F1 - GP du Japon : Button : "Je veux gagner"

Discussion dans 'Motosport' créé par simo160, 2 Octobre 2009.

  1. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    Jenson Button (Brawn) a changé de discours en arrivant à Suzuka, où il peut se couronner dimanche. Le Britannique affirme vouloir vaincre mais on a du mal à le croire vu le gratte-points auquel il se livre depuis sept Grands Prix et sa dernière victoire, en Turquie.

    Vous avez dit que vous n'attaqueriez pas pour décrocher le titre ici. Quelle sera donc votre ligne de conduite ?

    Jenson Button : J'ai hâte de courir ici, c'est toujours un circuit que j'ai apprécié. Il est très rythmé et je pense que chaque pilote l'aime. Mais je n'arrive pas ici en me disant que je peux empocher le titre. Il a y beaucoup de scenarii possibles ce week-end, il y a trois gars qui se battent pour le championnat (ndlr : lui, Barrichello et Vettel). Je ne suis que l'un d'eux et le plus important sera de bosser aussi dur que possible vendredi et samedi pour préparer la voiture pour la qualification et la course. C'est la même chose pour tous ces gars. Je ne dois penser à rien d'autre.

    Pensez-vous avoir résolu vos problèmes en qualification ? Vous avez eu un souci à l'arrière à Singapour...

    J.B. : Non, ce n'était pas du tout ça. C'était de ma faute, mais nous avons essayé des trucs différentes pour améliorer l'équilibre de la voiture en Q2 et c'était probablement la pire choses à faire. Nous n'avons pas fait deux runs en Q2, ce qui nous a mis de la pression supplémentaire pour le second run et quand j'ai tapé les freins au virage 7, à environ 280 km/h, l'avant a talonné et j'ai bloqué les roues. Avec deux énormes plats sur les pneus, on ne peut pas faire un bon chrono. J'arrive ici en pleine forme. La course à Singapour a été très intéressante. J'ai encore des bleus à cause du circuit mais ce fut un bon week-end. J'ai surmonté un rude samedi et j'ai fait un bon dimanche. Ici, la météo paraît intéressante. Je préfèrerais que cela soit sec tout le week-end, mais on fera avec. De ce que je sais, ça devrait être mouillé vendredi et samedi et plus sec que mouillé dimanche.


    Nous vous savons d'ordinaire plutôt relax. A quel point cette saison a-t-elle été stressante ? Comment avez-vous traversé les hauts et les bas ? Et le GP de Singapour a-t-il été un bon GP pour vous ?
    J.B. : La saison a été plutôt trépidante, avec un fantastique début. Puis il y a eu plusieurs courses où la voiture n'était pas aussi bonne qu'espéré, et il y a eu deux courses où je n'en ai pas tiré la quintessence. Donc oui, les deux dernières courses ont été bonnes. J'ai été content de ma performance, et très content de celle de l'équipe. Ça paraît trivial mais c'est un peu les montagnes russes quand on se bat pour le championnat, et ça fait longtemps que je ne m'étais pas battu pour gagner un championnat. Alors, on oublie. Mais si c'était facile, tous les gars en seraient là. Ça fait partie du challenge, c'est un sport très émotionnel pour moi. J'ai toujours adoré la course depuis que je suis tout petit et je suis certainement privilégié de me battre aujourd'hui pour un titre. Je n'oublierai jamais ça. Et j'ai aussi des gens géniaux autour de moi que me font garder les pieds sur terre.

    Nous comprenons que vous ne voulez pas trop attaquer pour gagner ce Grand Prix du Japon. Pour vous, évidemment, décrocher le titre est le plus important. Mais l'an dernier, au Brésil, Lewis Hamilton avait expliqué que finir 5e avait été plus dur que gagner... Quelle est donc votre opinion à ce sujet ?
    J.B. : Je n'ai jamais dit que je ne voulais pas gagner la course. Nous faisons chaque course pour la gagner. Je pense que vous vous méprenez, car pour moi le plus important est de remporter le championnat du monde. La question n'est pas de savoir quand et où. Assurément, je suis là pour gagner ce week-end et c'est mon objectif. De là, la seconde partie de votre question est sans objet.


    Eurosport
     

Partager cette page