûne) et «Sohor» (repas du petit matin).

    Pour plus d'informations sur ce point, rappelons que l'Association «SOS Diabète» à Rabat organise, à partir du lundi 25 septembre et durant tout le mois de Ramadan, une campagne de dépistage du diabète, suivie d'une série de rencontres sur l'éducation sanitaire et le rôle d'une alimentation équilibrée. Cette opération qui aura lieu au siège de cette ONG, situé au quartier Diour Jamâa, sera supervisée par une équipe de médecins et d'infirmiers relevant du ministère de la Santé, du CHU Ibn Sinâa, de la Préfecture médicale et du Programme national de prévention contre le diabète.

    Autres personnes pour qui le jeûne est une grande épreuve, celle des grands fumeurs ou alcooliques. Dans leur cas, que dit la médecine ? «Le sevrage tabagique brutal n'a pas de conséquence notable sur la santé. En revanche, celui de l'alcool peut avoir des conséquences dramatiques chez les alcooliques avérés», disent les médecins.

    LE MATIN
     
  2. ذات النقاب

    ذات النقاب أختكم في الله

    J'aime reçus:
    102
    Points:
    48
    Re : Exceptions au jeune !

    bassa7 ana walid diali 3ando sukar wakha hakdak kaysoum walakin moul laftour kayatla3lo chwiya walakin machi grave 7it machi min hadouk li kayakhdo ansoline

    ana wa7id 3Am fi awal nhar ramdan ta7it liya la tension bazaf wa n9as liya sukar fi dam ma3a ani s7i7a wa samt cha3ban wa rajab

    iwa mabghitchi naftar wa b9it ghir mtakya wa howa ywadan wa bghit noud naftar wa ana naskhaf jatni b7al lmout , sfarit wa 9alb wala yadrab bi chwiya golt safi hada nhar akhir , klit tmirat bazaz wa mdaghthoum bazaz wa glast 15 min gali baba njib ambulance goltlo a widi glass 7daya ila mchit ba3da tkoun 7adir :-(, hiya fi sara7a fra7t golt ana mwad3a fi ramdan

    iwa bsif bach rja3 fiya jahd ghir bi hadouk tamrat
     

Partager cette page