F1 - GP du Japon : Vettel entretient l'espoir

Discussion dans 'Motosport' créé par simo160, 4 Octobre 2009.

  1. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    [​IMG]

    Sebastian Vettel (Red Bull) a conservé une infime chance de décrocher le titre en gagnant pour sa première participation à Suzuka, dimanche. Jarno Trulli (Toyota) et Lewis Hamilton (McLaren) ont complété le podium d'une course terne.

    Trois pilotes sont toujours en lice pour le titre Pilotes 2009 et c'est la principale information livrée par le Grand Prix du Japon, disputé dimanche à Suzuka. Intouchable en qualification, Sebastian Vettel (Red Bull) a patronné la 15e des 17 manches du championnat du monde pour mériter de rester un rival de Jenson Button et Rubens Barrichello, les comparses de Brawn, dans la course à la consécration. En proposant une éclatante démonstration de son immense talent sur le plus sélectif des tracés du Mondial, le jeune allemand poursuit ainsi le même rêve qui avait conduit Kimi Räikkönen (Ferrari) à coiffer la couronne in extremis, en 2007.


    Après avoir résisté au départ à la menace annoncée de la McLaren boostée par un KERS du champion du monde en titre, Lewis Hamilton, "Wonderboy" a survolé les 53 tours d'une épreuve insipide, neutralisée du 46e au 49e tours par l'accident violent de Jaime Alguersuari (Toro Rosso). Le débutant espagnol, d'un niveau encore trop juste pour les exigences techniques et la concentration nécessaire caractéristiques du développement nippon, avait déjà tapé très fort en qualification. Il n'a été qu'un débutant de plus sanctionné, et seul Lewis Hamilton et Romain Grosjean, qui découvraient le lieu ce week-end, auront échappé à la casse.

    Le public japonais avait tu sa frustration sous la pluie vendredi, et profité enfin du soleil samedi. Orphelin de l'écurie Honda, devenue Brawn, il a quand même pu s'enthousiasmer à la vue de la seule Toyota en piste de Jarno Toyota, Timo Glock ayant du déclarer forfait après son accident en Q2. Le vétéran italien, qui n'est pas sûr de garder sa place chez "Toy" en 2010, a déployé une course tactique et piégé au jeu des ravitaillements McLaren pour s'emparer de la 2e place, qui reste à ce jour le meilleur résultat (ex aequo) du géant de l'automobile en mal de victoire. Voilà comment Hamilton a du se contenter de la 3e place.

    Pour les accessits, Nick Heidfeld (BMW), Kimi Räikkönen (Ferrari), Rubens Barrichello (Brawn), Nico Rosberg (Williams) et Adrian Sutil (Force India) s'étaient succédés dans cet ordre au premier tour. Les plus malins ont été Räikkönen, qui a arraché la 4e position, et Rosberg, qui a enlevé la 5e en rentabilisant sa citerne (684,5 kg au départ). Heidfeld a donc perdu une position, et Barrichello deux. Et Sutil, le plus léger de tous au coup d'envoi (650 kg) est sorti du top 8 au profit de Button.

    En infligeant un 10-1 à Button et un 10-2 à Barrichello, Vettel a donc réduit son retard à 16 longueurs sur Button et 18 sur Barrichello au Mondial Pilotes, alors que deux courses reste à courir. En revanche, l'affaire est presque entendue au championnat Constructeurs : Brawn dispose de 35,5 points d'avance sur Red Bull (156 contre 120,5). Cette dernière est donc condamnée à réaliser le doublé à Sao Paulo (18 octobre) et à Abou Dhabi (1er novembre) sans que Brawn ne marque.


    Eurosport
     

Partager cette page