F1 - GP de Singapour : Hamilton : "On ne s'y attendait pas"

Discussion dans 'Motosport' créé par simo160, 27 Septembre 2009.

  1. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    Hamilton : "On ne s'y attendait pas"

    [​IMG]

    Lewis Hamilton n'était pas très content de sa McLaren-Mercedes, vendredi. Pourtant, l'Anglais a décroché la pole position à Singapour. Surpris mais ravi, le champion du monde remercie son équipe des efforts consentis pour améliorer sa monoplace. Il espère confirmer en course, dimanche.

    C'est votre troisième pole position en quatre courses. Pourtant, vous n'étiez pas si heureux vendredi. Que s'est-il passé ?

    LEWIS HAMILTON : Oui, je ne me sentais pas particulièrement bien hier. Je n'étais pas heureux de ma voiture. Je me battais. La piste était assez bosselée et la voiture ne glissait pas si bien. Je ne me sentais pas très à l'aise. Mais comme d'habitude, j'ai essayé de rester optimiste et l'équipe a travaillé cette nuit, jusqu'à 10 heures du matin, pour reconstruire la voiture. Nous avions rencontré quelques problèmes, alors nous avons changé le châssis. Ils ont réalisé un boulot exceptionnel. Nous sommes partis dans la bonne direction. Et petit à petit, tout a pris forme et j'ai semblé m'améliorer tour après tour.

    Vous pouvez donc remercier votre équipe...

    L.H. : Je n'ai jamais aucun doute sur le fait que, quand je pilote ma voiture, je peux être le plus rapide. Il faut essayer d'équilibrer la voiture le mieux possible, mais il est très facile de prendre la mauvaise direction. Je n'ai alors plus assez de confiance pour pousser dans les virages. C'est très facile d'en arriver là. Avec l'incroyable travail et l'aide de l'écurie, nous avons réussi à tout faire fonctionner.

    Vous semblez surpris d'avoir décroché la pole position ?

    L.H. : On ne s'attendait vraiment pas à être en pole, mais nous avons eu un bon rythme ce matin, lors de la troisième session d'essais libres, puis en Q1, en Q2... En plus, je voulais obtenir un bon résultat ici pour m'excuser de ma sortie de route à Monza. C'est pour ça que je suis particulièrement heureux aujourd'hui. Ce n'est pas toujours facile, mais quand on y arrive, on peut dire à l'équipe : Merci, c'est pour vous.

    Vous avez terminé dernier ici l'an passé. Comment appréhender la course, entre la chaleur et la nuit ?

    L.H. : C'est comme une balade le samedi soir. Il fait chaud, donc c'est intense. On transpire à peu près autant qu'ailleurs. Mais, en revanche, il est très facile de mettre une roue hors de la trajectoire. La concentration est vitale ici.


    Eurosport

     

Partager cette page