F1 - GP du Brésil : Les déclarations des pilotes après la Course

Discussion dans 'Motosport' créé par simo160, 19 Octobre 2009.

  1. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    Voici ce qu'ont dit les pilotes et quelques membres d'équipes à l'arrivée de la 16e manche du Mondial, dimanche à Sao Paulo.

    Jenson Button (Brawn, 5e et champion du monde) : "Je suis le champion du monde. Et je vous préviens que je ne vais pas m'arrêter de le dire jusqu'à ce que je prenne mon vol ce soir."

    Lewis Hamilton (McLaren, 3e) : "Départ du fond de grille a été une sensation complètement différente de l'an passé. Cette fois, je n'étais pas concerné par le titre mais je suis incroyablement content pour Jenson. Je suis allé le voir pour le féliciter, lui, son équipe et sa famille. Je ne m'attendais pas à finir sur le podium, mais je me suis battu, j'ai attaqué comme un dingue pendant toute la course. C'est comme une victime quand on se bat en permanence pour des positions, en opérant de bonnes manoeuvres de dépassements à la fin. J'ai attaqué comme si j'enchaînais des tours de qualification. L'équipe m'a incité à pousser et notre stratégie était excellente."

    Heikki Kovalainen (McLaren, 9e) : "Le résultat ne le montre pas mais j'ai fait une bonne course (sic). J'ai perdu six à sept tours à cause de l'incident de la machine à ravitailler. Sans ça, mon premier relais aurait été plus long et m'aurait permis de passer des voitures. J'ai chassé Kobayashi pendant un long moment, et bien que j'avais la vitesse je ne pouvais lancer une attaque car mes pneus s'étaient dégradés dans l'intervalle. Je suis ravi que l'équipe soit passée devant Ferrari au championnat Constructeurs."

    Martin Whitmarsh (McLaren Mercedes, P-DG) : "Lewis a fait une course brillante. Nous avons modifiée sa stratégie en fonction de la safety car et il n'a pas eu de trafic dans les périodes clés de la course. Il a fait une course très solide. Heikki aurait marqué des points sans un incident dans la pit lane dont il n'est pas responsable. C'est du à une erreur humaine."

    Norbert Haug (Mercedes-Benz Motorsport, vice-président) : "Au nom de Mercedes-Benz, je veux féliciter Jenson Button et the Brawn GP pour avoir remporté les titres Pilotes et Constructeurs. Il y a dix mois, ces gars étaient en danger et n'avaient pas d'avenir en Formule 1. Aujourd'hui, ils décrochent la plus grande récompense. Bien joué Ross [Brawn] et Nick [Fry] et à tous chez Brawn GP. Vous avez écrit un conte de fée."

    Mark Webber (Red Bull, vainqueur) : "Je me contente de ça ! Vous ne savez jamais à quoi vous attendre dans le premier relais d'une course, même si je savais que Rubens (Barrichello) et Robert (Kubica) avaient un peu moins d'autonomie que moi. Lorsqu'ils ont stoppé, j'ai eu piste libre pour creuser l'écart dans mon second relais. J'ai aussi passé Jenson (Button) de retour en piste, ce qui était une bonne affaire. J'ai fait attention pour être confortable question pneus sur tout le relais. J'ai juste un peu paniqué lorsque Robert a comblé l'écart. Ma vitesse était potable mais j'étais quand même un peu juste au milieu de mon relais. J'ai pu contrôler l'écart et il a lâché prise vers la fin. C'est une sensation fantastique de gagner à nouveau. Nous avons confirmé notre seconde place au championnat Constructeurs. Nous sommes fiers de ce que nous avons accompli. Je veux remercier aussi Renault : leurs moteurs ont été très bons et ils fonctionnent dans un environnement pas facile. Bravo à Jenson et à Brawn pour avoir décroché les deux championnats après une bonne bagarre."

    Sebastian Vettel (Red Bull, 4e) : "Je pense qu'il y a un gars chezBrawn plus heureux que moi aujourd'hui. Tout compte fait, c'était une bonne course. Nous avons été aidés par les accidents mais 4e était le maximum accessible. Sans le problème d'hier en qualification, nous aurions pu gagner. Il n'y avait pas une grosse pression pendant la course. Je savais que Jenson était juste devant ou juste derrière moi et qu'il était en position de marquer des points pour le championnat. A un moment, j'ai prié pour qu'il pleuve. Il y a eu un petit parfum de pluie mais rien de plus. Bravo à Jenson et à Brawn. Il ont fait le meilleur travail cette année."

