F1 - Grand Prix d'Australie : Schumacher pour l'instant dépassé

Discussion dans 'Motosport' créé par simo160, 27 Mars 2010.

  1. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    [​IMG]

    [​IMG]

    Michael Schumacher (Mercedes) a avoué jeudi qu'il pensait être revenu pour donner la leçon aux jeunes, et que c'est l'inverse qui s'était produit jusque là. Pas de quoi déstabiliser le septuple champion du monde pour autant, même s'il concède s'être attaqué à un "challenge difficile".


    Le septuple champion du monde Michael Schumacher, 6e à Bahreïn, une performance assez décevante pour son retour en Formule 1, a admis jeudi à Melbourne qu'il pensait à l'origine "botter les fesses" des autres pilotes, mais au final l'inverse s'est produit. "Si on pense que je vais gagner (pour mon retour), c'est parfait. Je sais que les gens attendent beaucoup de moi, et j'en suis fier. Mais je ne suis pas non plus un magicien. Je suis un processus. J'ai été là assez longtemps pour savoir ce que cela prend" pour être devant, a estimé l'Allemand, de retour à la compétition à 41 ans, après un break de trois ans. Un rang derrière son coéquipier Nico Rosberg pour le premier GP de la saison, ce qui ne lui est pas pas arrivé souvent dans sa carrière, "mais je n'ai pas souvent fait non plus de coupure de trois ans", a-t-il remarqué. Schumacher s'est dit tout de même "satisfait de comment vont les choses", sa progression.

    "Je rêvais de venir ici et de botter les fesses de tout le monde, au lieu de quoi ce sont les miennes qui ont été bottées . Mais c'est ok", a-t-il commenté, ajoutant être "là pour le plaisir, mais pas seulement. Je veux gagner. C'est naturel. La joie est plus grande quand le succès est là". Questionné à plusieurs reprises en conférence de presse sur ses objectifs, le Kaiser a demandé à être "jugé sur ses résultats". "On n'a pas besoin de fixer des règles ou des repères sur ce que je dois atteindre", a-t-il tranché, après avoir été relancé plusieurs fois sur le sujet.

    "Un challenge difficile"

    La performance en demi-teinte de Schumacher s'explique en partie par celles de sa Mercedes, qui se trouve au niveau des McLaren mais en retrait par rapport aux Red Bull et aux Ferrari. "On a pas mal de retard à rattraper", a confié Schumi jeudi, à trois jours du GP d'Australie, dimanche à Melbourne. "On a atteint Nico et moi la meilleure performance possible (à Bahrein). C'est à ce niveau que la voiture se trouve en ce moment. Maintenant, c'est à nous et à l'équipe de l'améliorer", a-t-il affirmé. "La F1 est un travail dur, c'est un challenge difficile, mais c'est pour ça que je suis là", a souligné l'Allemand, qui s'est déclaré "peut-être un peu accroc au challenge, c'est vrai."

    "L'Australie sera une course difficile pour nous", a indiqué mercredi Norbert Haug, directeur de Mercedes Sport, à l'agence allemande SID. "Nos progrès vont se manifester et avoir des effets, mais ce n'est pas possible du jour au lendemain", a-t-il poursuivi.


    Eurosport
     

Partager cette page