F1 - GP d'Abou Dhabi : déclarations après la course

Discussion dans 'Motosport' créé par simo160, 1 Novembre 2009.

  1. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    [​IMG]

    Voici ce qu'ont dit les pilotes et quelques membres d'équipes à l'arrivée de la 17e manche du Mondial, dimanche sur l'île de Yas.

    Sebastian Vettel (Red Bull, vainqueur) : "Ce fut une course fantastique. Tout d'abord, j'ai pris un bon départ, pas assez bon pour doubler Lewis [Hamilton, en pole] à l'accélération. C'était très serré, et j'étais surpris. Et puis, dans la ligne droite opposée, il a appuyé sur son bouton (le KERS) et il a disparu. Mais je suis resté assez près de lui, sachant aussi que j'étais un peu plus long en essence. C'était la clé pour le rattraper, spécialement dans le secteur 2, où la voiture était un rêve aujourd'hui. Il s'agissait de rester avec lui. Et puis, au pit stop, je suis ressorti du tunnel à la limite, et j'ai pu le passer. Malheureusement, il a du se retirer. Mais à ce point, c'était déjà une course fantastique. Evidemment, je suis resté attentif à Mark [Webber] et Jenson [Button] et j'ai pu fixer mon propre rythme. La voiture était fantastique. Les "medium" étaient le meilleur mélange aujourd'hui. C'était un plaisir d'être assis dans la voiture ce soir. La saison a été faite de hauts et de bas. Bien sûr la seconde moitié a été meilleure, avec quatre doublés. Bravo à l'équipe d'avoir continué de travailler."

    Mark Webber (Red Bull, 2e) : "Au départ, j'ai été heurté assez durement à l'arrière après le virage N.1 et j'ai eu peur d'une crevaison. Sebastian [Vettel] était plus rapide que moi dans le 2e et le 3e relais, surtout le 3e. J'étais assez lent avec en 'tendre' et je préférais la stabilité des 'medium'. Vers la fin, Jenson [Button] s'est rapproché et je me suis dis : 'ça va être serré !' Mais j'avais une vitesse de pointe un peu meilleure. Nous repartons avec un doublé, ce pour quoi nous étions venus. Au final, c'est notre 16e podium de la saison. Cela aurait pu être bien pire."

    Christian Horner (Red Bull Racing, directeur) : "C'était la meilleure façon de conclure la saison, avec un 4e doublé pour cette 6e victoire. Nos deux pilotes ont été géniaux."

    Jenson Button (Brawn, 3e) : "Cette course était un bonus. J'avais déjà gagné le titre au Brésil. J'étais venu pour m'amuser. C'est exactement ce qui s'est produit."

    Rubens Barrichello (Brawn, 4e) : "Au départ, on s'est touché avec Mark [Webber] et ça a rogné mon aileron avant. Ça m'a coûté beaucoup d'appuis, j'ai du laissé passer Jenson [Button] mais je pouvais vivre avec ce sous-virage et nous avons décidé de ne pas changer le museau. J'étais plus rapide que Jenson en milieu de course mais c'était très difficile de doubler. La saison a été géniale et je remercie l'équipe de m'avoir donné une voiture si compétitive."

    Nick Heidfeld (BMW, 5e) : "Je suis très content. J'ai tiré la quintessence de la voiture, ce qui a été suffisant pour passer Williams au championnat Constructeurs. La stratégie d'un premier arrêt plus long a marché et la piste était plus sympa au fur et à mesure que de la gomme se déposait. Dans les derniers tours, j'ai du me ressaisir pour garder ma concentration."

    Robert Kubica (BMW, 10e) : "J'ai perdu la course dans le deuxième relais, lors duquel j'ai été lent, alors que j'avais pu soutenir le rythme de Rubens [Barrichello] dans le premier. La voiture marchait très bien. Après le changement de pneus, je n'avais plus du tout de grip. Ma bagarre avec Sébastien Buemi a été rude et un peu dangereuse. Nous nous sommes presque touchés au freinage à la chicane. Il a d'abord bougé vers la gauche puis a bloqué l'intérieur sur le virage à droite. Quand je suis allé sur la droite, il m'a poussé sur la bordure haute à droite et je suis parti en tête-à-queue. Je ne m'a absolument pas laissé d'espace. Merci à l'équipe pour ces quatre années. J'espère la croiser l'an prochain sur la grille."

