F1 - GP du Brésil : Impressions de pilotes et ingénieurs avant la course

Discussion dans 'Motosport' créé par simo160, 14 Octobre 2009.

  1. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    Impressions de pilotes et ingénieurs avant le Grand Prix du Brésil, la 16e manche du Mondial 2009, disputée ce week-end.

    Jenson Button (Brawn) : "Avec les deux titres qui sont encore à attribuer, ce week-end va être très excitant pour tous les spectateurs. Interlagos est situé en altitude ce qui demande des réglages particuliers. Le moteur perd en puissance à cause d'une pression atmosphérique plus faible. La voiture perd beaucoup en aérodynamique sur toutes ces bosses. La météo a souvent bouleversé les hiérarchies ici pendant les courses donc je garderai un oeil attentif sur les prévisions."

    Rubens Barrichello (Brawn) : "C'est toujours un week-end particulier pour moi et je suis très fier de ma course à domicile. Je suis né tout près d'ici et je visitais le circuit quand j'étais petit. C'est aussi là que j'ai commencé ma carrière en karting quand j'avais six ans. Je donnerai tout ce que j'ai pour atteindre le meilleur résultat possible en espérant que tous les supporters vont assister à une superbe course."

    Lewis Hamilton (McLaren) : "C'est la première fois que je me rends à Sao Paulo sans être en lice pour le titre mondial. Je profiterai pour voir un peu plus la ville. Mes endroits préférés du circuit sont le virage N.1, un freinage dans un long gauche qui tourne ensuite à droite, et Ferra Dura, un rapide à droite où le corps est fortement déporté dans le cockpit. En accélérant dans la montée, on peut même entendre la foule et les tambours de la grande tribune."

    Heikki Kovalainen (McLaren) : "Interlagos ne nous a jamais traditionnellement réussi mais nous pensons avoir solutionné quelques problèmes survenus sur cette course l'an dernier. Utiliser le KERS, surtout dans la longue montée dans le virage final, devrait nous procurer un avantage considérable."

    Kimi Räikkönen (Ferrari) : "Pas de doute, ce circuit me rappelle les souvenirs les plus merveilleux de ma carrière. J'y ai enlevé le titre en 2007, mais aussi obtenu cinq podiums. J'aime vraiment les circuits comme Spa et Suzuka. Peut-être Interlagos n'est-il pas aussi technique que ceux-là mais il reste très exigent."

    Jarno Trulli (Toyota) : "Il y a une partie du circuit très rapide et une autre très technique. C'est difficile de trouver le bon compromis au niveau des réglages. Toyota est généralement très fort ici et j'ai toujours été très rapide à Interlagos donc j'espère que ce sera encore le cas cette année."

    Kamui Kobayashi (Toyota) : "C'est une superbe opportunité pour moi de faire mes débuts en F1 même si c'est dommage pour Timo (Glock). Heureusement pour moi, j'ai pu passer un peu de temps dans la voiture vendredi à Suzuka et même s'il a plu, ça me sera très utile."

    Fernando Alonso (Renault) : "Interlagos sera toujours très spécial pour moi car j'y ai remporté deux titres de champion du monde avec Renault. C'est une des plus belles courses de la saison, les fans sont passionnés de Formule Un et l'atmosphère y est très particulière. Il n'est pas facile de trouver la parfaite mise au point de la voiture car il y a des virages rapides, des virages lents, et puis une ligne droite très longue. Le secret pour un bon chrono est d'avoir un package aérodynamique efficace et une voiture avec un bon grip mécanique pour le milieu du tour."

    Romain Grosjean (Renault) : "J'ai hâte d'être au Brésil car je n'ai pas envie que cette saison se termine. Interlagos n'est peut-être pas le circuit le plus facile de la saison mais c'est un tracé mythique. Y piloter sera une belle expérience pour moi."


    Nick Heidfeld (BMW) : "Interlagos est une piste fantastique et très difficile. D'habitude elle est remplie de bosses. Elle a été resurfacée pour 2007, ce qui a fait une énorme différence. Mais depuis 2008, ce n'est plus bon."

    Robert Kubica (BMW) : "Piloter à Interlagos est très sympa, surtout le secteur 1 avec ses trois virages assez difficiles. Le N.1 est en aveugle est c'est dur de trouver le point de braquage idéal. Le circuit tourne dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, ce qui est physiquement dur inhabituel. Quand il pleut ça peut devenir piégeur à cause des flaques."

    Adrian Sutil (Force India) : "J'ai raté une belle opportunité de marquer des points au Japon donc je suis impatient d'aller au Brésil. Interlagos n'est pas un circuit très long mais avec tellement de dénivelé qu'on se croirait dans des montagnes russes, surtout à cause des bosses. Il faut utiliser des réglages similaires aux GP d'Espagne et de Belgique."

    Vitantonio Liuzzi (Force India) : "J'ai été très rapide ici par le passé donc ajouté à la confiance, je suis très optimiste pour ce week-end. En plus, le public brésilien est fantastique et l'ambiance ici est unique."


    Eurosport
     

Partager cette page