    Kimi Räikkönen (Ferrari, 6e) : "Ce qui s'est produit dans le premier tour a ruiné ma course. D'abord, j'ai été heurté au virage N.1, alors que j'essayais de passer Webber. J'ai perdu l'aileron avant. Au pit stop, j'ai pris des gouttes d'essence dans les yeux provenant du tuyau de pompe accroché à la voiture de Kovalainen, puis j'ai été enveloppé dans les flammes et aveuglé. J'allais stopper mais les flammes se sont vite dissipées. Même maintenant encore, mes yeux me brûlent mais ça va. Je suis déçu car persuadé que j'aurais pu faire un podium."

    Giancarlo Fisichella (Ferrari, 11e) : "Partir du fond de grille a compromis ma course. Et en partant en tête-à-queue devant moi, Kovalainen m'a forcé à aller dans l'herbe. Ça m'a empêché de gagner des places dans le premier tour. La stratégie à un arrêt était la bonne mais sur la fin les 'très tendre' ont développé un peu de grainage. Je n'ai pu me battre et j'ai même perdu une place (ndlr : au profit de Kobayashi). Je ne peux cacher que jusqu'à présent mon expérience chez Ferrari me déçoit car aucun week-end ne s'est passé comme prévu."

    Stefano Domenicali (Ferrari, directeur de la Gestion sportive) : "Je veux féliciter, au nom de toute l'équipe, Jenson Button et Brawn GP pour avoir remporté les deux championnats. Je suis particulièrement content pour mon vieil ami Ross [Brawn]. En ce qui nous concerne, nous sommes déçus d'être passés un point derrière au championnat (de 3e à 4e derrière McLaren). Ce qui s'est passé dans le premier tour a pénalisé Kimi, qui aurait pu se battre pour le podium : une fois encore, il a fait une super course. Giancarlo a fait de son mieux sans pouvoir entrer dans les points."

    Romain Grosjean (Renault, 13e) : "J'ai pris un bon départ, mais je manquais d'adhérence au début. Il était difficile de chauffer les pneus. J'ai fait de mon mieux, je me suis battu, mais cela n'a pas suffi. J'ai été plus compétitif en fin de course, mais je n'ai pas pu rattraper le temps perdu dans les premiers tours. Je termine donc là où j'ai commencé : 13e."

    Fernando Alonso (Renault, abandon - accident) : "Le premier tour a été très agité et je me suis retrouvé au milieu des incidents. C'est vraiment dommage. J'avais pris un bon départ et notre stratégie de course était bonne. Malheureusement, lorsque Sutil et Trulli se sont percutés, j'ai été heurté moi aussi par la Force India. C'est vraiment frustrant, car Interlagos est un circuit que j'apprécie, et je pense que nous aurions pu marquer des points."

    Rémi Taffin (Renault, coordinateur Piste) : "Côté moteur, le week-end s'est bien passé. Nous avions apporté deux nouveaux V8 pour cette course, ils ont bien fonctionné et n'ont pas été soumis à rude épreuve avec la pluie de samedi et la course d'aujourd'hui. Romain a fait tout ce qu'il a pu mais, malheureusement, il n'a pu entrer dans les points. La course de Fernando, quant à elle, a été très courte. Les deux moteurs seront quasiment neufs pour le prochain rendez-vous."

    Jean-François Caubet (Renault F1 Team, directeur général) : "Il a été frustrant de voir Fernando se faire expédier hors de la piste par Adrian Sutil alors qu'il aurait été en mesure de faire une bonne course et de marquer des points. Romain a fait un bon début de Grand Prix, mais il s'est fait dépasser par plusieurs concurrents après l'intervention de la voiture de sécurité. Nous nous concentrons maintenant sur Abou Dhabi, où j'espère que nous pourrons disputer une bonne course. Félicitations à Mark Webber et à Red Bull Renault. Leur victoire souligne la compétitivité de notre moteur."

    Nico Rosberg (Williams, abandon - boîte de vitesses) : "J'ai pris un bon départ tout en évitant les incidents devant moi. J'étais 3e lorsque Kubica m'a passé au restart. La 4e place me convenait lorsque j'ai recontré des problèmes de boîte de vitesses."


    Kazuki Nakajima (Williams, abandon - sortie de piste) : "J'ai gagné des places au départ en profitant des incidents. Mais après ce fut difficile et je ne suis pas parvenu à tenir ma position. C'était une bonne course jusqu'à l'accident."

    Rod Nelson (Williams, chef des Opérations) : "Nico ne pouvait résister à Kubica mais la 4e place était intéressante jusqu'à le bris de boîte de vitesses. Kazuki roulait bien jusqu'à son accident."


    Eurosport
     

Partager cette page