F1 - Grand Prix de Bahrein 2010 : Fernando Alonso a remporté son premier GP

Discussion dans 'Motosport' créé par simo160, 14 Mars 2010.

  1. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    [​IMG]

    Fernando Alonso a remporté son premier GP pour Ferrari, dimanche à Sakhir, en profitant des ennuis de Sebastien Vettel (Red Bull). Felipe Massa (Ferrari) et Lewis Hamilton (McLaren) ont complété le podium devant les Allemands Vettel (RBR), Rosberg et Schumacher (Mercedes).

    Fernando Alonso n'a pas raté ses grands débuts chez Ferrari en signant la victoire en ouverture du Mondial, dimanche à Sakhir. L'Espagnol, préféré dans la controverse cette saison à Kimi Raïkkönen par les décideurs de Maranello, a obtenu une 22e victoire en carrière plutôt chanceuse puisque Sebastian Vettel (Red Bull) menait largement la course lorsqu'une perte de puissance due a priori à un échappement cassé l'a résolu à laisser passer le double champion du monde au 34e des 49 passages. Renault a précisé pendant la course que la tubulure apparemment en cause n'était pas de sa fabrication. L'an passé, Renault avait essuyé plusieurs casses chez Red Bull, entamant les chances mondiales de Sebastian Vettel. En fin d'après-midi, Red Bull Racing a révélé qu'il s'agissait en fait d'un problème d'allumage au niveau d'une bougie.

    Fernando Alonso s'est vite retrouvé à environ trois secondes de Sebastian Vettel dans les premiers tours, mais son principal mérite aura été de piéger Felipe Massa au virage n°2 juste après le départ. Sinon, le Brésilien aurait bondi sur la première marche du podium, comme au Grand Prix de France 2008, où Kimi Raïkkönen avait eu un problème d'échappement.

    Massa freiné par une surconsommation

    "C'est un jour spécial pour moi", s'est exclamé le transfuge de Renault, victorieux pour la troisième fois au royaume de Bahreïn, après 2005 et 2006. "Évidemment, être de retour sur la plus haute marche du podium est toujours spécial. Et puis, avec Ferrari c'est encore plus spécial compte tenu de l'histoire de l'écurie et des espoirs placés en ses pilotes. Il n'y avait pas de meilleure manière de débuter la relation, dans le meilleur team du monde. Je dédie cette victoire à tous les gens en Italie, aux mécaniciens ici, et au président Luca di Montezemolo. C'est l'effort de tous. Je suis très optimiste pour le reste de la saison."

    Quant à Felipe Massa, il a révélé avoir du modérer son allure. "En mettant les pneus durs, j'ai pu immédiatement le rattraper (Alonso), de belle façon", a-t-il raconté. "Puis, j'ai eu un problème de température dans la voiture, qui m'a affecté en fait pendant toute la course. Ça a occasionné une grosse surconsommation. J'ai économisé l'essence dans les 25-30 derniers tours. J'ai aussi eu de la chance de pouvoir passer Sebastian [Vettel] en raison de son problème. J'ai aussi eu de la chance que Lewis [Hamilton] n'ait pas été tellement rapide à la fin, ce qui m'a permis de sauver du carburant. Ce ne fut pas une course facile mais le résultat est fantastique pour nous. Il s'agit aussi pour moi du meilleur début de saison. je n'avais jamais fini deuxième à l'occasion de la première course d'une saison."

    C'est un moindre mal, le tenace Sebastian Vettel a laissé Lewis Hamilton (McLaren) grimper sur le podium mais il a résisté au retour de la Mercedes de Nico Rosberg jusqu'au bout pour sauver la 4e place, alors que Michael Schumacher a complété le Top 6. Encore en phase d'adaptation chez McLaren, le champion du monde Jenson Button, ex-Brawn, a pris la 7e place devant Mark Webber (Red Bull). Les derniers points en jeu sont revenus à Vitantonio Liuzzi (Force India) et à Rubens Barrichello (Williams). Les autres grands déçus du jour sont Adrian Sutil (Force India) et Robert Kubica (Renault), qui avaient disputé la Q3, et qui se sont retrouvés à contre-sens dans la cohue du départ.



    Eurosport
     

Partager cette page