Expulsé d'Italie, un jihadiste marocain est arrivé à Casablanca

Discussion dans 'Info du bled' créé par freil, 7 Septembre 2005.

  1. freil

    freil Libre Penseur

    J'aime reçus:
    52
    Points:
    48
    L'imam d'origine marocaine Bouchta Bouriki, arrêté à Turin dans la nuit de lundi à mardi et expulsé d'Italie, est arrivé au Maroc mardi dans la matinée, a indiqué le ministère de l'Intérieur italien. Accusé d'activisme islamiste, M. Bouriki a été expulsé en vertu des nouvelles lois antiterroristes italiennes, adoptées fin juillet après les attentats de Londres. L'imam, qui officiait dans le quartier multi-ethnique de Porta Palazzo à Turin, la grande métropole industrielle du nord de la péninsule, était depuis plusieurs années connu pour son tempérament polémique.
    Bouriki Bouchta “est arrivé au Maroc en fin de matinée.


    Il est parti ce matin à 10h35 (08h35 GMT) de l'aéroport de Milan-Malpensa à destination de Casablanca, accompagné d'agents de la préfecture de Turin”, a annoncé le ministère. Si Bouchta Bouriki est la première personne visée par ce texte, quatre autres imams ont été expulsés d'Italie depuis 2003, pour des “motifs graves concernant l'ordre et la sécurité publique”.

    Agé d'une quarantaine d'années, Bouchta Bouriki avait provoqué la stupeur en Italie après les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis en proclamant l'innocence d'Oussama ben Laden. “Ben Laden est innocent pour ce qui s'est passé aux Etats-Unis.

    Ben Laden est un musulman qui ne se permettrait pas de tuer. Les Etats-Unis n'ont pas apporté des preuves, mais des soupçons”, avait-il affirmé lors d'une petite manifestation en octobre 2001 à Turin. Souvent invité des plateaux de télévision pour ses formules choc, l'imam Bouriki avait aussi rassemblé 6.000 manifestants en 1999 contre l'obligation pour les femmes d'ôter le voile sur les photos d'identité.


    LE MATIN

     
  2. A_mir

    A_mir les causes perdues...

    J'aime reçus:
    103
    Points:
    0
    Re : Expulsé d'Italie, un jihadiste marocain est arrivé à Casablanca

    iwa 3la slamtou, koura tlegga lih l3nigri b ddrib w jjmar, 2a2 bghit ngoul b l7lib w ttmar ;-)

    Mais il faut savoir qu'en dehors de ce cas, des imams qui pourraient être jugés normaux au Maroc, par rapport à ce qui se passe en Irak ou en Palestine par exemple, peuvent être considérés extrémistes en europe. michi gallek baghin ymen3ou Youssouf l9aradawi ydkhoul l inglaterrrra..
     
  3. freil

    freil Libre Penseur

    J'aime reçus:
    52
    Points:
    48
    L'Imam expulsé d'Italie relâché par la police marocaine

    L'imam d'origine marocaine Bouriki Bouchta expulsé d'Italie, a été libéré par la police mardi après-midi, a-t-on appris mercredi de source informée à Casablanca

    Accusé d'activisme islamiste, M. Bouchta a été expulsé en vertu des nouvelles lois antiterroristes italiennes, adoptées fin juillet après les attentats de Londres.
    A son arrivée à Casablanca en provenance de Milan, l'imam a été réceptionné par des hommes du service de renseignements généraux. Après vérification qu'il n'avait commis aucun délit et qu'il n'était pas recherché au Maroc, Bouriki Bouchta a été libéré et il est aussitôt parti pour sa ville d'origine, Khourigba, au sud-est de Casablanca, sans faire de déclarations


    AFP
     

Partager cette page