F1 - GP de Belgique : Déclarations des pilotes

Discussion dans 'Motosport' créé par simo160, 31 Août 2009.

  1. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    [​IMG]

    Voici ce qu'ont déclaré les principaux protagonistes du Grand Prix de Belgique, dimanche, à Spa-Francorchamps.

    Kimi Räikkönen (Ferrari, 1er) : "Nous avons toujours voulu accrocher cette victoire. Mais nous devons être réalistes. Nous savons que notre voiture n'est pas aussi rapide que celles en tête du Championnat. Mais sur quelques circuits, comme les derniers, elle est assez correcte. En Hongrie, nous avions été plus proches de la victoire que jamais cette année. Ici, nous l'avons fait. Cela dépend vraiment du circuit. Mais nous ne devons pas nous attendre à gagner course après course. Nous nous donnerons évidemment à 100%. Mais tout dépendra d'un éventuel évènement étrange, comme ce qui s'est passé ici en qualifications."

    Luca Badoer (Ferrari, 14e) : "J'ai fait de mon mieux. Malheureusement, au premier virage, j'ai fait un plat sur mes pneus et j'ai eu de fortes vibrations tout au long de mon premier relai. Une fois les pneus changés, ça allait mieux mais les performances des gommes dures étaient moins bonnes que celles des tendres. J'ai vraiment envie de piloter à Monza, un des circuits que je connais le mieux avec Fiorano et Mugello. Je suis très content pour Kimi et l'équipe. Cette victoire, c'est ce dont nous avions besoin à ce stade de la saison."

    Giancarlo Fisichella (Force India, 2e) : "Ça a été une nouvelle très belle journée avec un super résultat. Avant Spa, si vous nous aviez demandé si nous serions contents de terminer 8e, on aurait répondu que ce serait un résultat fantastique. Etre deuxième, c'est un rêve. Honnêtement, je suis un peu déçu car je sens que nous aurions pu gagner la course. J'ai été malchanceux avec la voiture de sécurité car Kimi a pu se retrouver juste derrière moi au redémarrage et me dépasser grâce au KERS. Même derrière lui, j'étais plus rapide mais avec son KERS, il n'était pas possible de le dépasser dans les lignes droites."

    Adrian Sutil (Force India, 11e) : "Je suis un peu déçu car quelqu'un m'est rentré dedans au premier virage et ma course était pliée. Je pense que c'était Alonso qui m'a retourné et qui a détruit mon aileron avant. C'est décevant car la voiture était rapide et j'ai essayé de revenir dans la course mais c'était frustrant."

    Sebastian Vettel (Red Bull, 3e) : "D'un point de vue comptable au championnat, c'est un bon résultat. Ce n'était pas facile de partir du milieu de la grille mais ça s'est bien passé. J'ai peut-être été trop prudent au milieu du premier tour quand Nick (Heidfeld) est sorti de la piste. J'ai perdu une place par rapport à Nico (Rosberg) et j'ai dû le repasser au redémarrage après la voiture de sécurité. J'ai perdu trop de terrain sur les premiers dans le premier relai mais dans le 2e et le 3e relai, la voiture était fantastique.

    Mark Webber (Red Bull, 9e) : "J'ai eu un bon premier tour et j'avais tout mis en place pour marquer de gros points. Lors de mon premier arrêt, on m'a fait repartir juste devant Nick (Heidfeld) et j'ai écopé d'un drive through. J'ai essayé de revenir dans les points et quand j'avais la voie libre, j'étais rapide. C'est très frustrant de ne prendre aucun point."

    Robert Kubica (BMW, 4e) : "J'ai réussi à prendre un bon départ et à être deuxième au premier virage. J'étais surpris de voir Kimi (Räikkönen) à côté de moi en arrivant dans le Raidillon. Il a freiné très tard aux Combes et est sorti de la piste. Il est revenu juste devant moi et j'ai préféré jouer la sécurité car on a vu beaucoup d'accidents à cet endroit ce week-end. Nous nous sommes légèrement touché. Même si je manquais un peu de vitesse, ça fait du bien de se battre à nouveau pour le podium."

    Nick Heidfeld (BMW, 5e) : "Même si c'est un bon résultat pour l'équipe, je dois avouer que je suis déçu. En partant troisième, j'espérais mieux mais j'ai tout perdu dans le premier tour. Avant la course, je ne savais pas si je devais partir en pneus tendres ou en pneus durs. Les durs marchaient mieux mais n'étaient pas les meilleurs pour le départ. Comme il y avait du soleil, je suis parti en durs et je l'ai payé. Aux Combes, on était plusieurs voitures dans le gravier dont moi et j'ai encore perdu des places. Lors de mon premier arrêt j'ai dû piler pour éviter Mark (Webber) mais j'ai pu le repasser immédiatement."

    Heikki Kovalaïnen (McLaren, 6e) : "Une bonne course pour moi. Même si notre rythme de course a été moins bon que lors des deux dernières courses, notre stratégie a parfaitement fonctionné et j'ai pu dépasser beaucoup de voitures devant moi. Notre sixième place est le fruit d'une bonne voiture, une excellente stratégie, un moteur fantastique et un KERS performant qui m'a permis de gagner neuf places par rapport à ma position de départ. Je suis très heureux pour Kimi (Räikkönen). Il a conduit superbement et je savais qu'il serait très dur à battre ici".