    Kamui Kobayashi (Toyota, 6e) : "Ce fut une très bonne course pour moi. Au départ, j'ai doublé Räikkönen et ça s'est avéré important au bout du compte car je n'aurais pu finir dans le top 6 si j'avais fait le premier relais derrière lui. Je ne m'attendais pas à courir cette saison et je veux remercier Toyota pour cette opportunité. Mon but était de finir dans les points mais je suis surpris de ce top 6. C'est un résultat fantastique."

    Jarno Trulli (Toyota, 7e) : "Ce ne fut pas une course facile. Je me suis battu avec les BMW dans les premiers tours mais j'avais du mal avec la traction. Les pneus se dégradaient puis la constance des freins est devenue problématique. Kamui [Kobayashi] a très bien piloté et je suis très content pour lui ; il mérite ce résultat."

    Tadashi Yamashina (Toyota Racing, directeur) : "Kamui a fait un boulot fantastique et nous en sommes très fiers. Jarno [Trulli s'est vaillamment battu pour obtenir un solide résultat. Cette année, le team, y compris tout le monde à Cologne, a accompli un travail brillant. Ce fut une rude saison mais nous l'avons terminée de façon positive."

    Sébastien Buemi (Toro Rosso, 8e) : “Getting another point today, after also scoring in Brazil, is a nice way to end the season. The entire team has done a great job over the past four races and so I am looking forward to next year. At first, I was having trouble matching Rosberg’s pace, but I picked up more and more speed as the race progressed. I lost a bit of time behind Nakajima, but overall I think I did the best I could and it was a great race. My fight with Robert was quite fair, as I think I left him enough space.”

    Jaime Alguersuari (Toro Rosso, abandon) : "Au premier tour, j'ai fait une erreur au virage N.19, j'ai perdu l'arrière et je suis allé dans l'herbe. Ça m'a valu de perdre plusieurs places. Plus tard, j'ai avancé mon pit stop car j'avais un problème avec deux rapports de boîte de vitesses. Mais il y a eu une incompréhension qui m'a valu de me présenter au stand Red Bull Racing car mon équipe ne m'attendait pas. Je suis retourné en piste puis je suis rentré pour abandonner, boîte de vitesses cassée."

    Franz Tost (Toro Rosso, directeur sportif) : “Un point de plus. Buemi a fait sa meilleure course de la saison, après avoir pris un bon départ et une stratégie choisie par l'équipe qui lui a permis d'être devant Rosberg. Sa bagarre contre Kubica a été un moment important et excitant étant donné qu'il est parvenu devant."

    Heikki Kovalainen (McLaren, 11e) : "Je suis parvenu à passer plusieurs voitures au départ. Malheureusement, la performance de la voiture n'était pas ce que j'espérais et la charge d'essence a rendu ma progression difficile. Après mon pit stop, mon KERS a arrêté de fonctionner. Je suis très fier d'avoir fait partie de cette équipe qui a battu pour la première fois Ferrari au championnat Constructeurs depuis 2005.”

    Lewis Hamilton (McLaren, abandon - freins) : "Quand le problème a empiré, l'équipe m'a appelé pour me demander d'arrêter. C'est la course. Nous pouvons être fiers de nos efforts. Qui aurait pensé en début de saison que nous finirions 3e au championnat Constructeurs ? Ce fut une saison incroyable. Je suis impatient d'attaquer la prochaine saison et de me battre de nouveau pour le titre."

    Norbert Haug (Mercedes-Benz Motorsport, vice-président) : "Côté moteur, nous n'avons pas eu une seule casse. Cette année, Mercedes-Benz a fourni six voitures, Brawn GP et Jenson Button ont conquis les deux titres -bravo encore une fois– ce qui est très positive."


    Kimi Räikkönen (Ferrari, 12e) : "Nous savions que nous n'avions pas une voiture assez compétitive ici. Mais je ne pense pas que quiconque puisse avoir de reproche à se faire. C'est dommage de finir ma période avec Ferrari ainsi, mais cette année nous n'avons jamais été en position de nous battre pour la gagne à chaque course."