    Lewis Hamilton (McLaren, ab. - accrochage) : "Il y a des jours où quand ça va pas, ça ne va vraiment pas. C'était le cas aujourd'hui. J'ai pris un mauvais départ. Le système anti calage n'a pas bien fonctionné et j'ai essayé de rattraper le coup mais j'ai été pris en sandwich au premier virage et j'ai perdu un bout de mon aileron avant. Quand Romain Grosjean a mis Jenson Button en tête à queue, tout le monde a essayé de les éviter. Une journée décevante mais nous essayerons de gagner ici l'année prochaine."

    Rubens Barrichello (Brawn GP, 7e) : "Je dois être content de ses deux points après une course aussi agitée. On aurait dû tirer beaucoup plus de cette course mais mon problème d'embrayage au départ m'a enlevé toute chance de podium ce qui est frustrant. Nous avons changé ma stratégie pour mettre beaucoup d'essence dès la fin du premier tour. Dès lors, j'ai pris beaucoup de plaisir et mon dépassement sur Mark Webber à Blanchimont en a été le meilleur moment. Notre fuite d'huile nous a fait peur dans les derniers tours mais je suis arrivé à trouver un bon rythme et à ramener la voiture."


    Jenson Button (Brawn GP, ab. - accrochage) : "J'ai vraiment pris un bon départ et j'ai réussi à gagner quelques places pour me retrouver devant Lewis (Hamilton) et Rubens. Je faisais l'extérieur à Heikki (Kovalaïnen) et j'ai tourné pour prendre mon virage mais Romain (Grosjean) a freiné trop tard et a tapé dans ma roue arrière. C'est tout pour ma course. C'est dommage car j'avais beaucoup d'essence mais il vaut mieux que j'abandonne pour la première fois dans une course où je n'ai pas été compétitif."

    Timo Glock (Toyota, 10e) : "J'ai pris un excellent départ et j'étais quatrième lorsque la voiture de sécurité est entrée en piste donc on avait une bonne chance de marquer des points. Lors de mon premier arrêt, on a eu un problème de seringue de ravitaillement ce qui m'a coûté du temps et des places. Il faudra analyser ce problème pour ne pas qu'il se reproduise."

    Jarno Trulli (Toyota, ab. - freins) : "Je ne trouve pas de mots pour dire à quel point je suis déçu. Je m'attendais vraiment à un très bon résultat après la qualification. Au premier virage, j'étais juste derrière Heidfeld. Je m'attendais à ce qu'il en ressorte vite mais ça n'a pas été le cas - je ne sais pas s'il a eu un problème - donc je l'ai légèrement touché et ça a détruit un bout de mon aileron. Je n'ai pas eu d'autre choix que de rentrer pour le changer. Après, l'équipe a décelé un problème de freins a décidé de m'arrêter par mesure de sécurité."

    Sébastien Buemi (Toro Rosso, 12e) : "J'ai eu une course pleine où je n'ai commis aucune erreur et où la voiture a bien marché. C'est dommage que je n'ai pas réussi à passer Kovalaïnen (ndlr, en début de course) car j'étais plus rapide que lui mais j'ai essayé. Peut-être qu'une stratégie à un seul arrêt aurait mieux fonctionné pour moi. Je n'étais pas impliqué dans l'accident du premier tour mais je crois avoir roulé sur des débris car mon aileron avant ne fonctionnait pas pendant quelques tours. Du coup, j'ai roulé sur les vibreurs pour essayer de les secouer."

    Jaime Alguersuari (Toro Rosso, ab. - accrochage) : "Ma course n'a pas duré longtemps. Ces choses-là arrivent en course et il faut savoir les accepter. Mon départ n'était pas mauvais et la voiture semblait bien marcher. Pour éviter Button, Hamilton a dû s'écarter sur la gauche où j'étais. Nous nous sommes rentrés dedans et ma voiture était trop endommagée pour continuer."

    Fernando Alonso (Renault, ab. - roue avant gauche) : "Je passe à côté d'un podium. J'ai pris un bon départ et j'ai gagné quelques positions, ma stratégie semblait bonne. La voiture était bien meilleure que nous le pensions et j'occupais la troisième place lorsque j'ai observé mon premier ravitaillement, lors duquel il est devenu évident que nous avions un problème avec la roue avant gauche et l'équipe m'a demandé d'abandonner. Nous pensons maintenant qu'elle a été endommagée au départ de la course. Monza, c'est dans deux semaines, et j'espère pouvoir y compenser la frustration d'aujourd'hui."

    Romain Grosjean (Renault, ab. - accrochage) : "J'ai pris un très bon départ, j'occupais la treizième place et mon rythme était bon lorsque Jenson Button m'a percuté dans le 5ème virage. Ma course s'est arrêtée là. C'est frustrant parce qu'avais pour objectif de terminer la course. De plus, j'aurais voulu me familiariser davantage avec la voiture sur cette piste particulière. J'espère pouvoir mieux faire à Monza."


    Eurosport
     

Partager cette page