    Giancarlo Fisichella (Ferrari, 16e) : "Je suis déçu que la 3e place au championnat Constructeurs nous ai échappée, mais nous n'avions pas la vitesse aujourd'hui. J'ai fait tout ce que j'ai pu, j'ai l'impression d'avoir fait une bonne course. C'est dommage, le drive-through (pour excès de vitesse dans la pit lane) a compromis mon second relais. Je suis désolé de n'avoir pu donner de points à l'équipe et de ne pas avoir pu montrer que je les valais. Malheureusement, la F60 était très difficile à piloter, spécialement en qualification et partir du fond de grille a toujours été un gros handicap. Le temps est maintenant venu pour moi de penser à mon avenir : je ne sais pas si je retrouverai un volant de course dans une équipe mais ce qui est certain c'est que j'aurais été un pilote Ferrari et j'en suis très heureux."

    Fernando Alonso (Renault, 14e) : "La course a été décevante et nous n'avons pas été en mesure d'évoluer à notre meilleur niveau. Je voulais terminer la saison sur un coup d'éclat car il s'agissait de mon dernier Grand Prix avec Renault, mais cela n'a pas été possible. Je tiens à remercier toute l'équipe pour le travail réalisé pendant les années que nous avons passées ensemble. Nous avons remporté des victoires magnifiques et avons gagné le championnat à plusieurs reprises. Je ne l'oublierai jamais."

    Romain Grosjean (Renault, 18e) : "La course a été décevante. J'ai pris un bon départ, mais j'ai ensuite été bloqué à plusieurs reprises. J'ai également souffert de problèmes de freins. Vers la fin de la course, j'ai malheureusement dû laisser passer Fisichella. Au final, la performance de la voiture ne m'a pas permis de montrer de quoi je suis capable. Sur un plan plus général, c'était le dernier Grand Prix de la saison et j'ai le sentiment d'avoir beaucoup appris depuis Valence, surtout avec un coéquipier tel que Fernando. "

    Jean-François Caubet (Renault F1 Team, directeur général) : "Cette saison a été difficile pour Renault F1 Team, à plusieurs points de vue. Sur le plan technique, l'année a démarré dans la confusion des doubles diffuseurs. Sur le plan politique, nous avons connu beaucoup de problèmes et ils ont été négatifs pour nous comme pour la Formule 1. Sur le plan humain, enfin, il faut citer le départ de Fernando, qui nous manquera. Cependant, la saison prochaine est pleine d'espoir. Nous allons tourner la page et l'avenir est devant nous. Côté stratégique, la situation commence à se faire plus claire, tandis que le choix des pilotes se concrétise et que les évolutions techniques proposées par Bob (Bell) et Rob (White) côté châssis et moteur sont prometteuses. Enfin, les sponsors reviennent. Si nous sommes déçus par notre performance aujourd'hui, nous savons que le changement est en route et nous envisageons l'avenir avec confiance. L'équipe est soudée et nous sommes plein d'espoir."

    Bob Bell (Renault F1 Team, directeur technique et directeur d'Equipe) : "Du point de vue de la performance, ce week-end a été décevant. Nos attentes étaient un peu plus élevées et notre résultat montre que nous n'avions pas le bon rythme. En tant qu'événement sportif, le Grand Prix d'Abou Dhabi a été fantastique et mérite des éloges pour la qualité de ses installations, ainsi que pour le week-end qui nous a été offert. C'est une bonne chose pour la F1 en général. En tant qu'équipe, nous sommes bien sûr déçus par notre course, nous aurions aimé terminer sur une note positive. Nous allons maintenant mettre cette course derrière nous, et nous serons de retour en force la saison prochaine. "

    Rémi Taffin (Renault, coordinateur Piste) : "La course d'aujourd'hui a été difficile et, malheureusement, nous ne terminons pas dans les points. Côté moteur, nous n'avons pas connu de problème cette saison mais il nous a manqué de la performance globale avec la voiture. Le bilan sur l'année est que nous n'avons pas été assez compétitifs."

    Vitantonio Liuzzi (Force India, 15e) : "Je pense avoir tiré le meilleur parti de la voiture mais nous avons eu un problème de frein plus ou moins dès le début qui m'a empêché de me battre. J'étais derrière les Williams au départ et l'une des Toyota en milieu de course. Un problème en pneus 'tendre' dans les 15 premiers tours a occasionné du survirage. J'aurais aimé inscrire des points pour apparaître au classement du championnat."

    Adrian Sutil (Force India, 17e) : "Nous avons eu des problèmes au départ et du stopper plus tôt que prévu pour le premier pit. La stratégie à deux arrêts était la bonne. La saison a été faite de hauts et de bas mais nous avons fait un sacré bond en avant par rapport au début de la saison. Nous pouvons être très fiers des progrès accomplis."


    Eurosport
     

Partager cette page